GET IN THE RING, ROMAIN *

(*Rentre sur le ring, Romain.)
Oui c’est l’effet qu’il m’a fait, Romain, au GP de Bahrein.

Il est rentré sur le ring, et il a boxé. De toutes ses forces. Il a décroché des directs du droit et des uppercuts. Il a gagné au demeurant tous ses combats. Pour quoi? Pour une très belle 3è place sur le podium. Grosjean brisé, Grosjean outragé, mais Grosjean libéré…
On ne peut que louer sa prestation. On l’a vu à la bataille comme jamais, incisif, précis, efficace. Et cela a payé. Souhaitons-lui la même veine pour les prochains rounds en Europe.
Romain est pour moi l’homme du GP de Bahrein. Sans flagornerie aucune. Mais je me dois de préciser qu’il partage ce titre honorifique avec Fernando Alonso. Ce dernier, victime de la défaillance de son aileron mobile (DRS), a été obligé de repasser 1 foix à son stand précipitamment pour que ses mécanos tentent de réparer de la manière la plus triviale qui soit ce maudit aileron. Cela me rappelle un incident similaire survenu l’an dernier à Michael Schumacher et pour lequel ses mécanos avaient appliqué la même médication: taper dessus comme des brutes! Dans les 2 cas, cela n’avait pas suffit. Mais Fernando lui, a continué et après s’être retrouvé 18è a entamé une patiente remontée, et fait étalage au passage de son talent: il a multiplié les dépassements sans cet artifice aérodynamique et a réussi finalement l’exploit de terminer à la 8è place. Son opiniâtreté n’a eu d’égale que sa volonté de fer (-rari).
Ils sont donc pour moi les deux hommes de la course. Cela n’enlève rien, bien entendu, au mérite de Sebastian Vettel, le vainqueur, trop seul leader de la course, malgré des premiers tours très offensifs et très plaisants à regarder, et à celui de Kimi Raikkonen, auteur d’une course plus que solide pour arracher la deuxième place.
Au final, mes amis d’Enstone se payent le luxe de faire un double podium et ce qui ne gâche rien, de chiper la deuxième place au Championnat à Ferrari.
Cette course, vous l’avez vue, commentée. Elle a été âprement disputée et, une foix n’est pas coutume, les commissaires n’ont pas fait trop de zèle. Moralité, des dépassements à la toque, de l’action à tous les niveaux et pour nous, spectateurs, un show haletant qu’on aimerait revoir au plus vite.
Avez-vous trouvé « Checo » Perez trop incisif? C’est vrai qu’il était « chaud-bouillant », mais finalement, c’est pas un peu ça la F1? On reste quand même loin du duel Arnoux-Villeneuve de Dijon.
Maintenant, repos pour 3 semaines avant le retour en Europe ou les équipes expérimenteront leurs dernières nouveautés. La hiérarchie sera-t’elle bousculée? Les Mercedes, en progrès, réussiront-elles à faire illusions pas uniquement en qualifications? Catherham prendra-t’il l’ascendant définitif sur Marussia? Les Force India finiront-elles avec de gros points? Williams sortira-t’elle la tête hors de l’eau? Mark Webber officialisera-t’il son contrat 2014 avec Porsche en Endurance? Adrian Sutil et Nico Rosberg nous avoueront-ils qu’ils vont se marier prochainement à Beigles, en France? (euh… là c’est juste pour dire une connerie, je ne sous-entends rien, ok?).
GPBarhein2013_color_jpeg

Courber la Chine

Petit retour sur ce Grand Prix de Chine.
Tout d’abord, félicitations à Fernando Alonso, victorieux dimanche à Shanghaï. Une vraie belle victoire, avec du panache, sans consigne d’équipe ou d’abandon d’adversaires. C’est sa 31è victoire et il devient l’égal de Nigel Mansell (« are you big moustache? »), soit le 4è ex-æquo plus grand vainqueur de l’histoire de la F1 (devant lui, Senna avec 41 victoires, Prost, 51 et Schumacher…. 91).
Très belle deuxième place d’un Raikkonen… qui aurait pu disputer la victoire si:
– il n’avait pas fait un départ à la Webber, perdant 2 places
– il n’avait rencontré l’arrière de la McLaren de « Cheko » Perez et n’y avait laissé beaucoup de carbone (aileron avant et museau).

Très belle 3è place d’Hamilton qui prouve que Mercedes a vraiment dessiné une bonne wouature et il faudra compter avec eux cette année (à moins qu’en vue du changement important de réglementation pour 2014 une partie des équipes abandonnent le développement des monoplaces actuelles, on verra).

Vettel a tenté un coup de poker avec les pneus qui finalement n’a pas payé mais Sebastian a promis d’être sur le podium à Bahrain. Il finit tout de même 4è et est en tête du championnat.

La grande déception, elle vient bien entendu de Romain Grosjean. Neuvième à l’arrivée en partant de la sixième position. Vous l’avez d’ailleurs abondamment commenté hier. Qu’elle qu’en soit la cause, cette mauvaise position est une déception pour ses fans, mais aussi et surtout pour lui. Il se plaint de sa monoplace depuis 2 courses, mais semblait l’avoir retrouvée en qualifications. Et puis en course, patatras, plus rien ne semble aller. Les dirigeants de l’écurie, ainsi que les ingénieurs, n’ont pas l’air de faire référence à un quelconque problème sur le châssis.
S’apercevra-t’on qu’il y a un vice caché, est-ce dû au fait qu’il n’ait pas les dernières évolutions (difficile d’avoir 2 jeux complets si loin des bases…), ou est-ce un problème de pilote? Concernant cette dernière hypothèse, j’ai du mal à l’accréditer. En effet, on peut penser ce que l’on veut du garçon, il sait que cette année est sa dernière chance en F1; Il aura donc à cœur de ne pas la gâcher. D’ailleurs, Romain a pris un très bon départ, se retrouvant 6è au premier virage. Son premier relai a été bon, mais il ressort P15 après son premier arrêt au 8è tour. Et ensuite il naviguera entre la 8è et la 10è place, pour finir 9è. Certain qu’il aurait espéré beaucoup mieux. On a bien vu en 2012 sa pointe de vitesse, et parfois son inconstance. Sur ce dernier point, il semble avoir maîtrisé ses démons. Il ne reste plus qu’à faire de gros résultats. Si, pour employer une expression à la mode en F1 « tout se met à fonctionner en même temps ». Je redis donc ici que je suis persuadé qu’il vaut mieux, et qu’il nous le montrera dans un futur proche. Comme je dis sur twitter #GoRomain!

Et, juste pour rigoler, un petit dessin, absolument pas méchant en forme de clin d’œil à notre meilleur représentant sur la grille de départ.

Romain_GPCHine001_jpeg

Romain_GPCHine001_En_jpeg

Déclaration d’humour

On la connaissait sur Eurosport, présentant DimancheF1. Enfin, évidemment, pour ceusses qui avaient Eurosport… Ce qui était mon cas. Elle était excellente en présentatrice chargée d’orchestrer les débats avec FkM, Moncet, Froissart, Lagorce & Co. Elle réussissait à mener les débats, parfois houleux, entre ces spécialistes, avec conviction mais aussi nous montrant qu’elle connaissait son sujet. J’ai été déçu, mais déçu, de voir le rôle qui lui avait été attribué sur Canal+ cette année. Vulgaire consultante, limite potiche avec environ 4 minutes de temps de parole. Et dans le rôle du présentateur principal, un monsieur qui visiblement avait découvert la F1 la veille de la première émission. Il s’améliorera sans aucun doute. mais n’empêche, je n’ai pu m’empêcher de regretter pour Margot ce poste à contre-emploi. D’ailleurs je n’ai pas regardé le second opus des Spécialistes F1 après Sepang.
Et puis l’autre jour, je tombe par hasard sur l’autre émission présentée par Margot Lafffite en rediffusion sur le net. Cette émission s’appelle V6 et est diffusée habituellement sur AB Moteur. Et là, PAF! Je suis emballé. Par elle. Un sens de la décontraction inné (ou très bien travaillé), une vraie présence, et surtout, surtout, énormément d’humour et une chaleur non feinte. Et en plus elle mouille la chemise, que ce soit en étant passagère avec un invité « people » au volant de bolides surpuissants, ou en prenant ensuite le volant. Eh oui, visiblement elle en connaît un rayon en trajectoires, appel, contre-appel et remise de gaz. Faut dire qu’elle pilote régulièrement en Megane Trophy ou en Andros électrique. Bref, vous l’aurez compris, j’ai été conquis par le personnage qui n’a vraiment pas l’air d’avoir de problème d’égo. Ça fait du bien! Alors merci Margot, et bonne continuation!

Petit aperçu de l’émission V6 ici: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4D-X69zqvgc

MargotLaffite001_jpeg

 

 

ALPINE IS BACK!

Vous le savez sans doute. Le nom d’Alpine renaît avec le production d’ici 3 ans d’une nouvelle Berlinette, en collaboration avec Caterham. Renault a d’ailleurs pour l’occasion livré un Concept-Car qui fête les 50 ans de la marque de Dieppe -anniversaire qui interviendra en 2016 (http://www.renault.com/fr/innovation/l-univers-du-design/pages/concept-car-alpine-a110-50.aspx ).
Parallèlement, la marque que Jean Rédélé créa en 1956 va renouer avec le Sport Auto, et en particulier avec l’Endurance où elle brilla en 1978 en remportant les 24h du Mans avec l’A 442B pilotée par Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud, et ce dès cette année en engageant, conjointement avec l’équipe Oreca un proto dans la catégorie LMP2. Pour le moment, il ne s’agit que « d’implanter » la marque avant d’avoir un « vrai » chassis Alpine. À ceux qui se posent la question de savoir en quoi cette Oreca à moteur Nissan (rebadgé) est une Alpine, le constructeur apporte les réponses suivantes (je cite, ouvrez les guillemets):
« Le chassis porte le nom Alpine : bien que d’origine Oreca (comme près de 30% des engagés LMP2 aux 24 heures du Mans), il bénéficiera tout au long de la saison d’évolutions significatives signées Alpine. De même, le moteur Nissan équipe déjà une large part du plateau LMP2. Avouez qu’Il serait absurde de se priver d’un excellent moteur disponible au sein de l’Alliance.
Jean Rédélé a d’ailleurs démarré tout aussi méthodiquement et doucement. Il n’a jamais eu de moteur Alpine (4ch modifiée, moteurs Renault puis Gordini,…). Il a gagné petit à petit sa classe, les indices énergétiques ou performances, puis le scratch après 15 ans d’engagement..
Alpine, c’est – depuis toujours – un mélange de frugalité et d’ingéniosité. Nous n’avions pas la possibilité de nous engager davantage cette année. Nos délais sont très courts (annonce de la relance d’Alpine le 5 novembre et du retour au Mans le 8 mars). Nos moyens sont très limités par la forte crise automobile en Europe. Et Alpine n’aura pas de recettes pendant 3 ans. Heureusement, notre passion n’est pas comptée. »

Et Alpine me fait l’amitié de publier sur son compte Facebook le dessin suivant du proto N°36 qui prendra le départ dans la Sarthe!
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=233033303503543&set=a.225267810946759.1073741827.168206296652911&type=1&theater

Un grand merci, vraiment, à Alpine. Je vous souhaite beaucoup de réussite, à l’image des premiers essais du Castellet, ou le proto a brillé.

Voici donc le dessin en question.
Et la tournée du patron, en plus, avec le proto de 1978!

Et vous, ça vous évoque quoi Alpine?

Alpine_Cirebox_1bb_jpeg

Alpine_Cirebox_1dA442_v2

En attente du prochain GP…. // Waiting for the next GP…

C’est long 3 semaines d’interruption de GP, non? Vos commentaires vont bon train… Je m’étonne que papyf1 ne nous ait pas dit que les Japonais venaient à pied par la Chine… (en même temps il l’a faite il y a quelques temps, non? 😉 ).
En attendant, soyons nostalgiques… et regardons derrière nous, passque avant c’était mieux, parait-il… voici une image dont je suis assez content, et qui rachète (pour les fidèles) celles faites il y a un moment de la Renault Maxi 5 Turbo… à l’époque je vous avais livré des images de ce « monstre » faites de tête… là j’ai pris des « docs » pour vous livrer une image numérique très « cartoon » mais très fidèle je crois, de la monture de Jean Ragnotti qui m’a fait tant rêver lors des saisons 85 et 86 des championnats de France des Rallyes, ainsi que du championnat du monde (victoire au Tour de Corse 85).
Je ne commenterai pas les guerres intestines qui ont lieu sur ce blog, mais vous remercie de votre fidélité, et vous invite à intervenir plus souvent, faute de quoi ce blog disparaîtra! (car car la raison d’être d’un blog, me semble-t’il, est de vivre, de partager, etc…)
Vivement le GP de Chine!

Maxi5turbo_Cirebox_1b copie