Gentlemen, numérotez vos abattis!

Et voilà, 2014 est là, la saison se profile et avec elle son lot de nouveautés politico-sportivo-réglementaires.
19 courses (ça, ça ne change pas, même s’il y aura 2 nouveaux circuits), de nouveaux moteurs V6 turbo à récupération d’énergie (obligation de fonctionner en tout électrique dans les stands), donc de nouvelles dimensions dues à ce nouveau bloc, des ailerons avant plus simples, un nouveau museau qui fera, n’en doutons pas, couler beaucoup d’encre, au final une aéro totalement modifiée. Côté sportif, un doublement des points pour le vainqueur de la dernière course, et l’imposition aux pilotes d’adopter un numéro « à vie » visible sur leur kakse. Un peu comme les Ricains en Nascar, quoi. Vous l’avez sûrement lu, seul le Champion du Monde a le droit à deux numéros: ou bien il choisit le N°1 ou n’importe quel autre numéro. Vettel a choisi de s’élancer avec le N°1, mais si d’aventure il n’était pas Champion à l’issue de la saison, il aurait le N°5. Notre Romain national aura le N°8. Raikko le 7 et Alonso le 14. De la à émettre l’idée qu’un Alonso=2 Raikkonen, il n’y a qu’un pas que Iceman se fera un plaisir de démentir! Notons que le 13 sera au départ (pour singer un titre de Michel Vaillant), puisque Pastor Maldonado -le nouvel équipier de Grosjean- l’a choisi. Ce numéro avait été banni il y a fort longtemps, mais le 13 fera donc son retour en ’14! Personnellement je trouve cette idée d’avoir le N° sur le kakse inutile, mais bon, on s’y fera. Cela me rappelle juste Patrick McGohan, dans la série des Sixties « Le Prisonnier », ce qui explique le dessin (en Anglais) qui dit ceci:
« – Qui êtes-vous?
– Le nouveau N°2.
– Qui est le N°1?
– Vous êtes N°6.
-JE NE SUIS PAS UN NUMÉRO, JE SUIS UN HOMME LIBRE! »

 

Number6