L’hidalgo dans le placard (ou « devine qui vient dîner ce soir… »)

Hé, bé, on peut penser ce qu’on veut d’Alonso (du bien en ce qui me concerne) mais là, le petit taureau des Asturies vient de signer une victoire lumineuse à Singapour. Lui qui avait eu un début championnat pénible (en dehors de sa victoire  de Barhein) revient à la vitesse d’un Cavallino au galop! Visiblement la Scuderia a développé sa machine de manière agressive et Fernando signe une seconde victoire d’affilée qui le met VRAIMENT en lice pour le titre suprême. Imaginez la tête de Webber qui croyait dominer son équipier et se diriger tout droit vers le sacre, nonobstant la résistance des McLaren, et bien il doit en faire des cauchemars la nuit ! Car il sait bien qu’Alonso ne lâche rien et qu’il va être excité comme un charognard qui sent sa proie toute proche. Cette saison est vraiment très disputée avec ces 5 pilotes dans un mouchoir de poche (grâce au nouveau barème de points). Ne nous leurrons pas, à la fin il n’en restera que 2 très certainement.

Webber a quand même eu le cul bordé de nouilles (chinoises?), si vous me permettez l’expression, de finir sur le podium. Alors sur quoi se jouera le titre? J’ai envie de répondre la fiabilité, notamment des moteurs, mais aussi le panache. Et l’absence de « bêtises » (suivez mon regard).

En tout cas, il me tarde vraiment Suzuka!

Allez, un p’tit clic et l’image s’agrandit comme par magie.