800=12

J’en ris encore…. le péché d’orgueil que ça s’appelle! A force de retarder les sorties dans les étapes successives des qualifs, parfois on manque de temps pour se qualifier. N’est-ce pas Fernando Alonso? La sanction est tombée illico: pas de Q3 et 12 è temps absolu. Ça la fout mal.

Quand on pense au nombre d’erreurs (de son équipe ou de sa part) commises depuis le début de la saison, on peut commencer légitimement à se demander s’ils réussiront à être champions du monde… d’autant plus qu’en dehors des Reb Bul, vraiment intouchables, il semblerait que Mc Laren, Mercedes et Renault aient progressé.

Webber a encore été impressionnant dans cette qualification. Il mûrit vraiment avec l’âge Mark.

Notons aussi la première Q3 mondiale d’un Russe, j’ai nommé Petrov. 9è c’est pas mal quand on voit le beau monde autour de lui.

Allez on croise les doigts pour avoir une belle course dimanche!

GP Istanbul: des hommes Döner

Moui………… je sais……. vous vous dites que ce jeu de mots vient de loin, sans doute à pied, depuis la rive asiatique du Bosphore. Ok, ok…..

Ce que je voulais signifier par là c’est qu’en ce début de GP de Turquie, on sent poindre (du verbe poindre) un soupçon de rivalité dans les équipes de pointe entre les pilotes. Alors ce GP sera-t’il l’occasion pour Hamilton de prendre sa revanche sur Button (2 victoires à 0), ou bien Schumacher sur Rosberg, ou encore Massa sur Alonso, sans oublier Vettel sur Webber. Car à part chez Ferrari, c’est un peu la rebellion des « porteurs d’eau ». Les « leader » (ou supposés tels) arriveront -ils donc, à prendre le pas sur leur équipier, et s’en sortir avec les… honneurs? Sans coup bas, sans favoritisme de leur équipe. C’est en ce sens que va se jouer une partie du week end. En plus du Championnat. Les RBR seront-elles toujours imbattables ou bien, comme l’appelaient de leurs vœux Jacques Laffite, Christophe Malbranque et JL  Moncet au dernier GP de Monaco, en guise de danse de la pluie, la fiabilité leur fera-t’elle défaut? Pour le moment, les McLaren ont trusté les Essais Libres 1 et 2, occupant à chaque fois la première place, mais est-ce vraiment significatif?

En tout cas, j’espère que ce Grand Prix sera bien chaud… comme on les aime!

Le tracé de Monaco….

Le tracé de Monaco…. avait à peu près cette tête ce week end, c’est-à-dire en forme de Losange, après le triplé des moteurs Renault. D’ailleurs je ne cesse de lire que Williams, Lotus, Epsilon et ART veulent ce moteur pour 2011 (enfin pour « ceusses » qui disputeront le championnat). Très bonne nouvelle pour notre technologie française.

Donc c’est un Mark Webber impérial chez SAS Albert qui a remporté l’épreuve ne laissant que des miettes à ses poursuivants. Il est sympa Mark, il me fait penser à du bon vin (australien? je n’en ai jamais bu) qui se bonifie avec l’âge. J’ai bien aimé la prestation de Kubica qui a sacrément dépoté ce week end. Il semble être du même bois qu’Alonso, capable de se transcender en course. mais attendons une victoire pour porter un jugement définitif.

Alonso justement nous a gratifié d’une course sacrément agressive. Ce n’est pas comme Papy Schumacher qui semble s’être laissé porter jusqu’à la ligne d’arrivée (évidemment si j’avais été avec lui en passager je n’aurais pas dit cela).

Petit repos des troupes pendant 2 semaines où nous retrouverons l’œuvre la plus aboutie de (cet abruti de) Hermann Tilke, l’architecte de droit divin qui nous offre ces pistes si insipides.

Dernière chose, j’ai lu ce matin que, par souçi d’économies, Bernard Ecclestone avait dormi sur le yacht d’un ami ancré dans le port monégasque. Le bateau s’appelait Force Blue. Pas rancunier Mister E.

Fernando: C’tait fini de Monaco….

Wahouuuuuuuuuu ! Quelles qualifs aujourd’hui à Monaco! Hélàs amputées d’un des meilleurs soldats: Fernando Alonso. Piégé tout seul comme un grand en haut de Massenet pendant les EL3, il devra partir de la voie des stands, donc dernier et peut dire adieu à la victoire. C’est dommage j’en faisais mon favori ce « ouiken » pour la gagne. Il avait dominé (de peu) les premiers essais… tant pis!

Dans le billet précédent, je parlais de l’incursion des moteurs Renault entre les Ferrari…. aurais-je été devin? En tout cas le hold-up de l’année pour Renault en plaçant 3 de ses moteurs aux 3 premières places. Un Webber revenu du diable vauvert, un Kubica consistant tout le WE, un Vettel légèrement en retrait mais bien là devant les Hamilton, Schumacher, Button et Rosberg….. Comme d’hab’ le premier virage sera chaud de chez chaud! On va se régaler je crois. Allez, une petite mention à Papy Barrichello pour sa 9è place sur la grille.

Bonne course !

Pas assez cher pour toi, mon fils!

Monaco…. Essais libres 1, Alonso fait le meilleur temps, suivi de 3 moteurs Renault… puis la Ferrari de Massa. Non mais, franchement, tout se perd à Monac’, non? Des moteurs Renault à Monaco? Entre les 2 Ferrari? Mais que fait le Prince? Bah, il dit rien vu que la France lui file environ 1 milliard d’Euros par an, mais quand même, au niveau du standing, ça la fout mal! Un vendeur de Clio qui en plus a marqué « Lada » sur ses flancs….

Donc les résultats de jeudi matin m’ont fait sourire, d’où le dessin.

Ne mésestimons pas Fernando Alonso qui a très, mais alors très très envie de gagner le GP de la Principauté et qu’on verra aux avant postes tout le week end.

PS: il n’y a pas eu de dessin d’après GP de Barcelone, car je n’avais pas grand chose à ajouter à mon dessin des qualifs… pis j’avais trop de taf par ailleurs, vous voudrez bien m’excuser! Allez, bonne Rascasse à toutes et tous!

Les 2 oreilles et la queue.

Par un beau samedi de mai, le jeune torero Mark et son acolyte Sebastian sont descendus dans l’arène de Montmelo et ont terrassé tous les taureaux qui passaient par là, en particulier le petit Toro des Asturies qui aurait bien aimé briller à domicile.

Pour fêter cela une petite esquisse rapidos.

Demain la course, espérons, même sur le sec, qu’elle soit animée!

Bonne course à tous!

Avec des « Si » on mettrait Oviedo en bouteille.

Rappelez-vous… fin 2009, Fernando Alonso quitte le Renault F1 Team pour la Scuderia Ferrari. Normalement rattaché au Losange jusqu’au 31 décembre 2009, le double Champion du Monde est libéré plus tôt et se rend aux Ferrari Days en Espagne en compagnie de son futur équipier, le revenant Felipe Massa et IL Grande Louca Di Machin-molo…. Lequel se paie le luxe de servir de chauffard chauffeur aux deux pilotes sus-cités pour un tour de circuit… Las, emporté par la liesse générale, il quitte le circuit pour se rapprocher des spectateurs et.. s’enlise dans les graviers.. Vous avez certainement vu cette image. Or ce jour-là, Fernando ne revêtait pas les couleur de la Scuderia (contrat Renault oblige) mais portait un affreux pull sans manche bardé de… losanges! Comment qu’ça s’appelle donc en spychologie (oui j’ai bien écrit spychologie)? Acte manqué? Toujours est-il que ce détail m’avait fait sourire. Après l’avoir entendu maintes fois répéter que « Réno qué cé ma familia » ou « qué sé Réno yé souis comme a la mason », on l’a très vite entendu dire « que Férari qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre (ad lib) ». Dont acte.

Donc, à l’occasion du retour en Europe et plus particulièrement en Espagne (Dieu que ces 3 semaines m’ont parues longues), patrie du « Toro d’Oviedo », je vous montre ce dessin jamais publié, qui date des Ferrari Days 2009, où j’imaginais la tristesse de l’équipe Renault de voir ce flamboyant pilote quitter le nid, ainsi que les messages qu’ils avaient envie de lui faire passer. Ne soyons pas dupes, Alonso a définitivement tourné la page Renault, et ce d’ailleurs, à mon humble avis, dès 2006, année de son second titre, lorsqu’il est parti chez McLaren ( « Férari McLaren qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre »), malgré son retour en 2008/2009.

Mais trève de bla-bla, Alonso est et restera un très grand pilote ( il vient d’ailleurs de doubler Ayrton Senna au cumul des points, se hissant en 3è position derrière Schumacher et Prost).