Mes F1 de légende… Part II

[ le premier opus de cette rubrique se trouve ici: https://lepointdevuedecirebox.wordpress.com/2010/04/15/mes-f1-de-legende/]

… en attendant cette reprise de Championnat du Monde de F1 qui se fait sacrément attendre (hein? vous ne trouvez pas que c’est long comme un jour sans pain?) voici le….

Second volet donc de cette série hautement subjective!..

Comme la Lotus 98-T, je vais vous parler d’un autre gros coup de cœur de 1986: la Brabham BT 55. Si cette écurie ne me plaisait pas particulièrement (elle appartenait à l’époque à un certain Bernard Ecclestone), d’autant plus que 3 ans avant elle avait ravi le titre mondial au nez et à la barbe (et en trichant…) du tandem Prost/Renault, j’avoue avoir été subjugué par la beauté de ses lignes. Elle fut la dernière création du génial Gordon Murray (qui officia ensuite chez McLaren F1 et fut aussi le concepteur de la fameuse McLaren de route). La chose absolument incroyable sur cette voiture était son centre de gravité très très bas qui lui conférait une aérodynamique (et un profil) à couper le souffle. Pour l’occasion, le pilote était presque couché dedans. Tellement fine que le haut du cockpit était une sorte d’excroissance courbe composée de 3 bossages: le cockpit proprement dit (qui cachait le tableau de bord ainsi que le volant) et deux bossages latéraux qui cachaient les rétroviseurs. Absolument inédit comme disposition. A titre de comparaison, je vous renvoie voir la Ferrari de l’époque qui ressemblait elle plus à une baleine qu’une limande sole (http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://farm4.static.flickr.com/3118/2288867814_62ac828863.jpg&imgrefurl=http://www.flickr.com/photos/antsphoto/2288867814/&usg=__kZBJepa1UBp5su4ITjqMZITg-8Y=&h=336&w=500&sz=114&hl=fr&start=5&sig2=ILX1_ZGn8RI9Fi6vNxJYEQ&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=fHz9y-kJV8A-fM:&tbnh=87&tbnw=130&prev=/images%3Fq%3Df1%2B1986%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dsafari%26sa%3DN%26rls%3Den%26tbs%3Disch:1&ei=U0ZATcHvEpSFswbmt7zjBA ).

Hélàs, cette voiture, pilotée entre autre par le sympathique Ricardo Patrese ne brilla jamais en course, et fut à l’origine du décès d’Elio de Angelis, en 86 au Castellet.

Comme je ne m’appelle pas Houellebecq, je ne vais pas vous repomper wikipedia et vous poste directement des liens pour de plus amples informations:

http://www.wikif1.org/Brabham_BT55

http://www.wikif1.org/Gordon_Murray

http://www.wikif1.org/Brabham

Nota: les essais de Jerez (et son lot de nouvelles F1) débutent le 1er Février 2011 ! Youpiiiiiiiiiiiiiii !