Britney de Monaco…

Ahahah, avec ce titre, vous m’imaginez déjà dire du mal de Nico Rosberg, le vainqueur du Grand Prix de Monaco… Que nenni. Il a gagné son deuxième GP du Rocher, une victoire nette et sans bavure.

Bon en fait je pense que Lewis était plus fort, mais à woauture égale, pas poss’ de doubler sur ce circuit. Pourquoi dis-je qu’Hamilton était plus fort? Tout simplement grâce à sa façon de rester à une distance comprise entre 0.6s et 1.1s tout le long de la course. Sauf à la fin, mais là, connaissant le « racer » qu’est le Champion du Monde 2008, impossible d’imaginer qu’il ait abandonné la lutte. Raison pour laquelle je veux bien croire à cette histoire de poussière dans l’œil. Tout simplement parce que pareille mésaventure m’est arrivée il y 2 semaines en kart de loc’ (un vulgaire 4 temps de 390 cm3). J’ai pourtant un kakse de même marque que Lewis. Je sais que cela peut donc arriver (d’ailleurs cela m’est arrivé plusieurs foix…). Alors sur mon kart qui prenait péniblement 80-90 km/h en bout de ligne droite j’étais gêné, donc je n’ose imaginer à 280 dans les rues de la Principauté!

Reste que le doute planera longtemps sur cette course, suite à « l’incident » des qualifs, où Rosberg, dans l’ultime tour, avec un Hamilton à ses trousses en train d’améliorer tous les secteurs, part à la faute au virage de Mirabeau, fait un tout droit et provoque un drapeau jaune, synonyme de ralentissement obligatoire, ayant pour conséquence de priver Lewis d’une possible pole position… et peut-être d’une victoire. Bon il ne faut pas voir le mal partout, et de vous à moi, sur la caméra embarquée de Nico, en direct, je le trouvais rapide-rapide, limite même. Et là la faute. Sur le coup je ne me suis pas méfié. Cela peut arriver. Cependant les commissaires, qui l’ont blanchi, l’ont quand même convoqué pour avoir des explications. Preuve qu’il y avait matière à s’interroger. Alors fait exprès ou pas fait exprès ce virage mal négocié? Nous ne saurons jamais. En tous les cas, il y en a un qui croit avoir la réponse: c’est Lewis Hamilton qui, vu la tête qu’il tirait après les qualifs pensait avoir été injustement privé de « sa » pole position par son propre équipier…

 

Quant à la course, bah… comme sur les 10 dernières éditions, où 9 foix sur 10 le poleman remportait la course, c’est Rosberg qui mena de bout en bout (à part lors de ses changements de pneus). Belle victoire pour lui donc, surtout psychologique. Mais le duel ne fait que visiblement commencer… Derrière, encore ce diable de Ricciardo. Alors lui il m’épate avec son sourire Ultra Bright! Dieu qu’il est rapide et constant! Et on dirait bien que Vettel – qui abandonne encore- a la poisse qui collait aux basques de Mark Webber….. Derrière, un Alonso solide mais anonyme… un Raikkonen incisif mais un peu brouillon à mon goût qui à la régulière aurait pu damer le pion à Fernando. Tirons notre chapeau à JEV qui s’est bien battu mais qui a été poursuivi par la malchance et abandonne, à Grosjean, qui mérite bien sa 8è place tant sa monoplace ne la valait pas et à Jules Bianchi qui au bout d’un an et demi de F1 marque ses premiers points… points inespérés pour Marussia qui courait après depuis 4 ans! Caterham prend un coup sur la carafe sur ce coup-là et les rumeurs disent que le propriétaire chercherait à vendre….

 

Le dessin ci-dessous, gentillet, j’en conviens, sur les « locaux », a été fait le jeudi précédent la course. Non je ne suis pas Madame Soleil , mais il paraissait presque évident que Rosberg allait gagner. Parce qu’il le fallait après les 3 victoires d’affilée de son Teammate. Ou alors s’en était fini de ses espoirs au championnat. Le scénario est donc bon puisque nous savons d’ores et déjà que c’est pilote Mercedes qui décrochera la couronne mondiale, mais nous ne savons pas encore lequel… Et là on peut dire OUF en pensant au nombre de courses à disputer durant cette saison!!!

 

GPMonaco_1 copie2