Qualifications GP Silverstone, la douche froide

GPSilverstone_Quali_2014 copie

Bonjour à tous, il semblerait que Vettel et Button sont revenus d’entre les morts, à comprendre aux avant-postes. On les avait bien vite enterrés ces deux-là, ils ont profité de la terre humide Anglaise pour ressorti devant nos yeux.

Quelle douche froide largement répandue sur les rouges de Ferrari et à sembler noyer le Martini de Williams en passant, ces deux écuries abandonnent en Q3, nous avons pu observer, lorsqu’une sauber s’en alla jouer dans le bac à sable et provoquer un drapeau jaune, la mine déconfite de Mattiacci et Sir Franck Williams, voyant échouer leurs bolides là où les Marussia, Caterham et autres Sauber mettent pied à terre en circonstances normales. Grosses erreurs de pilotage et surtout stratégique, dans le montage tardif de pneus slicks.

Cela à permis à nos trois français d’animer les débats en Q1 et Q2, enchaînant pour JEV et Jules les meilleurs tours, avant de se faire chopper les chronos par des monoplaces plus rapides et une piste séchante. Mais loin de démériter nos p’tits bleus comme ceux du ballon rond, ils se sont battus avec leurs armes jusqu’à être battu par plus fort et stratège que soi.

Enfin la Q3 récompense les pilotes courageux, en effet une averse apparue dans les premières minutes de la dernière section de qualification est venue redistribuer les cartes et tester les nerfs et l’agilité des pilotes. Les ingénieurs demandant à leurs pilotes respectifs de revenir aux stands le temps que cette eau nettoie la piste des gravillons encore répandus par une Sauber, Sutil ne pouvant s’empêcher de tester son agilité pour les montages de châteaux de sable en fin de Q2 en provocant une fois encore un drapeau jaune empêchant dans ces circonstances grasses mouillées, Romain d’améliorer son chrono et rejoindre le top 10.

C’est les plus courageux décidant de monter un train complet de slicks à bande blanche et empruntant une piste mouillée, qui l’emportent, à ce jeu d’adresse, sur un troisième secteur de piste quasiment sec, ceux qui n’ont pas fait d’erreur dans les deux précédents secteurs se retrouvent à l’avant de la grille, dans l’ordre Rosberg, Vettel et Button. Hamilton décidant lors du dernier run de lever le pied dans le secteur 2, en ne pensant pas que son chrono pouvait être battu, alors qu’il venait d’annoncer à son ingénieur que la piste glissait vraiment.

Donc bravo au culot de Rosberg, qui assène là encore un gros coup au moral du Briton Lewis! Et félicitation aux funambules biens trop vite enterrés que sont Seb et Jenson.

Ne sachant pas avec le dieu météo de Silverstone (toujours très arroseur et taquin) de quoi sera fait le GP en question de temps, j’ose espérer qu’une bruine vienne perturber cette course. Silverstone tient toutes ses promesses

 

 

 

Publicités

18 réflexions sur “Qualifications GP Silverstone, la douche froide

  1. Merci Cire pour ce superbe dessin et l’anamyse qui va avec ! Un GP à suivre assurément. HAM se doit de réagir, car l’ogre ROS dépasse toutes les attentes.

  2. Pingback: F1: Qualifications GP Silverstone, la douche froide | Formule 1 et Formule E

  3. Avec cette grille pour le moins inhabituelle , le départ et la course seront sans doute pour le moins amusants voir intéressants , et avec les morts-vivants qui ont les crocs comme le montre le dessin de Cirebox .
    Romain sans doute dans les points à l’arrivée .

  4. Abstraction faite de Caterham – seule chose que l’on puisse faire sans prendre de risque avec cette écurie – et de Pastor relégué de la 15ème à la 20ème place (sanctionné réglementairement pour sa panne d’essence durant les qualifs ?!)…
    4 voitures susceptibles de rentrer dans les points… en fin de grille,
    a-t-on déjà vu ça ?

  5. Jackie Stewart a lancé (*) concernant la décision de Lewis Hamilton d’interrompre son dernier tour en Q3, persuadé qu’il était impossible d’améliorer :

    “C’est un grand talent, il a un don naturel extraordinaire, mais il semblerait que sa tête n’ait pas suivi ! »

    LH, je te laisse le soin de lui répondre, moi je ne fais que rapporter, sans aucune malice.
    Tu le sais bien.

    (*) selon nextgen

    • OK Lewis, une victoire est la meilleure réponse !

      Mais elle n’est pas absolue.
      Il t’a manqué ton seul adversaire, qui menait au moment de son abandon.
      Alors rendez-vous est pris pour Hockenheim, où Nico sera à la maison.

    • Hamilton n’avait pas besoin de l’abandon de Rosberg pour gagner cette course. La différence a été faite au premier run. Hamilton était sur une stratégie à un arrêt et Rosberg deux.

    • Hamilton a changé de pneus en fin de GP par assurance, il pouvait se permettre de le faire, il avait plus de 40s d’avance sur Bottas.

    • Lewis, tu parles de toi à la 3ème personne !
      J’t’aime bien pour ta vitesse naturelle mais tu devrais éviter les déclarations tonitruantes.

      Button t’a tapé en 2011 au CDM (270-227),
      toute petite revanche sur le même Button en 2012 (190-188),
      en 2013 un ascendant est pris sur Rosberg (189-171) mais rien d’écrasant,
      et je suis convaincu qu’en 2014 Nico a les armes pour te battre.

      Maintenant la F1 est un sport avec ses aléas qui ne sont pas exclusivement mécaniques.
      Comme l’a souligné Jackie… hihihi.

    • Je suis d’accord avec toi, ce sera très serré entre Rosberg et Hamilton jusqu’au bout de la saison. Les 2 pilotes n’ont pas les mêmes qualités, ce qui rend ce duel passionnant. Rosberg devra utiliser toute son intelligence (immense) et son sang froid (pas mal non plus) pour dominer son coéquipier. Ça me rappelle étrangement les saisons 88 – 89 avec les Mc Laren dominatrices, les deux pilotes Prost et Senna, leurs différences de style et de comportements sur la piste et en dehors. Savourons ce duel, ils sont assez rare en F1, surtout au sein même d’une seule écurie sans consigne d’équipe.

  6. Helmut Marko, consultant de Red Bull :

    “La F1 doit revenir à ses fondamentaux.
    Ils ont déjà fait quelque chose pour modifier le système de pénalités qui était trop strict. C’est une bonne chose. Il faudrait maintenant faire quelque chose pour le bruit des moteurs. Si le bruit des moteurs des voitures qui participent aux courses annexes lors d’un Grand Prix de F1 est plus puissant que ceux des F1, c’est un problème et cela ne peut pas rester comme ça. Nous devons en revenir au temps où une monoplace de F1 était la plus rapide et la plus brutale de toutes les voitures de compétition.”
    Et il termine par :
    « Une voiture que seuls quelques pilotes arrivaient à maîtriser totalement. »

    Seuls… totalement.
    Voilà ce pour quoi nous aimons la F1.

  7. Jules Bianchi vient de m’appeler pour me signaler qu’il fera les essais pour le compte de Ferrari à Silverstone.
    Nan…. c’est pas vrai! Enfin, c’est pas vrai que Jules vient de m’appeler, en revanche il remplacera bien Raikkonen, non remis, pour ces essais… la voie grande ouverte en cas de retraite possible de Kimi? 😉

    • Bianchi va quitter sa poubelle pour une autre poubelle. Va pas être dépaysé le garçon.

      Je fais un peu le malin, parce que je savoure ma victoire et j’ai la chance de ne pas rouler dans une poubelle. Bon, Fernando, il ne peut pas le dire que sa caisse est un camion, autrement il va se faire virer, alors il m’a demandé de le dire à sa place : La Ferrari est un camion poubelle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s