L’effroyable Grand-Prix de Suzuka

C’est évidemment la consternation dans le monde de la F1, de ceux qui y travaillent à ceux qui la suivent, après l’accident de Jules Bianchi à quelques encablures de la fin de la course. Bien que non diffusé en direct, et c’est sans doute mieux ainsi, on peut dorénavant établir la chronologie des évènements. Au 43è tour, la pluie a repris, et Sutil, dans les profondeurs du classement, part en aquaplaning sur une flaque d’eau dans un virage. Sa monoplace s’encastre dans le mur de pneus, se disloque, mais pas de bobo. Malgré tout, la Safety Car sort et ralentit toute la meute. Au moment de la sortie de Sutil, Bianchi était juste devant lui, à quelques dizaines de mètres. Au tour suivant, dans le même virage, Jules part aussi en aquaplaning et va se crasher à peu près au même endroit… la différence est qu’en un tour, un tractopelle est sorti sur l’herbe pour enlever la Sauber d’Adrian. Visiblement, la voiture de Jules s’est encastrée dans (sous?) l’engin des commissaires. Le choc, a priori à 213 km/h, a été d’une violence inouïe puisque l’arceau au dessus du pilote s’est rompu. C’est juste après qu’on comprend qu’il s’est passé quelque chose de grave avec la sortie de la voiture médicale, mais comme il n’y a pas eu d’images, on a du mal à comprendre.
Bref, Jules est dans un état critique, avec un traumatisme crânien. Il est envoyé à l’hôpital le plus proche. Jules a été opéré d’urgence. A l’heure où j’écris ces lignes, c’est la nuit au Japon et nous n’aurons pas de nouvelles avant demain. Ce qui est certain c’est qu’il ne sortira pas demain sur ses guiboles. Triste et moche et qui nous touche au plus haut point vu sa nationalité.
Cela nous rappelle combien la course automobile est dangereuse et il faut dire que les conditions météo étaient mauvaises ce week end à Suzuka, mais on a déjà vu pire il n’y a pas si longtemps.
Espérons qu’il en sorte avec le moins de séquelles possibles, et le plus vite.
Le résultat de la course du coup est secondaire, même si nous avons vu de belles batailles que je n’ai pas envie de commenter et que vous n’avez sans doute pas envie de lire. Même le « Mercato » de la F1 avec l’annonce du départ de chez Red Bull de Vettel, et le jeu de chaises musicales qui va en découler parait bien peu de choses. Allez, à bientôt, où j’espère nous aurons des nouvelles réconfortantes de Jules Bianchi.

Jules_Bianchi_Kakse_ForzaJules2014

Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline, Ban-zaï-zaï-zaï-zaï…

Ok j’accepte sans honte vos sifflets pour ce titre médiocre à l’occasion du GP de Suzuka!
Bien.
Nous arrivons à 5 GP de la fin du championnat. Très normalement la tension va encore monter un petit peu chez Mercedes. Mercedes qui vient de réaliser un gros coup: arriver à chiper le sponsor historique de McLaren, je veux parler de Hugo Boss! D’où ce dessin (fait pour le Circuit de Bahrein, donc en anglais, langue internationale) qui est sur le thème « Qui est le Boss? » Les Japonais doivent bien entendu idolâtrer leur seul pilote Japonais, Kobayashi. Mais il se pourrait qu’un vilain typhon viennent jouer les premiers rôles et perturber l’évènement… Nous sommes suspendus aux lèvres d’Evelyne Dheliat!
Mais ce week end, il semblerait que celui qui va occuper le devant de la scène soit Fernando Alonso qui quitterait Ferrari (pas qui kiterait sa Ferrari, quoique cela lui aurait surement été utile…). A moins que… Sebastian Vettel ne fasse parler de lui en claquant la porte de RedBull! Pour aller où? Eh bien chez Ferrari pardi! Bref je sens que ce week-end va nous apporter son lot de rebondissements… Ah! au fait n’oubliez pas que la course se déroule à 8h00 du matin dimanche!

BIC_Suzuka_PreRace_color2 copie