Le Retour du Vieux en Europe.

Ah, non, zut et flûte, je voulais intituler cet article « LE RETOUR DANS LA VIEILLE EUROPE »…

Lapsus révélateur?

Hum… A l’heure qu’il est, tout le F1 Circus doit être arrivé à bon bord, c’est-à-dire chez nous, les Européens. Il parait qu’il y en avait marre de l’Empire-du-Soleil-du-Milieu-un-bol-de-riz-mon-frère. Il parait qu’il y en avait marre du volcan au nom pas très catholique qui paralysait le mooooOooooode (moi je m’en fous, j’avais pas d’avion à prendre). Même PapySchum est reviendu… il n’a pas dû être le premier si sa vitesse de retour était proportionnelle à sa vitesse de pointe. Quoi? Qu’ai-je dit? Crime de lèse Schumacher? Bah, faut r’connaître qu’il fait pas des étincelles, surtout face à son jeune peigne-cul d’équipier…. Il serait peut être arrivé en Europe plus vite s’il était venu à pied par la Chine (Papy, si tu nous lis…)

Bref, tout ce petit monde est de retour et c’est comme un nouveau départ…. Barcelone et sa floppée de nouveautés en tout genre, je m’en régale d’avance. On se croirait presque dans un feuilleton de Santa Barbara…. « Le jeune Massa, vexé de l’attitude du nouveau venu, va-t’il s’en laisser compter? », « Rosberg va t’il faire la nique haut à son Papy Michael? » ou « Button est-il VRAIMENT le meilleur pilote du monde? »…. Plein de réponse sous peu!

Publicités

Les Joyeux de la Couronne.

Ha, ha, ha, elle resplendissait de mille feux la Communauté anglaise, au soir de ce GP de Shanghaî… Pensez- donc, une équipe anglaise gagne la course en plaçant ses deux pilotes Anglais aux deux premières places et au championnat des constructeurs, Mc Laren prend aussi la tête.

Il faut dire -sans être mauvaise langue- que les conditions climatiques offertes par ce 4è grand prix avaient de quoi mettre en confiance les Britons: pluie dès le quasi-départ et jusqu’à la fin de la course! Ils en connaissent un rayon en pluie les English! Alors on comprend qu’il n’aient pas été déboussolés.

Donc superbe victoire de môssieu le CDM en titre,  qui se révèle, je trouve, rusé comme un renard. Et ceux qui le voyaient dévoré tout cru par son équipier Hamilton (dont moi, je le confesse ici) en sont pour leurs frais. Quatre courses et déjà 2 victoires pour Jenson. Voilà qui s’appelle marquer son territoire.

Alonso aussi essaie par tous les moyens de marquer son territoire. Mais de manière cavalière me semble-t’il. Autant j’aime bien les bagarres sur la piste, autant celle dans les allées des stands (Hamilton sur Vettel à l’entrée puis à la sortie au 5è tour, puis Alonso sur Massa juste après) me laissent perplexe. J’aurais tendance à penser que la voie des stands est une file unique où l’on ne devrait pouvoir doubler ou rouler à 2 de front. Le jour où les mécanos seront victimes d’un (un)lucky strike il sera trop tard. Pour revenir à Alonso, effectivement, il prend de l’épaisseur dans son équipe, mais il ne faut pas être grand clerc pour deviner que la situation au sein de la Scuderia va devenir aussi lourde que chez McLaren en 2007. On en reparle à mi-saison, mais je ne pense pas me tromper. Et quand j’entends les rumeurs sur Kubica chez Ferrari en 2011, je dis: « Oh là, Bob, méfie-toi, var ton copain Fernando  ne risque pas de le rester longtemps si tu le rejoins et qu’il te passerait pas l’esprit – comme ça; on ne sait pas pourquoi- de lui faire de l’ombre ». L’Espagnol aime le soleil, aime briller et, je crois, ne supporte pas bien de ne PAS être « l’enfant chéri ». On l’a vu de manière opposée chez Renault et McLaren.

Bref encore un Gp animé et c’est tant mieux. Magnifique remontée de Hamilton qui est vraiment un attaquant né. Attention quand même aux cartons jaunes, ça fait 2 en 2 courses… Je suis déçu des RedBull qu’on a peu vu lors de la course. Il parait que Nico Rosberg était sur le podium?…. Comment? Il a même été en tête? C’est marrant, il a l’air de brillamment conduire, d’être solide, mais ce pilote ne me fait ni chaud ni froid…. je le trouve transparent…. bon, reconnaissons-lui quand même de mettre systématiquement à l’amende Michaël Schumacher, ce qui, sur un CV fait toujours bien!

Trois petites semaines de trêve et rendez-vous à Barcelone et son lot de nouveautés sur les monoplaces… enfin, si elles réussissent à quitter la Chine et à regagner le Vieux Continent, car méfiance, « on a vu souvent rejaillir le feu d’un ancien volcan qu’on croyait trop vieux… »

Les tribulations d’un Allemand en Chine…

Pas facile d’être le pilote le plus titré de a F1 et de tenter un retour après 3 ans d’absence (2007-2008-2009) lorsqu’un de ses compatriotes, ironiquement surnommé « bébé Schumi » affiche une telle vitesse de pointe et réalise sa 3è pole en 4 GP!

Aux avant postes lors des essais de vendredi, Mickaël Schumacher a été ramené à la réalité lors des qualifications du GP de Chine… 9 è temps, à deux doigts de ne pas disputer la Q3… Le constat doit forcément être amer. Surtout quand le petit Sebastian Vettel fait preuve d’autant de rage de vaincre et autant d’enthousiasme. 22 ans, toutes ses dents (?) et une envergure de futur champion du monde. Vice-champion du monde 2009, le jeune pilote du RedBull Racing étonne depuis ses débuts sur une modeste Torro Rosso. Et l’Histoire est certainement en train de s’écrire pour un bon moment. Pour ne rien gâter, tous les observateurs s’accordent à dire qu’en plus il est sympa (lui).

Le constat doit forcément être amer par ailleurs, lorsque votre coéquipier (Nico Rosberg en l’occurence), pilote prometteur mais qui, pour le coup, n’a rien prouvé encore (c’est à dire pas de pole position, pas de victoire) est constamment devant lors des essais d’intersaison, des essais des GP et des courses…

Dire que dans notre beau pays plein de gens s’inquiètent pour leur future retraite, Schumacher, lui, qui en avait une pour le moins dorée à tout fichu en l’air. Travailler plus pour gagner plus qu’ils disaient… mouais… Schumi quant à lui, aimerait simplement travailler plus pour… juste gagner!

Allez, courage « Maille-écueil »…. ne laisse pas la moutarde te monter au nez!

Mes F1 de légende…

Histoire de vous présenter de nouveaux dessins, j’inaugure la rubrique « Mes F1 de légende ». Je dis bien « Mes » et pas « Les ». Rubrique totalement subjective donc.

Commençons par celle pilotée par celui qui aurait eu 50 ans cette année (Ayrton Senna): Lotus 98T. Moteur Renault V6 Turbo de 1200 bourrins dans sa version qualification et passage de vitesses manuel… fallait en avoir pour dompter ces machines.

J’adorais cette voiture par son design, sa déco, son moteur et bien entendu son pilote. Je crois que, ayant commencé à regarder la F1 vers 1983-84, c’est véritablement le premier ensemble machine/pilote qui m’ait enthousiasmé. Plus que Prost, à l’époque, même si ce dernier avait déjà un palmarès plus éloquent. J’avoue n’avoir prêté aucune attention au coéquipiers de Senna, le beau Elio de Angelis et Johnny Dumfries (en 86). Par la suite, lorsque Lotus, la firme fondée par Colin Chapman (décédé en 82) a changé de sponsor et est devenue jaune poussin (ou… chameau), j’ai failli vomir mon 4 heures…. surtout qu’au début de la saison 87, le jaune du casque de Senna jurait affreusement avec le jaune de la voiture (à moins que ce ne soit le contraire…). Bref.

Cette Lotus a gagné 3 GP en 85 et 2 en 86. Je me rappelle encore le GP de Jerez 86 où Senna finit quelques centimètres devant Nigel Mansell… une bagarre de titans.

Le retour de Lotus en 2010 ne m’inspire pas grand chose, encore que ses couleurs originales vert anglais/jaune soit agréables à regarder. Mais Trulli et Kovalainen me font de la peine à bord de cette trapanelle….

GP Sepang: la Course…. le rejeton vous salue bien!

Belle victoire du (jusque-là) malchanceux Sebastian Vettel en Malaisie; Ce n’est que justice pour celui qui avait dominé les 2 premiers GP! Si l’on peut se demander qui est le leader chez Ferrari, McLaren ou Mercedes, chez RedBull Racing on connaît déjà la réponse depuis l’an dernier… Donc malgré la belle Pole de Webber samedi sous la pluie, rien n’a arrêté Vettel en course. Une fiabilité retrouvée et hop! le blondinet se transforme en ogre que seule la victoire peut rassasier… et il est visiblement boulimique! Il n’a donc laissé aucune chance à ses adversaires. Si sa monture se montre au niveau, c’est sans doute mon favori pour le titre.

Remercions au passage pour cette course que j’ai trouvée sympa les équipes Ferrari et McLaren qui, fortes de leur arrogance, n’ont pas fait sortir leur monoplaces à temps lors des qualifications et qui se sont fait piéger par la pluie… d’où leur positions en fond de grille… c’est vrai que cela a pimenté le grand prix, Hamilton a été flamboyant, et Alonso a joué de malchance en explosant son moteur dans le dernier tour. Ce qui a pour conséquence de lui faire perdre la tête du championnat au profit de son coéquipier qui visiblement a retrouvé son meilleur niveau (c’est à dire quand même un poil en dessous du Taureau des Asturies).

Félicitons aussi Petrov qui nous a montré une belle hargne, mais qui a malheureusement cassé sa boîte de vitesse. Donc encore un abandon, mais les premiers points ne doivent pas être trop loin… enfin on lui souhaite. Belle course aussi, mais vraiment anonyme, de Rosberg qui « fait le job » sans vague. Et un podium, un!

Aller, encore 1 semaine et demie avant le GP de Chine.

GP Sepang: Webber marche sur l’eau!

Bien malin qui aurait pu prédire cette grille de départ avec notamment l’élimination de Massa, Alonso, Hamilton et Button! Encore une fois (comme la semaine passée) la pluie a joué le rôle de perturbateur. Faudrait-il arroser toutes les courses? Personnellement je ne le crois pas, tant la pluie réduit la compétition à une loterie. Loterie dont Mark Webber a tiré le gros lot avec 2 secondes d’avance sur le second! Il faut dire qu’il était le seul à avoir des pneus intermédiaires et non « full wet », ce qui aide. N’empêche, il fallait le faire.

Course sèche ou humide, le résultat sera sans doute indécis. Pour le plus grand bonheur des fans!

Pas eu beaucoup le temps de vous faire un dessin, il faudra vous contenter d’un gribouillage sur un vulgaire papier publicitaire!

Bonne course à toutes et tous!

Sioupeur League … kesako?

C’est donc ce week end que reprend le championnat de « Sioupeur League ». Mais c’est quoi ce championnat de formule monotype avec un moteur de 750 cv? Ne comptez pas sur moi pour vous donner la réponse. J’avoue, benoîtement, ne rien comprendre à cette compétition… dans laquelle s’oppose les meilleurs clubs de footcheball d’Europe où d’ailleurs…J’aimerais bien qu’on m’explique la connexion entre ballon rond et sport auto….

Dubitatif je suis, dubitatif je reste. Car si des clubs ont les moyens de payer 30, 50 ou 70 millions par an leur joueur vedette, je comprends là qu’ils ont du pognon à plus savoir qu’en faire (d’ailleurs -apparté de ma part- on parle de l’injustice du bouclier fiscal, mais jamais de -l’absence- de taxe(s) sur ces clubs… bref passons… je m’égare) mais pourquoi organiser ce championnat automobile? Le fan de foot n’est pas forcément fan de sport auto… Et inversement. Donc, au final, ça intéresse qui? Vous? Et pourquoi pas des compétitions de Curling (hahaha rien que le nom m’amuse) aux couleurs des équipes disputant le Tournoi des 6 nations? Ou des courses de lévriers sous le haut patronnage des Internationaux de Tennis?

Seul motif de satisfaction me concernant. Le recours à des pilotes Français de haute volée, au titre desquels nos deux derniers représentants en F1, j’ai nommé Sébastien Bourdais et Franck Montagny. Pilotes par ailleurs équipiers au sein du programme Endurance de Peugeot. Alors je suis très content pour eux (et ne doute pas de leur réussite), surtout que ces deux sportifs partagent un programme 2010 des plus légers (les 24h du Mans plus une ou deux courses annexes). Mais ce n’est pas leur possible succès qui fera que j’aurai plus d’empathie pour l’Olympique Lyonnais (SB) ou les Girondins de Bordeaux (FkM). Je présente donc toutes mes excuses par avance aux organisateurs de ce championnat.

Si vous voulez en savoir plus (que moi): http://www.superleagueformula.com/