LOTUS …

Et bien en patientant jusqu’à Singapour où les équipes sont en train d’arriver, j’avais envie de parler de Lotus F1, enfin, Lotus Racing ! On dit qu’elle devrait bientôt s’appeler Team Lotus (comme au bon vieux temps) mais que la famille de Colin Chapman y serait opposée, ainsi que Lotus Cars (corrigez-moi si je dis des bêtises). On verra bien.

En revanche, Lotus Racing vient de prononcer son divorce d’avec le motoriste Cosworth au terme de leur première année de collaboration. Et il semblerait que ce soir à l’occasion de ce GP de Singapour que l’équipe malaisienne annonce son nouveau motoriste. D’où ce billet. Avec quel bloc propulseur l’équipe Lotus entamera-t’elle la saison 2011? Bien entendu, vous le savez tous, on parle avec insistance du moteur  Renault, équipant déjà les Red Bull. Les nostalgiques dont je fais partie (attention, je n’ai pas dit les vieux cons …) se rappellent du ménage à 3 Lotus/Renault/Senna du milieu des années 80. Le recréer est bien sûr impossible. Mais cette équipe Lotus a-t’elle les moyens de ses ambitions? Sera-t’elle capable de progresser? Ok, Mike Gascoyne, l’ingé  aérodynamicien ex Jordan, ex-Benetton, ex- Renault, ex-Toyota, ex-Spyker, ex-Force India fait parie du staff, mais il a quand même pondu quelques belles merdes ces dernières saisons …

Quoi qu’il en soit, pas de dessin pour l’heure, mais quelques photos de la Lotus F1 2010 que j’ai prises cet hiver à Barcelone durant les essais d’avant saison. Faut avouer que ce vert anglais et ces bandes jaunes, ça a de la gueule, non ?

(photos plus grandes en cliquant dessus).

Dans le virage 1 ...

Jarno Trulli aux commandes.

Ligne droite des stands.

Entre les virages 5 et 6.

Avant dernier virage, tous les pilotes sautaient sur le vibreur !