SAS NICO 1er de MONACO

Son Altesse Sérénissime Nico Rosberg remporte en Principauté sa 2è victoire en F1. Et quelle victoire. Propre, nette, sans bavure. la tâche, bien que facilitée par sa Pole Position, n’a pourtant pas été forcément de tout repos. Aujourd’hui nous avons vécu 4 courses en une: le vrai départ, la voiture de sécurité, le drapeau rouge et encore la voiture de sécurité. Autant de foix où il a fallu des nerfs d’acier pour garder la tête (froide bien entendu). Et il n’a pas failli, il a même mystifié (pour reprendre une expression à la mode) son Champion du Monde de coéquipier, Lewis Hamilton, invisible et transparent durant toute la course. Ou presque.
Un beau vainqueur. Je ne l’apprécie pas particulièrement, mais il faut reconnaître l’évidence.
Le vrai vainqueur -moral- pour moi est malgré tout Sebastian Vettel, tout aussi transparent qu’Hamilton, malgré sa deuxième place. Car dans l’optique (non, pas 2000…) du championnat, il tire les marrons du feu et, avec 4 points d’écart sur son premier poursuivant (Kimi) AVANT la course, il repart avec 21 point d’avance au Championnat APRÈS ce Grand Prix monégasque. Il a été malin, patient, et a fait contre mauvaise fortune bon cœur.
Sutil, que je n’apprécie pas non plus des masses, a été très bon, très incisif aujourd’hui, lui qu’on disait finalement dominé par DiResta à Barcelone.
Plusieurs déceptions à relever: Alonso, qui s’est fait « bouffer » en course alors qu’on le sait excellent à Monaco, faute à la monoplace surement. Raikkonen, victime de Perez, qui « revient du diable vauvert » pour arracher LE point de la 10è place (alors qu’il était 5è avant son contact avec le Mexicain…). C’est lui qui perd gros dans cette course.
Autre déception: « notre » Romain Grosjean, malheureusement caricatural, à la foix très rapide et très… dans le mur et ce , tout le week-end. Ok, Monaco est un GP « risqué » et dangereux, mais là je crois qu’il était en surpilotage tout le temps. Malheureusement pour lui, son accrochage avec Daniele Ricciardo lui sera facturé cher: 10 places de pénalité au prochain GP, à Montréal. Ce qui -hélàs- le condamne presque à une course sans point.
Perez.
Le cas PEREZ.
Autant il nous a égaillé la course avec ses dépassements de « haute volée », autant il a été un poil brouillon, et parfois trop optimiste, ruinant la course, entre autre, de Raikkonen, sans parler de son coéquipier. Je pense que l’ambiance chez McLaren va rapidement ressembler à l’époque Prost/Senna, « j’te parle pas, tu m’parles pas ».
Bon, je passe sous silence l’accrochage Maldonado/Chilton (causant le drapeau rouge), l’abandon de Massa sorti pour la 2è foix du week-end au même endroit (La Rascasse) et les mauvais résultats des Français, excepté Vergne, qui finit à une belle 8è place.

Sinon, ce week-end, les Daft Punk, qui sortent un nouvel album (qui paraît-il cartone partout sur la planète) étaient les « guest stars » de Lotus F1 Team, ce qui m’a donné l’occasion de réaliser 2 origami (en plus de celui de Kimi) que je vous mets ci-dessous (ils ont été entre autre « offerts » aux invités LF1T présents à Monaco… comme ça vous êtes un peu vous aussi VIP.

amusez-vous bien!

Origami DaftPunk_GM_2013_a_jpeg

 

Origami DaftPunk_GM_2013_a2_jpeg