Avec des « Si » on mettrait Oviedo en bouteille.

Rappelez-vous… fin 2009, Fernando Alonso quitte le Renault F1 Team pour la Scuderia Ferrari. Normalement rattaché au Losange jusqu’au 31 décembre 2009, le double Champion du Monde est libéré plus tôt et se rend aux Ferrari Days en Espagne en compagnie de son futur équipier, le revenant Felipe Massa et IL Grande Louca Di Machin-molo…. Lequel se paie le luxe de servir de chauffard chauffeur aux deux pilotes sus-cités pour un tour de circuit… Las, emporté par la liesse générale, il quitte le circuit pour se rapprocher des spectateurs et.. s’enlise dans les graviers.. Vous avez certainement vu cette image. Or ce jour-là, Fernando ne revêtait pas les couleur de la Scuderia (contrat Renault oblige) mais portait un affreux pull sans manche bardé de… losanges! Comment qu’ça s’appelle donc en spychologie (oui j’ai bien écrit spychologie)? Acte manqué? Toujours est-il que ce détail m’avait fait sourire. Après l’avoir entendu maintes fois répéter que « Réno qué cé ma familia » ou « qué sé Réno yé souis comme a la mason », on l’a très vite entendu dire « que Férari qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre (ad lib) ». Dont acte.

Donc, à l’occasion du retour en Europe et plus particulièrement en Espagne (Dieu que ces 3 semaines m’ont parues longues), patrie du « Toro d’Oviedo », je vous montre ce dessin jamais publié, qui date des Ferrari Days 2009, où j’imaginais la tristesse de l’équipe Renault de voir ce flamboyant pilote quitter le nid, ainsi que les messages qu’ils avaient envie de lui faire passer. Ne soyons pas dupes, Alonso a définitivement tourné la page Renault, et ce d’ailleurs, à mon humble avis, dès 2006, année de son second titre, lorsqu’il est parti chez McLaren ( « Férari McLaren qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre »), malgré son retour en 2008/2009.

Mais trève de bla-bla, Alonso est et restera un très grand pilote ( il vient d’ailleurs de doubler Ayrton Senna au cumul des points, se hissant en 3è position derrière Schumacher et Prost).

Publicités

159 réflexions sur “Avec des « Si » on mettrait Oviedo en bouteille.

  1. Avec des SI…
    – Si cirebox nous mettait un dessin
    – Si cirebox n’avait aas sombré dans la boisson
    … 🙂

  2. En tous cas, même sous l’emprise de l’alcool cirebox, tu m’as bien fait marré avec tes imitations !
    Et puis je n’avais pas remarqué l’analogie des losanges de son pull jacquard avec RF1… 🙂

    • Quel rapidité !
      Tes talents d’illustrateur n’ont d’egales que tes qualités en informatique !!

  3. Aaaaaaaaaaaah !
    Le dessin nouveau est enfin arrivé !
    Merci cirebox !

    Vraiment Excellent, je l’adore aussi celui-là !
    Avec tout ces trophés bien caractéristiques… quel travail de recherche…
    ET ZE famous pull Jacquard ! 🙂

  4. Non moi non plus PFE ^^
    Jacquard tout comme Louis Renault était Français, le taureau doit avoir une attirance irrémédiable pour la France ^^

    Par contre pour ceux comme moi qui ne connaissaient pas cette péripétie :

    Mort de Rire XD

    Alonso s’en est allé alors que Renault c’est quand meme plus sportif :

    ou plus récement c’est ca :

    ou meme CA (pour faire plaisir a PFE) : (prevu pour servir de SC a la base)

    Avec des SI…

    Si on mettait un moteur V10 de F1 de plus de 800 purs sang sur heuuuuuu un espace tien tien, mieux qu’une Ferrari Enzo a l’accélération ^^

    Si on greffait le nez de Prost sur Kubi … ahh non ca on l’a déja fait =D

  5. salut tout le monde

    bravo cirebox pour ce fabuleux billet

    mdr une ferrari dans le gravier, va-t-on y avoir le droit ce week-end ????

    Robert formidable comme d’habitude même en rallye

    @mightis GGGGGGGGGGGGRRRRRRRRR /// (il est bien le nez de robert)

  6. merci scotty pour le programme

    je ne sais pas pour vous mais moi je préfère ces horaires, fini de se lever en milieu de nuit pour suivre les essais libres etc…

  7. Merci Cire.
    Intéressant billet, ce qui ne sous-entend pas que les autres ne l’étaient pas, pour écarter toute ambiguïté.

    Je suis heureux de constater que tu n’as pas été dupé par Fernando dès son premier départ. Ce qui, dans le cas contraire, peut aisément s’admettre pour tous ceux qui ont vécu les années extraordinaires et glorieuses de 2005 et 2006… proches de RF1, et sont restés par cette magie des inconditionnels de l’espagnol.
    Pour être sévère avec Fernando Alonso, si le pilote semble infaillible, l’esprit quant à lui m’a toujours paru très opportuniste.
    Mais n’est-ce pas aussi une qualité pour atteindre les sommets, la fin justifiant les moyens ?
    Sinon, je regretterai toujours de ne pas avoir partagé ces moments sans savoir, par ailleurs, si le blog RF1 existait déjà.

    Et ton billet lève pour moi une question pour laquelle je n’ai pas de réponse et que je vous soumets :
    Connaissez-vous un pilote qui soit resté fidèle à un constructeur après avoir connu avec lui le succès suprême, le titre des Pilotes ?

    Par fidèle comprendre jusqu’à raccrocher sa combinaison ou de manière plus dramatique, jusqu’à sa disparition, pour faire allusion à une époque où la sécurité était précaire et davantage avant les années 70.

  8. Bonjour à tous les furieux,

    Merci Cire pour ce nouveau dessin même si iln’est bpas de la plus brûlante actualité, mais enfin ça m’a permis de revoir la collection de trophées glanés par Fernando et aussi son magnifique pull à losanges.

  9. Bonjour à tous les furieux,

    Merci Cire pour ce nouveau dessin même si il n’est pas de la plus brûlante actualité, mais enfin ça m’a permis de revoir la collection de trophées glanés par Fernando et aussi son magnifique pull à losanges.
    Vivement les essais pour savoir si on a encore progressé dans la hiérarchie , on compte beaucoup sur Robert et Vitaly pour mettre les pendules à l’heure.
    Espèrons que pour Barcelone ce ne soit pas Montmelo(drame) 😉

  10. Mumu, PFE :

    Avoir le nez a la Prost, c’est une qualité !!! (bon ptet pas avec les filles XD mais pour enfiler le cakse c’est mieux, et ca fait une cale pour pas qu’il bouge ^^

  11. Mais je suis poli… Très poli… Je suis zen dans mes propos par rapport à la rage que j’ai à cause de ce trou du ¤ de $$#{!!?$¤… M]]$$££… Hum hum…

    je me calme…

    Pardon…

  12. Sir sachez qu’il n’y a que 15 trophées devant le panneau et non 17 :/

    Pourquoi en laisser 2 dans le placard ? Ils étaient moches ?

  13. Et le Monaco 2006 ? Celui ou j’ai été injustement rétrogradé à la dernière place pour le départ du GP…

  14. Pour répondre à Mightis sur le nombre de trophées tu as raison, mais en le faisant je n’ai pas jugé (par fainéantise?) opportun de faire des doublons puisqu’il s’agit de doublons)…..

    @waga, sur la fidélité des pilotes, le nom qui me vient de suite à l’esprit, hors F1, et sujet du précédent billet est Jean Ragnotti.
    On pourrait parler -pour le moment- de Sébastien Loeb et jadis de Vatanen (Peugeot et/ou PSA).
    Me vient ausi à l’esprit les noms de Hans Stuck et Bob Wolleck, très Porsche.
    En F1, Hakkinen est toujours « McLaren » à mort. Mais il doit y en avoir d’autres.

    • Oui merci de me rafraîchir la mémoire avec Mika le fidèle.
      J’ai toujours aimé ce pilote.
      Je vais chercher dans les stats pour les autres pilotes F1 à la fidélité irréprochable car c’était le contexte proposé.
      Pour Sébastien Loeb, bien que le choix pour lui n’existe pas vraiment, je le pense aussi de cette nature là.

      Mais en tout cas, on peut dire aussi que Jean Ragnotti a ici au moins un fidèle ami !

  15. Non non il travaille pas pour ferrari, il en pilote une c’est different, il est chez aurora racing team. il travaille pas plus pour ferrari que moi pour renault parce que j’en conduit une ^^

  16. Et Schumacher alors ?
    Il a été sacré avec Ferraille et puis n’a plus fait de F1 !

    Comment… il en fait cette a année avec Merdeces… oh pardon !

  17. Oui PFE mais il a d’abord quitté Bénéton alors qu’il avait gagné avec eux donc meme sans sa il compte pas.

  18. Au fait Cirebox, c’est ptet pas au ptit jeunot de dire ca mais question fidélité vous en avez oublié un qui date des années proche de votre naissance ^^ (plutot de l’age a PFE qu’a toi cire ^^)

    Jim CLARK, question fidélité on peut pas trouver mieux, il a été d’un bout a l’autre de sa carriere certe courte chez Lotus.

    • J’etais pas né à l’epoque ! Bougre de petit Saloupiot !
      Je m’en vais te faire danser la gigue moi !
      Est-ce-que tu sais bien à qui tu oses t’adresser ainsi… hum !?
      mumu… dizi au gamin…

    • @mightis
      GGGGGGGGGGGGGGRRRRRRRRRRRRRR ///

      c’est bon comme ça mon maitre ?????

  19. Une pyramide allant en s’elargissant, depuis le sommet vers la base, si schumachin est au sommet et Clark en dessous, Clark ne peut pas être le seul à son niveau… donc ?
    Ah ben oui… Prost ! 🙂

  20. Clark a les épaules solides… Il peut supporter mon propre poids… J’ai beaucoup d’estime et d’admiration pour Prost comme tu le sais (on en a dèjà parlé) mais je considère Clark comme un pilote ultime sans véritable défaut. Un peu comme Federer au tennis, il n’y a pas de faiblesse technique, psychologique ou morale.
    Pour être sérieux, Schumi n’est pas égal à Clark, l’Allemand se traine tout de même avec quelques casseroles sur le plan de la morale sportive.

  21. J’aime bien l’image sir =)

    Federer a cepandant un défaut au tennis, il lui manque la puissance pour pouvoir gagner sur terre battue comme a Roland Garros.

    • Chose faite l’an dernier mon très cher Mightis ! Federer a gagné Roland Garros 2009. Et puis il a du faire 4 ou 5 finales à Roland Garros… Il faut relativiser le manque de performance sur terre battue. Ce manque de puissance comme tu le dis, il le compense par une technique irréprochable qui le met à l’abri de blessure. Sur toute une carrière, ne pas être blessé, c’est important. Regarde Nadal, beaucoup de puissance, de débauche d’énergie, mais le corps ne suit pas toujours. Il a beaucoup de pépins physiques.

    • moi je préfère largement Roger Federer ou Novak Djokovic (qui est mon chouchou) à Raphaël Nadal

    • Je suis ancien joueur de tennis, je connais bien ce sport, et je dois dire que Federer est un phénomène. Je n’ai jamais vu un joueur de tennis aussi complet. Pas de coup faible (bon serveur, bon relanceur, bon au filet, tient l’échange en fond de cours… ,bref très technique, un physique qui tient la route, psychologiquement fort, bonne morale sportive, sympa, ça ne gâche rien. Non vraiment il n’y a pas d’équivalent dans le tennis moderne. Sampras qui détenait le plus grand nombre de victoire en grand schelem avant le Suisse, était une buse sur terre.
      Et puis franchement, le voir jouer est un grand plaisir, c’est un attaquant. Ça change des crocos de fond de cours que l’on voit porte d’Auteuil.

    • Qu’on soit clair je suis aussi un fanatique de Federer, Nadal n’a en fait rien qu’un bras gauche a la terminator, j’avais de plus hommi qu’il avait l’an passé gagné Roland Garros (Roger) pour la premiere fois, la derniere corde a sa raquette qui lui manquait.

    • Je dirais que Nadal a pas de chance, il est tombé pile poil en même temps que Federer ! Parce que l’espagnol est tout de même un joueur de très haut niveau, un poil moins technique et qui s’appuie sur sa plus grande puissance physique pour compenser. Il a eu beaucoup de mal à revenir après sa blessure au genou. Mais il semble avoir repris du poil de la bête.

  22. Quelques casseroles (source Wikipédia)… J’adore m’auto-flagellé

    * Grand Prix de Macao de Formule 3 1990

    Vainqueur du championnat d’Allemagne de Formule 3, Schumacher est l’un des favoris de l’épreuve, sorte de coupe du monde de F3, au même titre que le Finlandais Mika Häkkinen, vainqueur quant à lui du championnat britannique de Formule 3. La première manche de la course est dominée par Mika Häkkinen, tandis que Schumacher doit se contenter de la deuxième place, plus de 3 secondes derrière. Dans la seconde manche, Schumacher prend l’avantage sur son rival finlandais au premier freinage, mais ce dernier, sachant que la victoire finale se joue par addition des temps des deux manches, peut se contenter de terminer sur les talons de l’Allemand pour remporter le Grand Prix. Profitant d’une erreur de l’Allemand, Häkkinen entreprend tout de même de le dépasser en vue de l’arrivée. La manœuvre se solde par un accrochage entre les deux hommes, et provoque l’abandon d’Häkkinen, la victoire finale revenant à Schumacher. Les images de l’accident permettent difficilement de se forger un avis définitif sur la responsabilité de Schumacher.

    * Grand Prix d’Australie 1994

    Sa deuxième moitié de saison ayant été fortement entravée par ses démêlés avec le pouvoir sportif (deux disqualifications et deux courses de suspension), Schumacher aborde l’ultime manche du championnat avec seulement un point d’avance sur Damon Hill. Auteur d’un excellent départ, Schumacher prend d’emblée la tête du Grand Prix. Après avoir subi une forte pression de Hill dans la première partie de l’épreuve, Schumacher parvient à creuser l’écart, jusqu’à ce qu’il commette une erreur dans un virage à gauche, heurtant un mur de béton avec son train avant droit. Revenant en piste avec une suspension probablement endommagée, Schumacher voit Hill revenir immédiatement sur lui, et tenter de le déborder en lui faisant l’intérieur dans le virage suivant. Schumacher prend son virage en resserrant la trajectoire, provoquant l’accrochage et l’abandon des deux pilotes, synonyme de titre mondial pour l’Allemand.

    Cet accident décisif pour l’attribution du titre mondial, ne provoqua cependant pas de véritable polémique. L’accident fût immédiatement classé sans suite par la direction de course, alors qu’Hill et Williams restèrent relativement discrets sur l’incident.

    * Grand Prix d’Europe 1997

    Comme en 1994, Schumacher aborde l’ultime manche du championnat avec un seul point d’avance sur son adversaire, en l’occurrence le Québecois Jacques Villeneuve (Williams). Mieux parti que son rival, l’Allemand domine le début de course avant de perdre progressivement du terrain, au point de se faire rattraper dans la dernière partie de l’épreuve. Grâce à un freinage tardif, Villeneuve porte une attaque à l’intérieur du virage sur Schumacher, qui réplique en se rabattant sur la Williams. Le contact entre la roue avant droite de la Ferrari et le flanc gauche de la Williams propulse Schumacher dans un bac à graviers, provoquant son abandon, tandis que Villeneuve parvient à rallier l’arrivée et à conquérir le titre mondial.

    Contrairement à ce qui était arrivé après le GP d’Australie 1994, et alors même que la manœuvre litigieuse n’a cette fois pas profité à son auteur, le retentissement médiatique est colossal. La FIA décide de prendre une mesure symboliquement très forte en déclassant Schumacher du championnat, laissant entendre qu’elle n’aurait pas hésité à retirer à l’Allemand son titre mondial sur tapis vert. Schumacher conserve toutefois à son palmarès tous les succès, points et pole-positions acquis en cours d’année.

    * Grand Prix de Monaco 2006

    Auteur du meilleur temps provisoire des qualifications, Michael Schumacher s’immobilise à la fin de son ultime tour de qualification, dans le virage lent de la Rascasse. Immobilisé sur la piste, Schumacher provoque le déploiement des drapeaux jaunes, empêchant de fait ses principaux adversaires, notamment son adversaire pour le titre Fernando Alonso, d’améliorer leurs temps et donc de lui ravir la pole-position. Jugeant que la manœuvre du pilote allemand est volontaire et n’est pas la conséquence d’une faute de pilotage, les commissaires décident de lui retirer ses temps de qualification, l’obligeant à prendre le lendemain le départ de la course à partir du fond de grille ; il terminera néanmoins 5e.

    Non-respect du règlement

    Au Grand Prix de Grande-Bretagne 1994, lors du premier tour de formation (annulé après qu’un pilote ait calé sur la grille), Michael Schumacher dépasse provisoirement Damon Hill, placé devant lui sur la grille de départ. La manœuvre est interdite par le règlement qui stipule que les pilotes doivent conserver durant le tour de formation les positions de la grille de départ. Schumacher est sanctionné d’un stop-and-go de 5 secondes. Schumacher, sur ordre de son équipe, refuse de purger sa pénalité, ce qui lui vaut de recevoir un drapeau noir synonyme de disqualification. À nouveau, le pilote allemand refuse d’obtempérer. Suite à de longues discussions entre l’équipe et la direction de course, Schumacher purge finalement sa pénalité initiale et termine la course en deuxième position. Mais peu de temps après, la FIA prononce sa disqualification, assortie d’une suspension ferme de deux courses (qu’il purgera en septembre à l’occasion des GP d’Italie et du Portugal).

    Si le refus d’obtempérer à un drapeau noir est une faute très grave qui peut justifier la lourdeur de la sanction (notons toutefois qu’en 1989, Nigel Mansell n’avait écopé que d’une seule course de suspension pour une telle faute au GP du Portugal), cela ne doit pas faire oublier que cette faute était l’ultime degré d’un bras de fer entamé suite à l’infraction bénigne de Schumacher lors du tour de formation. Deux théories s’affrontent pour expliquer la sévérité des commissaires. Pour certains, il s’agissait, en entravant la domination de Schumacher, de relancer artificiellement l’intérêt du championnat, plombé par la mort de Senna. Pour d’autres, cette sévérité de la FIA est plutôt à relier à l’affaire de l’antipatinage expliquée plus bas ; ayant acquis la certitude d’une tricherie de Benetton sans parvenir à la démontrer, la FIA aurait cherché d’autres prétextes, même les plus dérisoires, pour sanctionner l’écurie italo-britannique.

    Conflit avec un autre pilote

    Largement en tête du Grand Prix de Belgique 1998, disputée sous une pluie battante, Schumacher s’apprête à prendre un tour à David Coulthard, mais le heurte violemment par l’arrière. De retour aux stands sur trois roues pour abandonner, Schumacher, furieux, rejoint Coulthard dans son garage, déclarant que ce dernier « a voulu le tuer » et il faut l’intervention de mécaniciens pour éviter que des coups soient échangés. Pour ce qui est de l’accident en lui-même, il est difficile de se faire un avis sans les données télémétriques qui permettraient de savoir si Schumacher a péché par précipitation ou par une mauvaise évaluation des distances, ou si c’est au contraire Coulthard (alors équipier chez McLaren de Mika Häkkinen, le rival de Schumacher au championnat) qui a levé le pied de manière inconsidérée. David Coulthard estimera toutefois cinq ans plus tard, après avoir été victime d’un incident similaire avec Fernando Alonso au Grand Prix d’Europe 2003 (avec Coulthard dans le rôle du pilote surpris), qu’il avait commis une erreur à Spa en levant le pied de l’accélérateur en pleine ligne droite, dans une portion du circuit où la visibilité était mauvaise.
    Consignes d’équipe [modifier]
    L’arrivée controversée des Ferrari au Grand Prix d’Autriche 2002.

    À quelques mètres de la ligne d’arrivée du Grand Prix d’Autriche 2002, Rubens Barrichello, leader de l’épreuve depuis le départ, ralentit pour offrir la victoire à son coéquipier Michael Schumacher, le meilleur représentant de Ferrari dans la lutte pour le titre mondial. La cérémonie du podium (au cours de laquelle Schumacher laisse Barrichello monter sur la plus haute marche et lui offre la coupe du vainqueur, lui signifiant qu’il est le vainqueur moral) se déroule sous des bordées de sifflets et d’injures. La polémique fera rage pendant plusieurs semaines dans les médias spécialisés. Les critiques furent essentiellement adressées à Jean Todt, le directeur de la Scuderia Ferrari, et donc à l’origine de l’ordre enjoignant à Barrichello de laisser gagner Schumacher. Mais il fut également reproché à Schumacher de ne pas avoir eu l’autorité de passer outre cette consigne (d’un intérêt mathématique discutable compte tenu de sa déjà large avance au championnat à ce stade de l’année) et de ne pas avoir laissé la victoire à son coéquipier plus méritant.

    Il faut noter que ce même incident s’est produit lors du précédent GP d’Autriche, Barrichello doit céder sa seconde place à Schumacher mais ce dernier avait besoin de points supplémentaires puisque David Coulthard, sur lequel Schumacher avait 8 points d’avance, filait vers une nouvelle victoire, l’événement a néanmoins connu la même controverse.

    Autres incidents et polémiques

    En 1994, année du premier titre de Michael Schumacher, il y eut une polémique sur l’éventuelle présence d’aides électroniques, bannies par le règlement depuis l’année 1994, sur la Benetton B194. Les accusations se basant notamment sur les très bons départs de Schumacher et sur le fait que Benetton aurait tardé à présenter son boitier électronique lors d’un contrôle demandé par la FIA[12]. La FIA ne parviendra toutefois pas à prouver l’utilisation d’aides électroniques par Benetton en Grand Prix. Il fut également reproché à Schumacher d’autres actions de courses. Notamment au Grand Prix de Belgique 1995, où chaussé de pneus slicks sous une pluie fine, il offrit une résistance, qualifiée par certains exagérée, face à Damon Hill en pneus pluie, en changeant plusieurs fois de ligne pour défendre sa position. Un reproche qu’on lui fit aussi en 2000, lors de certains départs de Grand Prix. Néanmoins, les commissaires de course n’interviendront pas. Par contre, au Grand Prix du Canada 1998, il sera sanctionné d’un stop-and-go de 10 secondes, pour avoir poussé Heinz-Harald Frentzen hors de la piste, en voulant défendre sa position à la sortie des stands, sachant qu’il ne pouvait le voir. D’ailleurs, il y a désormais une ligne blanche infranchissable qui délimite la sortie des stands, pour éviter ce genre d’incidents. Il y eut aussi une polémique sur sa victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne 1998, où il passa la ligne d’arrivée dans les stands, voulant effectuer sa pénalité (stop-and-go de 10 secondes), consécutive à un dépassement sous drapeau jaune. L’erreur sera toutefois reconnue par la FIA, dont les commissaires avaient annoncé la sanction en dehors des délais prévus par le règlement de l’époque.

  23. cela dit, Schumacher, pour être un grand champion, il faut être un killer… et un killer laisse toujours derrière lui des cadavres… Senna- Prost aussi….
    Sinon, on est trop tendres et…. adieu veaux vaches cochons titres…

  24. Voui… il y a une très bonne chanson des 70’s de Curtis Mayfield (reprise entre autre par les excellents Fishbone) qui s’appelle « Freddy’s dead ».. bah je crois que bientôt on va voir « Felipe’s dead »…..

  25. Et Felipe pourra laisser un indice sur la porte d’entrée de Maranello : « Nando m’a tuer » pour reprendre un fait divers médiatisé des années 90

  26. Pourquoi bientôt en faire les frais ???

    Moi je dirais que pour lui c’est mort il peut déjà revendre ses espoirs de titre a un autre, avoir Alonso dans son équipe c’est une assurance de se faire systématiquement passer devant le nez, si Ferni dit noir, Félipé peut bien dire Rouge, Ferrari dira noir quand même (et il feront des voitures noires ^^ tant mieux je les trouves magnifiques en noir les ferraris ^^)

  27. « bientôt » parce qu’on ne connait pas l’avenir, des évènements non prévu peuvent se produire. Mais tu as raison si ça continu comme le début de saison, ça sent fortement le sapin pour le brésilien… (Papy cherche bien, je contre-pète 😉 )

  28. Ah oui je savait qu’il fallait faire le tapin mais je trouvais pas de t !

    Mais PEF, dis moi pas que t’a moins de 40 ans =D
    Je te voyais avoir le meme ecart d’age entre le professeur et toi qu’entre le taureau et moi ^^ C’est a dire environ 10 ans…

  29. Une petite loufoquerie HS de mon Maître à penser (Non pas toi PFEmachin) … Vous me pardonnerez Maître du Mac et Maître des lieux pour ce HS… Au fait en parlant de Maître, êtes vous allez chez le notaire, le Maître ?

    « Le seul ancêtre connu de mégathérium est le maximégathérium, dont la taille pouvait atteindre vingt-cinq mètres. On peut raisonnablement penser qu’il ne s’entendait même pas péter. » (Pierre Desproges, Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis)

    • C’est pas chez le notaire que je vais t’envoyer mais devant le tribunal ! 😉

  30. Et puis, c’était pas pour la dote que je te posais la question si tu avais vu le Notaire… Et puis même pas en rêve pour ma fille… Je ne te donnerais pas la main de ma fille… Et surtout pas à un artiste qui dessine des femmes nus… (j’ai des preuves) Coquin va !

    • Tu devrais aller boire un verre de coca pour te calmer… tu deviens tout chose… 😉

  31. Au jeune saloupiot :

    De 1 : En 67 j’etais pas né ! Avec la chapelure, les yeux dans les coins et tout et tout…

    De 2 : Moi c’est ProstForever ou PFE pour les intimes… voir éventuellement Prost… à l’extrême rigueur Prostmachin pour notre ancêtre à tous sur le blog RF1… MAIS PAS PEF !!! C’est déjà la 2e foix que tu m’appelles comme ça… alors si ça continue il faudra que ça cesse !

    De 3 :… je n’ai pas encore trouvé le 3, mais tu ne paies rien pour attendre…

  32. Ah bon… dommage… je lui aurais bien fait payer moix au jeune saloupiot…
    Alors ok… autant pour moi…

    ET NON je ne te ferais pas cette joie, j’ai commis cette nouvelle faute pour te faire croire que tu pourrais encore une foix me trainer dans la boue…
    Alors je reprends : Au temps pour moi !
    Et toc le cirebox…

    Et d’un autre coté… et si moi j’avais voulu utiliser une expression à moi… hein… et dire au jeune saloupiot qu’il ne paie rein pour attendre et que je vais lui faire payer… hein…
    Oui je sais… avec des « SI » on mettrait Oviedo en bouteille.

    Rhooo la la le ProstForever… comme il retombe bien sur ses pieds… 🙂

  33. Bon alors ce revenant c’est le gars au téléphone en arrière plan ? C’est qui je reconnais pas =/

    Sinon PEF (moi j’invente ce surnom car j’adore Pierre-François Martin-Laval et puis heuuu il est né en 68 (comme toi ? XD) et puis il me faisait rire avec les Robins des Bois (comme toi tu me fais rire en me traitant de ptit saloupiot j’adore =D ) j’sais pas si je perd grand chose mais j’attends j’attends et il n’y a rien qui vient ^^

    Sinon Merci au sir et au prof de me faire rire, en cette période de difficile de révision ca fait du bien =)

  34. Alors voila… le jeune soloupiot ne le reconnait pas… ha la la cette jeunesse…
    Et non ce n’est pas PEF ! 1 point c’est tout !
    (NB : nono… attention, si madeleine passe par là, je lui dis de te tirer les oreilles !)

    Bon courage pour ton brevet des colleges… jeune saloupiot !

    • Ni ca ni le Bac très cher PEF, ces machins la je les ai déja depuis un ptit moment, cette année c’est un tant soit peu plus sérieux ^^

      Pour l’homme au fond, celui qui me viens en premier a l’idée qui était important et qui nous manque a tous c’est Denis CHEVRIER, mais en l’occurrence c’est pas lui et c’est a Viry que ca place prenait tout son sens, pas vraiment dans le motorhome.

  35. En tous cas, pour revenir à un sujet qui nous interesse peut etre plus que le brevet des colleges du jeune saloupiot, interessant le nouveau concept developpé par le père Ross ! Très original, encore une foix.

  36. En parlant bonus… Def où es tu ? C’est le jour du bonus ! Chaud l’Espagne, non ? Et puis Barcelone c’est pas loin d’ Ibiza, non ?

  37. @ Paiphe… euh… PFE… kerske c’est que ce tronblon nom di diou©?????

    Effectivement, belle innovation du père Ross… mais moi cela ne m’espante (surprend) pas car l’alimentation en air « classique » au sommet du capot moteur répond plus à une mode et n’est pas forcément le seul moyen de le faire… il suffit de réfléchir un peu…. Vous ne me croyez pas? eh bien allez jeter un œil à la Benetton / Ford puis Renault (vers 94-95) et vous verrez que le même Ross Brawn avait placé les prises d’air moteur dur les 2 pontons… je vous laisse chercher les photos je ramasse les copies à midi!

    [ sinon… je crois que j’ai compris le fonctionnement du F-Duct, le conduit d’air incorporé au capot moteur, grâce à un schéma du Maître Giorgio Piola dans l’Equipe de ce matin…. on en reparle je vous l’expliquerait….]

  38. Sir, je vois pas de grosse différence en 94 95 mais plutôt avant dans les toutes premières ben et thon de 86 a 88 ou l’entrée d’air haute etait minuscule

    • Si ce n’est de l’humour, à bien y regarder je crois même que ce n’était que l’arceau de sécurité, les entrées se situant sur le capot en jaune, au dessus des entrées des radiateurs en rouge.

  39. Dans moins d’une demi-heure début des EL1 sur Yourosport.
    Vous avez encore le temps de vous précipiter chez votre fournisseur habituel et de vous équiper du lcd et de la boîte à décoder qui vont bien.

    Bonne chance avec les manuels !

    Ah mais j’y pense, vous êtes au boulot… bande de sacrés veinards.

  40. Tu as raison je me suis fourvoyé (jeune saloupiot)…. v’la-t’y pas que ma mémoire me fait des faux (<< jeux de mots… mortel)
    Il s'agit en fait effectivement des Benetton de la fin des 80's dessinées par Rory Byrne

    • C’est dingue ce manque de professionnalisme à l’époque… un Belge en F1 ! 😉

  41. Tu radote schumi, preuve de ta grande sénilité, laisse ton baquet a Nick Heidfeld, il n’attend que ca…

    PEF, calme toi tu n’est pas le vrai Professeur, ne va pas trop vite a me considérer comme ton élève.

    • On va attendre dimanche soir… Ce ne sont que des essais libres ! Mais je vous pardonne !

  42. @Monsieur Briatore
    Merci d’être si élégamment parti.
    J’espère sincèrement que Bernie ne vous offrira (*) pas le sésame assurant votre retour en F1.

    (*) pardon « négociera ».
    Bernie offrir !

  43. Bah moi Flavio je le déteste pas comme vous je dirais meme que je l’aimais bien surtout dans la periode 2000 2006 son seul énorme défault c’est qu’il était manager de pilote en meme temps que directeur d’écurie, et ca ca fou plein de conflits d’interets.

  44. Mightis, c’est même un brillant môssieur.
    Mais il arrive un moment, quand on est investi des pleins pouvoirs où l’on confond les intérêts de l’entreprise et les intérêts personnels.
    Et je suis persuadé qu’il s’est bien goinfré sans vraiment se soucier de ce qu’il laisserait derrière lui.
    Et il y a eu la petite faute… aux énormes conséquences.

    • Pas si énorme que ca les conséquences, ING arrivait en fin de contrat, contrat qui avec la crise n’aurait de tout façon pas été reconduit, et puis ING contrairement aux divers bavage sur eux, a malgré tout financé comme si le sponsoring était allé au bout c’est a dire que de ce point de vu rien a changé, ca a déclanché une remise en cause de la hiérarchie, mais a en voir les premiers résultats, je trouve ca positif, seul Massa l’a en travers de la gorge mais bon ^^

    • Pour en revenir a Flavio, quand on négocie le salaire d’un Pilote en tant que team director, le but est qu’il soit minimal (pensons a ferni 08 09) dans l’intérêt de l’entreprise sauf que quand on sait que derrière on va toucher 10% de ce que va etre négocié en tant que manager du pilote en question, on a moins envie de brader le salaire de ce pilote…

      Tout ca pour dire que le gros problème de Flavio, c’était vraiment les conflits d’intérêts (bien pires que ceux des labo pharmaceutiques ^^)

  45. C’est quelqu’un qui a dit …

    que:

     » Je dois mon style de conduite à un gars qui s’appelle Alain Prost et que j’ai copié. C’est une légende. J’adore sa manière. Je le regardais piloter quand j’avais 8 ans et que je commençais à courir en karting. J’ai toujours essayé d’être aussi fluide et précis que lui, en karting comme en Formule 1. »

    serait ce possible alors ?

    • C’est Button qui est fan de Prost je crois, même si tout le monde l’est plus ou moins.

      Le genre de pilote pas trop incisif qui gère sa course sur le long terme, comme Button et Kubi surtout, auquel on peut ajouter Rosberg, Webber, Sutil.

      Exactement ceux qui ont une conduite adaptée au nouveau réglement, a contrario des brutes comme Vettel, Hamilton et Schumi (voir Alonso, sauf qu’Alonso bien qu’extremement incisif, il sait très bien gérer et se poser des limites pour tenir longtemps ce qui le place au dessus je dirais) ces pilotes etaient bien mieux armé avec l’ancien reglement plus qu’avec le nouveau. Et cela se vérifie parfaitement dans chaque team, les roles sont inversés (Sauf chez RBR mais ils sont encore proches et chez Fiat, mais Massa etant en général bien moins talentueux que Fernando, il n’a aucune chance)

    • Je me relis et heuuu je trouve mon analyse vraiment pas mal =P Je suis fier de moi =)

    • D’ailleurs si j’ai raison, le vieux PEF va surement avoir Button en hausse dans son estime.

  46. @migthis,

    Tu parles de PFE en disant que à son age tout devient mou, c’est pas tout à fait ça, et crois en un papy , ce qui se passe c’est qu’avec l’âge les raideurs se déplacent, c’est tout ; 😉

    • J’ai des raideurs. Dans le dos. Surtout dans le dos. Seulement dans le dos ©

  47. Heureusement pour PEF, maintenant il y a de bons médoc pour replacer les raideurs la ou elles sont intéressantes (et de bons rhumatologues pour traiter celles qui apparaissent)

    =D

  48. Sir, un dessin pour les qualif oû Vettel et surtout Webber survolent a 0.8 du 3ème la séance ? Décidément, en condition qualif, c’est vraiment des fusées… Mais en course elle aimes pas bien etre chargées, et heureusement pour la course sinon ce serait plié rapido ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.