Le 7è ciel en 11’40 »…

Dites les amis, cela vous tente 11 minutes 40 secondes d’extase?
Vous verrez, les préliminaires sont plutôt « gentilles », mais à mi-parcours cela devient très serré, et vers la fin carrément humide!

Mais, hop! hop! hop! pas de méprise, je veux seulement vous parler là de cette magnifique vidéo trouvée sur le Net qui retrace intégralement la montée de Pike’s Peak à bord de la Porsche de Romain Dumas!
Pike’s Peak pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une course de côte américaine de folie: route sinueuse de montagne, l’arrivée à plus de 4000 mètres, des voitures hors du commun (grâce à une catégorie « Unlimited ») de parfois plus de 1000 cv…
Plus jeune j’ai découvert cette course grâce à Michèle Mouton, vainqueur en 1985 sur Audi Quattro, mais surtout Walter Rôhrl en 1987 avec la fabuleuse Audi Quattro S2. Puis Ari Vatanen et sa 406 turbo 16 très spéciale en 1988. Et puis les années, passent, l’intérêt diminue jusqu’à l’an dernier et JC Dayrault et son Dacia Duster de 800 cv! Cette année, ce dernier (3è au général en 2011) revenait pour jouer la gagne avec une monture largement améliorée… il était largement en tête (au chrono) quand il dut abandonner à quelques encablures de l’arrivée sur sortie de route. Mais cette année, un autre Français, Romain Dumas, a tenté sa chance avec une petite structure privée. Moralité: il échoue à quelques dixièmes du vainqueur, mais je tenais à le féliciter de cette performance exceptionnelle pour une 1è participation couronnée par le le titre de « Meilleur Rookie » de l’année. Grand pilote d’endurance, Romain a gagné les 24h du Mans avec Audi en 2010.

Allez-donc vous régaler (prévoyez donc 11’40 » de libres plus quelques instants pour récupérer) là, vous verrez, c’est du brutal, il est sévèrement burné, le Romain!

Publicités

26 réflexions sur “Le 7è ciel en 11’40 »…

  1. j’ai les oreilles qui sifflent, envie de vomir (ça me fait ça à chaque fois que je regarde une vidéo embarquée trop longtemps 😉 )

    dis donc il est Couillu Romain (encore un c’est un signe) il y va à fond même sous la poussière et la pluie.
    c’est impressionnant, on voit les ravins de près et les gens qui sont passés derrière les rails. là, il n’y a pas le droit à l’erreurs !!!

    merci Cire, de m’avoir fait connaitre cette course. comme quoi les français ne sont pas si mauvais en sport mécanique et je trouve qu’on n’a parle pas assez !!!!

  2. Et ben voila, à peine reviendu et cirebox nous gratifie d’un nouveau billet.
    Je regarderais ça asap, merci cirebox.

    Ah et pisque je te tiens, un Grand Bravo pour tes planches de ces dernières semaines.
    Du Grand Art Monsieur Cirebox ! 😉

  3. Oui vraiment dommage cette pluie au sommet.
    Seulement à quelques dixièmes du vainqueur… qui a peut-être bénéficié de conditions plus favorables ?

    • tu m’étonnes Lewis a fournit des données capitales aux autres écuries et ce n’est pas de l’espionnage industrielle 😉

  4. au secours, je ne sais pas pourquoi. mais depuis que je me suis levée, j’ai l’hymne Espagnole en tête. serait-ce une prémonition sur une victoire de Fernando dimanche ???? si c’est le cas ce n’est pas bon pour Lotus ;-(

    • Non, Fernando a eu jusqu’à présent beaucoup de réussite (presque insolente) en regard de son matériel.
      Puis, tout récemment, un guérillero est passé tout sourire en rase-mottes… retour sur terre. 👿

      Alors l’hymne espagnol ?
      Peu probable, à moins qu’il ne s’agisse de la victoire d’une HRT !

  5. Le 7ème ciel nous dit Cirebox… éprouver un bonheur extrême.
    Il est vrai que cette vidéo est superbe et l’objectif sportif inspire l’admiration.

    Mais je me permets d’exposer un autre point de vue, tout aussi extatique, sans pour autant quitter la montagne…

    HS On :
    le 19 août dernier, des conditions aérologiques exceptionnelles (canicule et vent quasi nul à 4810m) ont permis à une cinquantaine de parapentistes de se poser au sommet du Mt Blanc…

    ou

    Merci aux acteurs-réalisateurs de nous avoir ramené ces images.

    Magique.
    Et plus encore quand on réalise, au-delà du pilotage et de cet environnement somptueux, que l’instrument de cette ascension (capable d’exploiter l’énergie des ascendances thermiques) n’est autre que quelques 20 à 30m² d’une voile (d’un poids inférieur à 8Kg en solo) qui vous propulse (ce jour-là…) sur le toit de l’Europe !
    Technologie non polluante, simple mais pas simpliste, à mettre en parallèle avec celle de débauche (mais on l’aime pour ça) de la F1.

    NB : non, je n’y étais pas. sad:
    HS Off.

    • toi tu as l’air d’en être convaincu !!
      je ne réécris pas ce que j’ai déjà dis sur le billet précédent en dernier post …..

    • et si tous été sanctionné comme ça, je ne trouverai rien à redire mais …. la FIA et ses décisions un coup rouge un coup bleu

    • Pourtant Jacky Stewart, triple CDM, ne semble pas douter qu’il fallait agir.

      Mais je ne doute pas que cette expulsion (unique depuis 1994) marquera une approche nouvelle sur l’intransigeance que réclame la Sécurité.

      Ce qui ne veut pas dire que d’autres pilotes n’auraient pas mérité plus tôt la même punition. Il faut toujours un précédent. Il a eu lieu avec Romain et une nouvelle ère semble débuter en ce domaine.
      A suivre donc en comprenant que Romain, pour certains, puisse être une victime.

      Espérons que la FIA n’abusera pas de la chose, même si c’est l’occasion d’une entrée en scène inattendue pour le pilote de réserve.
      Justement si… dirait Bernie.

  6. http://motorsport.nextgen-auto.com/Technique-L-importance-du-KERS-en-F1,48119.html
    Extrait :
    « En fonction des opportunités de dépassement et des spécificités de Monza, on peut penser que la meilleure zone de mise en route du KERS se situe au début de la ligne droite de départ et d’arrivée. Le bouton d’activation peut être du KERS enfoncé tout au long de cette ligne droite, ce qui peut apporter une utilisation de 13 ou 14 secondes en situation de course. Dans ce contexte, la voiture peut gagner 12km/h, ce qui représente une différence importante susceptible de permettre un dépassement. »

    Oups ?
    Les batteries permettraient alors de stocker 800kJ?
    Et de libérer 400kJ d’énergie (*) avant la ligne d’arrivée et 400kJ après la même ligne (*)… donc finalement un tour sur deux ?
    Non ?

    Hein Prof, le IN/OUT en charge/décharge limité à 400kJ par tour ?
    C’est bien ça…

    Ou bien vaudrait-il mieux que je me contente de regarder les images de TF1 et me satisfaire des commentaires techniques de J.Lafitte ?
    Sur la McL, il y a quelques courses, d’une petite prise d’air placée en bas de l’entrée du ponton, Jacquot nous a dit :
    « A mon avis ça va à l’intérieur pour refroidir quelque chose… ! »

    (*) en 6,6″ pour un apport de 80 CV

  7. A 10h pour les (bien)heureux z’abonnés de €sport, les EL1 de Monza.
    Puis à 14h, les EL2.
    Mais je sais que la F1, c’est pas votre truc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.