Daniel Redbullo

Enfin, nous avons une partie des clés des transferts; le baquet le plus convoité est attribué: c’est Daniel Ricciardo qui sera le successeur de Mark Webber dans le baquet de la Red Bull N°2 (oui parce que sauf cataclysme, c’est bien Vettel qui sera sacré Champion du Monde en 2013 et qui arborera le N°1 sur sa monoplace en 2014). Souhaitons au passage à l’équipier de Sebastian une retraite pleine de succès en Endurance avec Porsche.
Les réseaux sociaux se sont donc enflammés après la nomination de ce rital, nan, de cet australien cher RBR. Cette virulence était sans doute due au fait que son équipier,  Jean-Eric Vergne était -injustement?- oublié. Le marketing aura sûrement décidé que celui qui a le plus d’expérience, bien que moins de points que son équipier, et surtout une nationalité plus « sexy » devrait faire l’affaire. On a longuement parlé de Kimi Raikkonen pour ce baquet. Prendre un « djeun » est sans doute une décision plus raisonnable pour préparer « l’après » Vettel. Car c’est bien de la survie de l’équipe dont il s’agit. Admettons que le triple CDM allemand quitte RedBull pour… Ferrari en 2015/2016, hein? Qui va apporter ce supplément d’âme et surtout ces titres (et les dollars qui vont avec)? Un jeune assurément, comme l’a été Vettel en 2008. Un gars qui a les dents qui raient le plancher. Dans le cas de Ricciardo, vu sa dentition, n’ayons aucun doute sur sa détermination. Sur son talent, attendons de juger sur pièces avec une monoplace « Neweyenne ».
Mauvaise nouvelle donc pour notre « frenchie » JEV. Quoique. L’an prochain, puisque semble-t’il, il sera reconduit dans ses fonctions, il disposera du bloc Renault. Si ce dernier est à la hauteur de ces prédécesseurs, il pourrait briller.
La fin de saison ne va cependant pas manquer de sel pour les 2 pilotes Toro Rosso: l’un sera épié comme jamais, et l’autre ne pourra QUE prouver à sa direction qu’ils ont commis une lourde erreur en ne le choisissant pas.
J’ai évoqué Kimi Raikkonen. A l’heure où j’écris ces lignes (jeudi soir) , il semblerait qu’il ait déclaré que la porte n’était pas fermée pour un nouveau contrat avec Ferrari. Je pense que, même s’il est partant pour la Scuderia, le petit taureau des Asturies mettra son veto. Il a déjà toutes les peines du monde avec sa monoplace depuis plusieurs années (2010) en ayant pour équipier Massa (hahahahaha), alors vous imaginez la saison 2014 avec une F1 moyenne et un équipier encombrant? Impossib’! Autant l’Espagnol est un compétiteur hors-norme, au talent immense, autant il ne SUPPORTE visiblement PAS la concurrence interne comme l’ont montré ses années Renault F1 et McLaren.
A propos d’Alonso, n’écartons pas ce week-end à Monza une splendide victoire des Rouges, ils sont toujours à bloc dans leur pays d’origine.
Mais laissons place à ce fantastique dessin de Daniel Ricciardo où l’on voit un Vettel belliqueux qui va s’employer en 2014 à le démolir dans les règles de l’art, genre: « Mais il connait pas Raoul ce mec, il va avoir un réveil pénible. J’ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter que le sang coule, mais maintenant c’est fini. Je vais le travailler en férocité, le faire marcher à coup de lattes ! A ma pogne je veux le voir ! Et je vous promets qu’il demandera pardon ! Et au garde à vous ! »
DanieleRicciardo2013_jpeg