Grand Prix Spaghetti

Eh oui, après les Western Spaghetti de Sergio Leone, ce GP sera lui aussi un remake italien d’un duel fratricide (« fratricide »: je tue mon frère…) entre Rosberg et Hamilton qui, s’ils ne sont pas frères, sont néanmoins ennemis (pensée aux Frères Ennemis, ces comiques des années 70/80 au passage…) .

Alors quel sera l’épilogue de cette course? Le diable Ricciardo resurgira-t’il de sa boîte pour leur faire la nique? Avouez que ce serait drôle…

Mention lors des essais d’avant qualifs aux Ferrari qui ont l’air en forme (de quoi? ça est la question…).

Et un blâme, même si Mumu me fera la tête, à Lotus F1 Team, derrière Bianchi… on dirait un mauvais remake de 2009, non? Cette saison sera un calvaire jusqu’au bout il me semble…

BIC_GPMonza_1 copie

 

Publicités

Rentrée des classes à Spa

Reprise du championnat ce week end à Spa-Francorchamps! En voilà une bonne nouvelle, surtout si comme les pilotes de F1 vous êtes rentrés de vacances! Si vous êtes ENCORE à la plage, tant pis pour vous!

Quelques nouveautés sur les monoplaces, un nouveau pilote et demi… oui enfin je veux parler de Lotterer qui remplace Kobayashi chez Caterham, pour récolter des points paraît-il et Rossi pour remplacer Chilton chez Marussssss…. ah! on me dit dans l’oreillette que finalement non, Rossi l’Américain ne participera pas à la course 😉 C’est Chilton qui a allongé les dollars synonymes de baquet!

Sinon, les Mercedes sont toujours devant même sous la pluie…. ça vous étonne?

La course devrait se dérouler sur le sec.

Allez bon GP à vous!

 

BIC_Spa_PreRace2 copie

La trêve F1 : la  » Silly Season  » des médias dédiés

holidays_title_color72

Nous voici arrivés à la trêve annuelle du Formula One Circus.

Presque 3 semaines de repos pour tous les acteurs de la F1, une pause, bien méritée toutefois.

Chers Fans, pensez-vous, que l’ennui va vous gagner ?

Pour ma part, je pense que non, je pense à nos amis médias dédiés à l’info F1 dont certains vont pendant cette pause prendre du recul et nous livrer de vrais dossiers argumentés sur l’historique, technique et analyse de la mi-saison.
Mais pour ceux qui trouveraient cela ennuyant à mourir (ce n’est qu’une hypothèse). Certains journalistes vont eux égayer nos lectures.

En effet, en une période où rien ne filtre, et pour cause tous les belligérants de la F1 prennent un peu de repos, certains esprits journalistiques affûtés vont-nous délivrer sur la presse papier et la toile les nouvelles les plus folles.

C’est ainsi que nous apprenions hier, qu’une « peinture miracle » pouvait faire gagner 20 chevaux aux moteurs Ferrari et aujourd’hui même, nous entendons que Honda aurait délivré des données sur le futur Power-Unit nippon à Fernando Alonso dans le but de le convaincre de rejoindre à nouveau l’écurie McLaren de Woking. Certains souffriront (c’est mon cas) de rumeurs aussi folles, d’autres malheureusement le prendront pour argent comptant. Mais à notre déconvenue, les écuries qui sont en congé ne prendront pas le temps de démentir quelconques écrits (car ils sont en vacances) et les journalistes de se targuer, que l’écurie désignée dans la rumeur, n’a pas souhaité s’exprimer. Quelle comédie !.

La semaine dernière, nous pouvions lire sur diverses sources que le moteur V8 pouvait revenir équiper les monoplaces dès 2015, parmi vous chers amis, quelqu’un serait-il volontaire pour annoncer aux motoristes que l’investissement de plusieurs centaines de millions d’Euro se verra remis en question ? ( si nous réunissons tous les efforts financiers des motoristes pour mettre au point ces unités de puissance V6-Turbo-Hybride sur les 4 ans à venir, nous passons la barre du milliard d’Euro. Et les équipes voteraient pour pouvoir utiliser le V8 « préhistorique » dans leurs monoplaces via une balance de performance ?.

Rien qu’en deux jours, nous avons eu le plaisir de déjà pouvoir nous détendre les zygomatiques et cela est parti pour durer quelque temps, tout cela pour préciser que les prochaines rumeurs sont prendre avec des pincettes, car elles seront très souvent nées dans l’esprit malin de certaines personnes se disant « journaliste » dans le but de créer le buzz et à défaut de vraies infos, il faut bien attirer l’attention sur soi.

Mais malgré la trêve, certains accords se scelleront dans le marbre à l’écart des motorhomes et usines et nul doute, qu’après la trêve la physionomie de la saison 2015, prendra forme.

Complètement en accord avec l’article du bien-aimé Joe Saward : http://joesaward.wordpress.com/2014/07/31/activities-over-the-summer-break/

Je partage cette opinion où certains médias vont s’apercevoir que leurs archives furent pillées et leurs écrits réutilisés, mais d’une façon détournée afin de rendre le « plagiat » légal.

En conclusion, le suivi d’une saison n’est déjà pas facile pour les lecteurs des médias F1, habitués depuis des années à prendre chaque info comme une rumeur, même s’il s’agit, là d’un fait fondé, avec le fleurissement des points d’interrogation dans les titres de presse, on se surprend à en voir même s’il n’y n’en a pas. Mais lors de ces prochaines semaines et ce pour la durée de la trêve, les lecteurs devraient toutefois pouvoir profiter d’une presse F1 en mode vacance et décadente, après tout ceci ne me dites pas que vous n’êtes pas prévenus.

HUNGARO-RIC

Nan, mais…Qu’est-ce que vous espérez? Que je vous fasse un résumé du Grand Prix de Hongrie? Mais vous êtes fous ou quoi? Pour résumer cette course folle, il faudrait que j’y passe des heures à l’écrire et vous à la lire!

Nan, ce qu’on va faire c’est qu’un peu plus loin, je vais tenter de vous mettre l’excellent résumé de Canal +.

Que retenir de cette course? Si ce n’est cette victoire aussi belle qu’improbable de Daniel Ricciardo? Et la défaite des Mercedes? Bon ok de LA Mercedes. Celle de Rosberg. Car celle d’Hamilton était vouée à la galère après l’incendie soudain et accidentel qui a frappé le Champion du Monde 2008 lors de la Q1 des qualifications l’obligeant à abandonner et à partir dernier des stands pour la course… Il était donc battu d’avance. Mais Nico lui, avec sa Pole Position en poche se dirigeait tout droit vers une nouvelle victoire. Facile sans doute. Mais c’était sans compter sur la pluie qui a été le facteur déterminant de cette course en tombant dru 30 minutes avant le départ, obligeant les pilotes à partir certes sous un ciel menaçant mais sec, mais sur une piste détrempée, avec des pneus pluie, intermédiaires, pour la large majorité. Au départ, Rosberg effectue une solide prestation et garde la tête. Puis s’échappe (qui a dit « Comme d’habitude »?). Mais c’était sans compter sur LE grain de sable. Qui en l’occurrence s’appelait Ericsson. Qui pulvérise sa monoplace en raison du « gras-mouillé » du tarmac. Paf! Voiture de Sécurité, juste quand les 4 premiers (ROS/BOT/VET/ALO) passent la ligne de départ. Les autres rentrent au stand et changent de pneus et évidemment recollent le trio de tête en raison de la vitesse limitée sous Safety Car. Tour 11, Ricciardo est en tête.Les 4 premiers rentrent au stand et Rosberg se retrouve 4è après cet arrêt….

Et là qu’a-t’on pu voir? Eh bien que Nico n’est pas si bon dès qu’il est dans le trafic (traffic avec 2 « f » c’est l’utilitaire de Renault…^_^). Oui c’est mon opinion, il n’est pas au niveau dans le peloton. Ah ouais c’est fastoche de faire la course en tête quand on a la meilleure caisse, mais au milieu des autres c’est une autre paire de manches! Je le sais bien car en solo je n’ai gagné qu’une seule course de kart étant plus jeune devant des pilotes autrement plus talentueux que moi avec un tirage au sort m’attribuant le meilleur kart…  (je vous rassure en endurance, en équipe, j’en ai gagné plusieurs). C’est une des plus grandes leçons de cette course: Rosberg n’est pas bon dans l’exercice du combat rapproché. D’ailleurs Hamilton avec ses pneus usés jusqu’à la corde la maintenu derrière jusqu’au bout. Franchement, puisqu’on est là, entre nous, qui veut vraiment, j’ai dit VRAIMENT, d’un Rosberg Champion du Monde? Ça vous ferait rêver vous? Hein? Ouais, bah, pas moi! Moi je veux un vrai gladiateur. Un Hamilton, un Fernando, ce genre de gars, quoi.

Bon bref, Perez se crashe, au 23è tour, Safety Car, et Ricciardo re-rentre changer de pneus. Abandonnant aussitôt le leadership à … Alonso! Mazette! Une Ferrari aux commandes d’un GP! Je rêve? Non. Une quinzaine de tours en tête pour Nando! Avec Vergne en P2 s’il vous plait! La chance ou l’opportunisme de Ricciardo durant les 2 SC ont construit une partie de sa victoire. Mais au tour 55 Daniel effectue un 3è arrêt pneus et se retrouve 3è, derrière Alonso et Hamilton. Hamilton qui, je le rappelle est parti dernier des stands suite à sa piteuse séance de qualification. Quand même…. 2è à 15 tours de l’arrivée! Arrêtons le déroulé de la course et parlons donc d’Hamilton. Honnêtement qui peut me dire, à par Jérôme Cahuzac, cette ordure de tricheur que je conchie sur 13 générations, mais je m’égare, « les yeux dans les yeux », que Lewis Hamilton n’est pas un très grand pilote, un attaquant hors-pair?????????????? (15 points d’interrogation à l’appui). Cela fait 2 courses d’affilée qu’il nous fait des remontées insensées le garçon… Il avait été fantastique en 2007, année de son arrivée en F1, avec Fernando Alonso justement pour coéquipier et avait largement soutenu la comparaison terminant à égalité de points avec le Champion Espagnol au Championnat pour devenir lui-même Champion en 2008. C’est pas tous les jours (entendez: à chaque génération) qu’on a des phénomènes de ce calibre! Je referme ma parenthèse Hamilton.

Nous sommes donc au tour 55, et l’Australien (nan pas Webber, Ricciardo, suivez, merdeeeeee) ressort 3è derrière Alonso et Hamilton. Ok, il a des pneus neufs et performants, et pas les 2 premiers. Mais la correction qu’il leur a infligé est nette et sans bavure. Sur Hamilton ça n’a pas été facile, il a fallu s’y reprendre à 2 foix. Sur Alonso cela a été plus facile (enfin vu de mon canapé) et… il l’a fait! Il a signé sa 2è victoire de la saison avec un moteur qu’on dit pas au niveau (bon ok le Hungaroring n’est pas spécialement exigeant de ce côté-là), mais quand même. Cette foix-ci, c’est vraiment à la régulière… il est vraiment allé la chercher cette victoire, bien qu’il y ait eu des coups de chance (pluie, SC). Mais la chance sourit aux audacieux. Et c’est cela que nous a montré ce jeune pilote. De l’audace. Du cran. Du calme. De la sérénité. Allez, je m’emballe mais c’est un Champion du Monde dans les 3 prochaines années. C’est marrant parce que chez Toro Rosso, il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. A peu près à jeu égal avec JEV. force est de constater qu’il progresse à pas de géant. Et c’est pas fini 😉 Victoire avec panache et intelligence pour moi, donc.

Mais Alonso l’aurait presque méritée cette victoire tant il a fait montre de son talent avec une monoplace dépassée. On se demande où Fernando va chercher cette énergie en course vu qu’il n’a jamais JAMAIS eu de monoplace Rouge compétitive. Moi je me serai lassé à sa place. Mais lui non. C’est, outre notre prénom, une des différences entre nous ;-D

Bref, on a un podium de  » warriors »: le Rookie qui gagne, les vieux briscard qui saisira la moindre miette, et le joyau capable de déplacer les montagnes. Parfait pour moi. Et au pied du podium ce jeune peigne-cul de Rosberg qui se voyait trop beau…. rassurez-vous, Nico en gagnera d’autres cette saison!

Par charité chrétienne, je vais passer sous silence la performance calamiteuse des McLaren qui attendent toujours le pluie en course (ahahahah), les crashes des Caterham, la sortie de piste de Romain Grosjean sous SC (d’ailleurs il a encore les boules), les viandages des Force India, la course presque anonyme de Vettel et la relative contre performance des Williams malgré la P2 de Bottas en Qualifs. Eh oui, on ne peut pas être Qualif à la place du Qualif! (Dieu que je suis drôle). Raikkonen n’a pas fait une mauvaise course, mais  en partant 16è avec une Ferrari, il ne fallait pas non plus croire au Père Noël…

 

Donc j’ai imaginé pour illustrer ce billet un Ricciardo à la maison après sa victoire qui écoute en Podcast les conversations radio de Mercedes qui valaient le détour tant elles favorisaient Rosberg au détriment d’Hamilton, et qui se marre comme une baleine. Oui parce que ces consignes favorisant Rosberg étaient absolument ridicules, et Lewis a bien fait de ne pas les écouter… même si cela a déterré la hâche de guerre entre les 2 pilotes des Flèches d’argent, et ce, à mon sens de manière irrévocable. Des communications radio partiales et inutiles. Ricciardo en rit encore!

 

Le résumé de la course sur Canal, c’est là:

http://www.canalplus.fr/c-sport/c-formule-1/pid5576-videos.html?vid=1109870

 

et le « cartoon », c’est là:

GP_Hongrie_2014_RIC copie

 

Et vous, il vous a plu j’imagine ce Grand-Prix?

Ché-Pé d’ Allema-gneu!

Pfiou…. quel Grand Prix mes amis!

A part la course de Rosberg, que d’action! Soyons honnête, Nico n’a pas volé sa victoire, sa 7è de sa carrière, mais avec sa monture au-dessus du lot, il l’avait facile, avouons-le. Les changements de dernière minute avec l’abandon règlementaire des suspensions FRIC (assise constante entre l’avant et l’arrière) n’y ont rien changé. La Mercedes est LA machine de 2014 et pis c’est tout!. Comme la Brawn de 2009… Heureusement que ce baltringue de Hamilton s’est crashé pendant les essais -le forçant à partir 20è- pour nous éviter un One/Two ( un doublé) sur le podium. Donc Hamilton joue de malchance en Q2 dans le Stadium, éclatant un « diks » de frein. C’est simplement parce que c’est un lâche qui a toujours le pied droit sur la pédale! Voilà, c’est tout! Vous pouvez me croire 😉 Blague à part, hormis cette véritable tuile, Lewis nous a gratifié d’une course tout simplement superbe, remontant 17 places, au gré de superbes passe-d’armes, pour finir 3è, sur le podium! Quel attaquant quand même! Son titre de CDM 2008 n’est vraiment pas usurpé. Il fait, à mon humble avis, partie des 2 pilotes en activité injustement récompensés de leur talent, avec Fernando. Seulement UN titre pour l’Anglais et 2 pour l’Espagnol, alors qu’il mériteraient d’en avoir deux de plus chacun tant leur talent est immense! Enfin ce n’est que mon avis, mais quand on voit la manière qu’ils ont d’aller « au combat », c’est tout simplement éblouissant. Alonso… que gâchis chez Ferrari…. quand on voit comment il surclasse Raikkonen, on voit quels trésors de combativité il déploie! Ce qui donne une idée de son mental qu’il arrive à toujours tenir aiguisé. D’ailleurs il nous l’avait déjà montré en 2008/2009 avec Renault (F1 larguée et succès malgré tout au rendez-vous). Ce pilote ne lâche rien, jamais, et j’espère vivement pour lui qu’il puisse changer d’équipe avant sa retraite, parce que le « Mythe » Ferrari c’est bien, mais ils sont dans une spirale infernale  et je pense que de s’imaginer bloqué jusqu’en 2016 avec eux ne doit pas le réjouir…

Bon la course…

Magnifique, des combats rapprochés à tous les étages comme on les aime! Et du crash spectaculaire sans conséquence. Je veux parler de Massa, bien entendu. Je peux déjà vous annoncer que Massa pour aller à la pêche en 2015! La guigne. La scoumoune. Quand on voit ce que fait son insipide coéquipier, c’est–à-dire les points et donc les dollars qu’il rapporte à l’équipe, il ne faut pas être grand clerc pour imaginer sa prochaine retraite. Car avec des règles inchangées pour 2015, Williams va devenir une équipe courtisée. Reconnaissons-leur le fait d’avoir produit une superbe monoplace, rapide sur tout les types de circuits, ou presque. On en aura le cœur net après les tourniquet hongrois. Et donc le petit peigne-cul de Bottas signe son 3è podium d’affilée: 3è/2è/2è, les Mercedes n’ont pas intérêt à faire un faux pas! Ce Bottas n’a aucune odeur, aucune saveur, comme le 7Up, mais il faut avouer qu’il fait le boulot, et plutôt bien!

Plusieurs épisodes de « guerre » dans le peloton durant la course: Vettel qui remporte le combat rapproché contre Raikkonen et Alonso, c’était chaud, surtout pour le Finlandais avec une monoplace en lambeaux, reconnaissons-le. Il y a eu aussi le contact Hamilton-Button au 30è tour, la bagarre Alonso-Ricciardo au 60è tour (Bien l’Australien, assez « couillu »).

Au chapitre des faits marquants de la course, à part le tonneau de Massa au  1er virage (qui, soit dit en passant a ruiné la course de Ricciardo obligé de virer au large et de ressortir 14 ou 15è et qui aurait ENCORE surclassé Vettel), nous passerons sur les nombreux contacts d’Hamilton qui lui ont fait perdre au moins 20 kilos sur sa monoplace, signalons tout de même l’incendie spectaculaire dont a été victime Kvyat, l’obligeant à stopper, et le tête-à-queue de Sutil au dernier virage (tour 52) , à l’entrée de la ligne droite des stands, avec sa monoplace immobilisée durant un temps trop long, les commissaires voulant la dégager se mettant en danger… sans aucune réaction des officiels de la FIA.

Derrière, le chemin de croix se poursuit pour les Lotus, les Sauber et les Caterham… même si la 12è place de Maldonado peut être vue comme une belle performance. A ce sujet, il vient de de re-signer pour 2 ans. Vous le savez déjà, les Lotus auront un Mercedes en 2015… petite pincée au cœur, je sais, pour ceux qui croyaient qu’ils étaient mariés à toujours avec Renault… Il faudra nous y faire… En conséquence de quoi RF1 se concentrera plus sur RedBull pour retrouver le chemin du succès. Quant à Grosjean, je le vois bien ailleurs l’an prochain si des places se libèrent… mais le soutien de Total risque de ne pas suivre s’il va dans une équipe pourvue du moteur Mercedes…

Bien.

Un petit dessin valant mieux qu’un grand discours, voici mon cartoon de la course, fait pour le compte du Circuit de Bahrein, qui résume un poil la course! Bisous bisous, les amis, et dites-nous ce que vous avez pensé de cette course!

 

BIC_HockenheimGP_Race001b copie

Pimp My Lotus

10419733_10204302553513437_1486277949_n

Vous vous souvenez, devant la vitrine de la supérette de votre quartier à admirer les magnifiques Hot Wheels et autres majorettes et rêver de la posséder?, c’est ce sentiment d’enfance que nous a insufflé Pirelli et Lotus tôt ce matin en customisant de jantes 18 pouces la E22 d’Enstone à la mode Pimp My Ride, vous savez l’émission où une équipe de customiseurs renommés de mesurent à des petits artisans et passionnés en customisant de la manière la plus radicale possible n’importe qu’elle auto has been…
Lire la suite