L’hidalgo dans le placard (ou « devine qui vient dîner ce soir… »)

Hé, bé, on peut penser ce qu’on veut d’Alonso (du bien en ce qui me concerne) mais là, le petit taureau des Asturies vient de signer une victoire lumineuse à Singapour. Lui qui avait eu un début championnat pénible (en dehors de sa victoire  de Barhein) revient à la vitesse d’un Cavallino au galop! Visiblement la Scuderia a développé sa machine de manière agressive et Fernando signe une seconde victoire d’affilée qui le met VRAIMENT en lice pour le titre suprême. Imaginez la tête de Webber qui croyait dominer son équipier et se diriger tout droit vers le sacre, nonobstant la résistance des McLaren, et bien il doit en faire des cauchemars la nuit ! Car il sait bien qu’Alonso ne lâche rien et qu’il va être excité comme un charognard qui sent sa proie toute proche. Cette saison est vraiment très disputée avec ces 5 pilotes dans un mouchoir de poche (grâce au nouveau barème de points). Ne nous leurrons pas, à la fin il n’en restera que 2 très certainement.

Webber a quand même eu le cul bordé de nouilles (chinoises?), si vous me permettez l’expression, de finir sur le podium. Alors sur quoi se jouera le titre? J’ai envie de répondre la fiabilité, notamment des moteurs, mais aussi le panache. Et l’absence de « bêtises » (suivez mon regard).

En tout cas, il me tarde vraiment Suzuka!

Allez, un p’tit clic et l’image s’agrandit comme par magie.

LE CLUB DES 5 (-GARS POUR …)

Dernière ligne droite pour ce combat de gladiateurs des temps modernes. Attention, ce ne sont pas des charlots… (vous avez compris la blague?… charlot… temps modernes…). Chacun est persuadé être le meilleur et fera tout pour sortir vainqueur de la moiteur de Singapour. Cela nous fera certainement un beau GP. Alonso, 3è l’an dernier, et 1er en 2008 (… Nelsinho si tu nous lis…) aura à cœur de nous démontrer qu’il est l’homme fort du moment. Hamilton doit se racheter après son accident de Monza. Webber, s’il gagne, fera un petit pas de plus vers la place de N°1 chez RedBull, et accroîtrait son avance au championnat. Vettel mettra un point d’honneur (non pas un doigt, ou alors l’index) à prouver qu’il a encore de la ressource. Button de son côté voudra montrer qu’on ne la lui enlèvera pas si facilement, cette couronne de Champion du Monde. Bref,  ZE scenario idéal. Sans oublier que les Massa, Kubica, Rosberg, Schumacher et consorts feront tout pour briller dans la nuit. A moins que les consignes de course (si, si, elles sont autorisées pour la Direction de course) soient de ne pas gêner les prétendants au titre suprême… ce qui serait dommage, avouons-le.

Les Singa-poor lonesome cowboys sont de fines gachettes, rentrez les veuves et les orphelins, ça va saigner !

(as usual, un clic ça va, 3 clics bonjour les dégâts 😀 )

LOTUS …

Et bien en patientant jusqu’à Singapour où les équipes sont en train d’arriver, j’avais envie de parler de Lotus F1, enfin, Lotus Racing ! On dit qu’elle devrait bientôt s’appeler Team Lotus (comme au bon vieux temps) mais que la famille de Colin Chapman y serait opposée, ainsi que Lotus Cars (corrigez-moi si je dis des bêtises). On verra bien.

En revanche, Lotus Racing vient de prononcer son divorce d’avec le motoriste Cosworth au terme de leur première année de collaboration. Et il semblerait que ce soir à l’occasion de ce GP de Singapour que l’équipe malaisienne annonce son nouveau motoriste. D’où ce billet. Avec quel bloc propulseur l’équipe Lotus entamera-t’elle la saison 2011? Bien entendu, vous le savez tous, on parle avec insistance du moteur  Renault, équipant déjà les Red Bull. Les nostalgiques dont je fais partie (attention, je n’ai pas dit les vieux cons …) se rappellent du ménage à 3 Lotus/Renault/Senna du milieu des années 80. Le recréer est bien sûr impossible. Mais cette équipe Lotus a-t’elle les moyens de ses ambitions? Sera-t’elle capable de progresser? Ok, Mike Gascoyne, l’ingé  aérodynamicien ex Jordan, ex-Benetton, ex- Renault, ex-Toyota, ex-Spyker, ex-Force India fait parie du staff, mais il a quand même pondu quelques belles merdes ces dernières saisons …

Quoi qu’il en soit, pas de dessin pour l’heure, mais quelques photos de la Lotus F1 2010 que j’ai prises cet hiver à Barcelone durant les essais d’avant saison. Faut avouer que ce vert anglais et ces bandes jaunes, ça a de la gueule, non ?

(photos plus grandes en cliquant dessus).

Dans le virage 1 ...

Jarno Trulli aux commandes.

Ligne droite des stands.

Entre les virages 5 et 6.

Avant dernier virage, tous les pilotes sautaient sur le vibreur !

License To Kill.

J’étais tranquillement affalé sur mon hamac, un verre de cognac VSOP dans la main droite, un barreau de chaise dans l’autre, quand tout à coup, Rebecca, ma jeune masseuse indonésienne (j’ai renvoyé la Rom la semaine dernière) me hurla dans les tympans:  » Et ton billet sour la course dé Monza, tou l’as fait ? »

Fichtre … Diantre … J’empoigne alors dans la seconde le devis pour mon futur hors-bord de 45 mètres, retourne la feuille, sors mon stylo Ouatermane et griffonne ce fabuleux dessin que voilà … (quelqu’un a-t’il déjà essayé de dessiner à plat ventre en train de se faire masser ?).

« Licence To Kill » qu’il s’appelle le billet. Permis de tuer. Alors évidemment, vous pensez à James Bond. Donc aux James Bond Girls. Donc à Grace Jones. Donc à la pub CX de Citroën. Qui dit Citroën, dit rallye. Qui dit rallye dit Raikkonen. Et donc Ferrari puisque c’est grâce à cette équipe que ce pilote a remporté son titre de Champion du Monde de F1. Et qui dit Ferrari dit … (j’vous préviens, le premier qui dit Schumacher a un gage).. alors? Ben Alonso, pardi ! Vous me suivez ? Bon c’est pas grave.

Alonso, donc. Bah je ne sais pas si l’Espagnol a le permis de tuer, mais en tout état de cause, c’est un killer. On peut dire qu’il a mis tout le monde d’accord à Monza ! Il devrait donc remplacer assez vite le Baron Rouge dans le cœur des tifosi. Une belle victoire en vérité ! Qu’il est allé chercher. C’est pourtant vrai que ce type ne lâche rien. C’est d’ailleurs ce qui me plait chez lui, alors que son côté « enfant gâté » m’insupporte de plus en plus. Si Ferrari et lui n’avaient pas fait autant de bêtises (genre la Q3  quand il pleut le plus, ou le crash de Monaco), ils seraient sans doute en tête du Championnat. Je n’en fais pas mon favori, mais je pense qu’il sera attiré par l’odeur du sang de la première bête blessée et qu’il se battra jusqu’au bout. Genre charognard.

Button aussi a tiré les marrons du feu. Marrant d’ailleurs de voir sa mine réjouie sur le podium alors qu’il venait de prendre une déculottée par Fernando. Course dommage pour Hamilton qui abandonne trop tôt. Webber, entretient encore l’espoir… je vous l’avais déjà dit, c’est mon favori… m’enfin, qui vivra verra.

Alors donc on parle de Raikkonen chez Renault F1. Surprenant, n’est-il pas ? Méfions-nous tout de même des retours de « vieux » pilotes. On voit ce que cela donne avec Schumacher. On a vu fin 2004 la prestation laborieuse (nulle à chier en fait) de Jacques Villeneuve. Alors Raikko? Ben j’en sais fichtre rien ma bonne dame.

Et Nick Heidfield de retour chez Sauber ? Qu’en penser ? On pourrait dire ENCORE chez Sauber ? Etonnant qu’aucune grande équipe ne se soit encore intéressée à lui (popopopo…. j’entends déjà « et Williams c’est du pipi de chat, et Bmw de la crotte? »). Mouais. On va voir. J’espère que Kobayashi sera gentil avec lui …

Sur ce, on va bientôt pouvoir éviter le déjeuner dominical dans 10 jours chez Belle-Maman, avec le GP de Singapour. Singapour: ses lumières étincelantes, son virage Nelsinho Piquet … que de souvenirs. Vous croyez que Flavio Briatore va avoir le toupet de se pointer dans les stands comme à Monza? 😉

ALICE in wonderland …

moui… Santander aussi et la Scuderia aussi. Et par voie de conséquence la FIA aussi.

Un Alonso (et Massa) au top à Monza, un championnat relancé … avouez que même les meilleurs scénaristes d’Hollywood n’auraient pas osé … mais c’est la vie !  Je verrais même en course une ch’tite pénalité pour Webber et Hamilton, histoire de relancer le suspense! On prend les paris ?

(clique on ze dessin si tu l’oses)