« Kimiii, c’est finiiiiiiiiii ! Et Dire que c’était l’équipe qui l’avait remis au goût du jour….. »

« That’s the way it is, folks! »
Ouaip… c’est comme ça… vous le savez déjà tous, Kimi Raikkonen a décidé de quitter Lotus pour revenir chez Ferrari.
S’il l’a fait, c’est que, contrairement à ce qu’on imaginait, il n’était pas fâché avec eux. À partir de là, lorsque vous êtes courtisé par les 2 plus grosses équipes du plateau (RBR et la Scuderia), ben… c’est certain que c’est tentant! Si, au-delà du salaire (enfin, je lis partout qu’il s’en fout du flouze, qu’il en a assez, mais ça c’est des balivernes, personne n’en a jamais assez, à commencer par moi, mais je m’égare…), du salaire donc, l’important est le budget que l’équipe va pouvoir mettre en R&D pour la nouvelle réglementation de 2014, nul doute que le choix de Kimi n’est pas mauvais. Ferrari a et aura toujours (ou longtemps) les pépettes nécessaires pour faire une bonne voiture capable de viser très très haut au championnat. A moins qu’ils ne retombent dans leurs travers des années 90 où ils produisaient des tracteurs à chaque saison. Avouez que ce serait cocasse de voir l’an prochain Kimi et Fernando à la lutte contre les Marussia…
Kimi a donc choisi (à moins que cela ne soit son manager) de retourner chez Ferrari, devenue depuis lors le cocon de Fernando Alonso. Sûr qu’il risque d’y avoir de l’électricité dans l’air à certains moments.
Cela démontre quand même que Kimi n’est pas une tafiolle. Fernando ou pas, il y va. Et là je dis môssieu. Pour certains, cela reviendrait à se jeter dans la gueule du loup, ou à jouer les porteurs d’eau. Or Kimi y va forcément avec l’objectif d’être Champion et donc de faire mordre la poussière à l’Ibère. Cela nous promet de splendides et haletantes passe-d’armes en 2014, comme du temps de Prost/Senna.

Mais alors pourquoi n’est-il pas resté chez Lotus me direz-vous? Bah… demandez-le lui!
Il a sans doute dû juger que les conditions n’étaient pas réunies pour glaner un 2è titre de CDM. Et Lotus dans tout ça? Coup dur, pour sûr! Ce pilote les a quand même remis sur le devant de la scène à la force du poignet. Voui, passque c’est pas les Petrov, Heidfield, Senna et C° qui auraient pu, reconnaissons-le. Romain aussi manque encore d’expérience, bien qu’il soit d’une constance, d’une consistance et d’une pugnacité de haut niveau depuis quelques GP.
Rappelons que cette aventure Kimi/Enstone a été rendue possible grâce (ou « à cause ») de l’accident de Robert Kubica qui a laissé la place vacante. Tiens, tiens… Kubica. Croyez-vous qu’Eric Boullier lui aura passé un coup de téléphone? Oui passque nan, maintenant, il faut trouver un remplaçant à Kimi.
Alors qui à Enstone pour le baquet N°7?
Massa, le cocu de Ferrari? Honnêtement, j’ai pour lui aujourd’hui la même sympathie que j’avais pour Rubens Barrichello il y 2 ans. Un brave type « for sure ». Régulier, performant, qui connait la victoire, mais à qui, sans doute, il manque le petit « plus ». Surtout, soyons honnête, depuis son accident. Je pense clairement qu’en 2014 il cultivera son potager.
On parle beaucoup de Hulkenberg. Ouaip, bon choix sportivement mais PAS SEXY du tout. Je parle en terme « d’aura ». Très bon sur la piste (sa 3è place en qualifs de Monza et 5è en course sur une Sauber en témoignent), mais peu de personnalité. Le choix sera dur c’est entendu. Et il manque toujours à Enstone ce foutu sponsor titre. Faut dire il pleut souvent en Angleterre.

En guise d’illustration, une très récente et inédite du kakse de Raikkoenn l’an prochain.

Et vous, vous le voyez comment l’avenir de Lotus?

Kimi_Kakse_2014_Sjpeg