GP de Monaco 2011: les photos essclusives.

Ne me dites pas que vous n’avez pas apprécié de Grand Prix de Monaco tout de même! Avec environ une action toutes les 15 secondes, il y a eu du suspense jusqu’à la fin.

Et cette année, le Prince de Monaco ne s’appelle pas Albert mais Sebastian. Notez, ils ont un point commun, ils sont tous les 2 sponsorisés par Infiniti (l’un dans l’exercice de son travail, l’autre pour son futur mariage).

J’ai un regret malgré tout, que sous régime du drapeau rouge on puisse changer de pneus. Cela a tué les 6 derniers tours à mon sens. J’aurais mis sans doute 10/10 à cette course, mais là ce ne sera que 9/10. Bon, on ne va pas refaire le match, vous l’avez soit vu en direct, soit lu un compte rendu dans votre quotidien sportif préféré (hein, PFE?). J’apprécie cependant le retour d’Alonso aux avant-postes (est-ce dû juste à ce circuit atypique?), la bonne tenue de Button et l’agressivité d’Hamilton, même s’il a été plus d’une fois brouillon, voire un poil optimiste (rendant de ce fait les autres pessimistes). N’empêche, Lewis a montré qu’il avait un très très gros cœur. Sans doute parce qu’il est noir, ahahahahahah!…. (pour les gens qui lisent au 1er degré, « noir » est une référence à l’une de ses déclarations après avoir été sanctionné par les commissaires de la FIA).

Beaucoup de tôle froissée aussi ce week end: Petrov aux essais (museau), Rosberg (museau+ roue AVG, et roue AVD, et pontons gauche et droit, et aileron et sidepod et… bref, tout), Sergio Perez, brillant jusque-là et qui a frisé la correctionnelle sur ce ****** d’angle; Glock en course, ainsi que Hamilton, Massa, Sutil,re-Hamilton,  Alguersuari, Petrov (encore?), etc… (je dois en oublier…).

D’ailleurs, en EXCLU MONDIALE DE L’UNIVERS, les SEULES photos des monoplaces de Perez et Petrov que vous ne verrez nulle part ailleurs, prises après leur crash respectif! Alors c’est qui le plus fort?

Publicités

LE TRIOMPHE DU DOIGT VENGEUR.

« Voilà, c’est fini » comme dirait le chanteur Jean-Louis Aubert.

La saison de F1 2010, la plus longue de l’histoire et certainement une des plus passionnantes est terminée. Elle nous aura tenu en haleine jusqu’au bout. En ça, elle m’a beaucoup plu. Des 5 prétendants au titre (même si à la fin ils n’étaient plus que 4) je n’ai au final que du bien à dire (des réserves aussi parfois tout de même). Button, premier éliminé dans la course au titre a fait honneur je trouve à son titre: 2 victoires et quelques podiums dans cette nouvelle équipe où le chouchou s’appelle Hamilton, c’est très bien. Et dans un climat serein (n’est-ce pas monsieur Alonso?). Button a finalement été bien inspiré de quitter BrawnGP/ Mercedes. Son coéquipier, Hamilton, a encore montré tout au long de la saison son incroyable fougue. Un très grand qui aura en fin de carrière plusieurs titres n’en doutons pas.

Alonso: et bien on a retrouvé le grand Fernando. Le bagarreur. Celui qui ne lâche rien. Qui gagne le premier GP de la saison sur une nouvelle machine, dans un nouvel environnement et une nouvelle équipe. Et qui est en bataille jusqu’à la fin. Bien entendu l’histoire s’est mal terminée pour lui, mais sans doute plus suite à une erreur de stratégie de son équipe qu’à une faute lui incombant. Même s’il en a commis quelques unes au volant cette année. Malgré tout, au fil des années, j’ai un peu de mal avec son « tempérament » (« this is ridiculous », « I’m faster than him »…). Il n’en reste pas moins un formidable catalyseur d’hommes et d’énergie.

Chez RedBull Renault, mon favori, je l’avais déjà dit, était Webber dont j’apprécie la maturation lente (comme le bon vin). Quatre victoires magistrales cette année, mais hélàs! une fin de saison légèrement décevante. Bien sûr je dis cela en étant totalement étranger au Team, team dans lequel visiblement on lui a fait sentir à maintes reprises qu’il n’était pas le Messie. Mais, une fois passée la déception, Mark s’améliorant d’années en années, pourquoi ne reviendrait-il pas encore plus fort en 2011? Hein?

Au nom de l’Amitié Franco-Allemande, je tiens à féliciter Sebastian Vettel, Champion du Monde de F1 2010. Que dire? En toute objectivité, rien d’autre à mon sens que « Bravo ». Bon sang ne saurait mentir, dit-on. Un gars qui marque ses premiers points à son premier GP (ok, il y en a eu d’autres), qui signe sa première victoire lors de sa 1è saison complète de F1, sous le déluge de Monza, dans une Torro Rosso… là cela force le respect. Cette capacité qu’il a en outre de sortir ZE temps en qualifs sur un tour est incroyable. Ce type est une météorite. Rappelons qu’il était essayeur du vendredi chez BMW-Sauber à côté des titulaires Heidfield et Kubica. Dont on sait qu’ils ne sont pas manchots. Si on mettait en courbes leurs carrières respectives sur un même tableau cela donnerait un sacré graphique !!!

Alors comme beaucoup, je n’aime pas sa façon de montrer l’index quand il signe une prouesse, mais aujourd’hui je lui pardonne (comme s’il n’attendait que ça 😉 ). Habile transition pour parler d’index. Celui de Vettel vers le haut brille à présent et Alonso et la Scuderia Ferrari sont mis à l’index pour leur échec. La vie est parfois cruelle.

Je me pourlèche donc la babines en pensant à la saison 2011 qui devrait être de la même intensité… voire plus si Mercedes et Renault F1 arrivent à nous sortir de bonnes monoplaces. Le championnat de F1 2010 est mort, vive le championnat de F1 2011 !

GP de Sao Paulo: changement de physionomie du Championnat?

Hey, Oh!… Mais je dessine ce que je veux! Je suis chez moi! (Ça c’est pour ceux qui trouveraient ce dessin déplacé et de mauvais goût). Non je ne veux pas dire que la F1 est un sport de tapette. C’est juste que parmi les nombreux clichés navigant autour du Brésil il y a les travestis et les femmes refaites de partout. Voilà, donc ça c’est fait.

Maintenant la course. Entre un Webber « détendu » et un Alonso « yé en a rrien à foutrche dé cé ké lé autres y disent sour moi », sans compter les Vettel « Index Up » et les McLaren Bros  « Ranafout’ on va attaquer » cette course risque d’être magnifique. Peut-être le Circus repartira-t’il sur un statu quo concernant le Championnat, mais cela m’étonnerait. Il y aura forcément des perdants à défaut de gagnants. Surtout que Fénické Massa risque d’essayer de se rappeler au bon souvenir de tous, lui qu’on sait très fort « at home ». N’oublions pas Liuzzi, Petrov et Yamamoto, oups, Rosberg, Schumacher et Kubica, voire Barrichello et la course promet d’être belle. Pleine d’incertitudes aussi. Le moteur d’Alonso tiendra-t’il? Webber gardera-t’il ses nerfs? Vettel aura-t’il un accrochage? Pleuvra-t’il? J’entendais un monsieur à la radio l’autre jour qui disait que dans toute confrontation, il y avait toujours un tiers dans l’ombre qui tirait les marrons du feu. Et bien en l’occurrence, nous en avons un, qui se frotte les mains, j’ai nommé Mister E. Quelle aubaine pour lui que la saison ne soit pas déjà pliée…. (gros) dollars (encore)en vue! Allez, bon GP et un p’tit clic sur les trav…. sur le dessin pour l’agrandir.

LE CLUB DES 5 (-GARS POUR …)

Dernière ligne droite pour ce combat de gladiateurs des temps modernes. Attention, ce ne sont pas des charlots… (vous avez compris la blague?… charlot… temps modernes…). Chacun est persuadé être le meilleur et fera tout pour sortir vainqueur de la moiteur de Singapour. Cela nous fera certainement un beau GP. Alonso, 3è l’an dernier, et 1er en 2008 (… Nelsinho si tu nous lis…) aura à cœur de nous démontrer qu’il est l’homme fort du moment. Hamilton doit se racheter après son accident de Monza. Webber, s’il gagne, fera un petit pas de plus vers la place de N°1 chez RedBull, et accroîtrait son avance au championnat. Vettel mettra un point d’honneur (non pas un doigt, ou alors l’index) à prouver qu’il a encore de la ressource. Button de son côté voudra montrer qu’on ne la lui enlèvera pas si facilement, cette couronne de Champion du Monde. Bref,  ZE scenario idéal. Sans oublier que les Massa, Kubica, Rosberg, Schumacher et consorts feront tout pour briller dans la nuit. A moins que les consignes de course (si, si, elles sont autorisées pour la Direction de course) soient de ne pas gêner les prétendants au titre suprême… ce qui serait dommage, avouons-le.

Les Singa-poor lonesome cowboys sont de fines gachettes, rentrez les veuves et les orphelins, ça va saigner !

(as usual, un clic ça va, 3 clics bonjour les dégâts 😀 )

License To Kill.

J’étais tranquillement affalé sur mon hamac, un verre de cognac VSOP dans la main droite, un barreau de chaise dans l’autre, quand tout à coup, Rebecca, ma jeune masseuse indonésienne (j’ai renvoyé la Rom la semaine dernière) me hurla dans les tympans:  » Et ton billet sour la course dé Monza, tou l’as fait ? »

Fichtre … Diantre … J’empoigne alors dans la seconde le devis pour mon futur hors-bord de 45 mètres, retourne la feuille, sors mon stylo Ouatermane et griffonne ce fabuleux dessin que voilà … (quelqu’un a-t’il déjà essayé de dessiner à plat ventre en train de se faire masser ?).

« Licence To Kill » qu’il s’appelle le billet. Permis de tuer. Alors évidemment, vous pensez à James Bond. Donc aux James Bond Girls. Donc à Grace Jones. Donc à la pub CX de Citroën. Qui dit Citroën, dit rallye. Qui dit rallye dit Raikkonen. Et donc Ferrari puisque c’est grâce à cette équipe que ce pilote a remporté son titre de Champion du Monde de F1. Et qui dit Ferrari dit … (j’vous préviens, le premier qui dit Schumacher a un gage).. alors? Ben Alonso, pardi ! Vous me suivez ? Bon c’est pas grave.

Alonso, donc. Bah je ne sais pas si l’Espagnol a le permis de tuer, mais en tout état de cause, c’est un killer. On peut dire qu’il a mis tout le monde d’accord à Monza ! Il devrait donc remplacer assez vite le Baron Rouge dans le cœur des tifosi. Une belle victoire en vérité ! Qu’il est allé chercher. C’est pourtant vrai que ce type ne lâche rien. C’est d’ailleurs ce qui me plait chez lui, alors que son côté « enfant gâté » m’insupporte de plus en plus. Si Ferrari et lui n’avaient pas fait autant de bêtises (genre la Q3  quand il pleut le plus, ou le crash de Monaco), ils seraient sans doute en tête du Championnat. Je n’en fais pas mon favori, mais je pense qu’il sera attiré par l’odeur du sang de la première bête blessée et qu’il se battra jusqu’au bout. Genre charognard.

Button aussi a tiré les marrons du feu. Marrant d’ailleurs de voir sa mine réjouie sur le podium alors qu’il venait de prendre une déculottée par Fernando. Course dommage pour Hamilton qui abandonne trop tôt. Webber, entretient encore l’espoir… je vous l’avais déjà dit, c’est mon favori… m’enfin, qui vivra verra.

Alors donc on parle de Raikkonen chez Renault F1. Surprenant, n’est-il pas ? Méfions-nous tout de même des retours de « vieux » pilotes. On voit ce que cela donne avec Schumacher. On a vu fin 2004 la prestation laborieuse (nulle à chier en fait) de Jacques Villeneuve. Alors Raikko? Ben j’en sais fichtre rien ma bonne dame.

Et Nick Heidfield de retour chez Sauber ? Qu’en penser ? On pourrait dire ENCORE chez Sauber ? Etonnant qu’aucune grande équipe ne se soit encore intéressée à lui (popopopo…. j’entends déjà « et Williams c’est du pipi de chat, et Bmw de la crotte? »). Mouais. On va voir. J’espère que Kobayashi sera gentil avec lui …

Sur ce, on va bientôt pouvoir éviter le déjeuner dominical dans 10 jours chez Belle-Maman, avec le GP de Singapour. Singapour: ses lumières étincelantes, son virage Nelsinho Piquet … que de souvenirs. Vous croyez que Flavio Briatore va avoir le toupet de se pointer dans les stands comme à Monza? 😉

LE (pas de) POT BELGE.

Alors que les médias du monde entier vont saluer la [brillante] victoire de Lewis Hamilton au GP de Belgique, j’ai plutôt choisi de vous parler de la déconfiture belge de Fernando Alonso. Pour celui qui déclarait il y a une semaine qu’il avait 50% de chances de remporter la couronne de Champion du Monde 2010 (donc les 50 autres % à partager entre Hamilton, Webber, Vettel et Button…), l’affaire se corse sérieusement. J’avais déjà évoqué dans un précédent billet les bourdes -trop- nombreuses que commettait cette année la Scuderia, et bien cela continue. Ok, ok, l’accrochage du début avec Barrichello était sans doute à ranger au rayon « pas de chance », mais en réalité elle découle d’une mauvaise position sur la grille (10è) due en partie à une mauvaise gestion des qualifs (il a plu au dernier moment). C’est d’autant plus dommage que Fernando avait été aux avant-postes en début de week -end. Ce qui signifie qu’ils avaient à la Scuderia la vitesse pour être en haut de la grille (disons dans les 3/4 premiers) et ainsi éviter les accrochages du peloton. Il semble donc qu’en foirant leurs qualifs ils aient donné le bâton pour se faire battre. S’en suit une très belle remontée comme il en est capable pour commettre une erreur digne du Mont Fuji 2007 (grosse sortie sous la pluie tout seul comme un grand). Exit ses chances donc au championnat? Ne l’enterrons pas de si vite, mais tout de même …

Notons simplement qu’il ne s’est pas fait des copains chez McLaren, il ne s’en est pas fait chez Renault F1 et si cela continue … (d’où  le dessin ci-dessous ).

Dans son malheur, l’ont rejoint Button et Vettel. Le premier à cause de ce dernier. Mais keskiltédoncarrivéSeb? On a les nerfs fragiles? Enervé de n’être « que » 4è sur la grille de départ, il a montré en piste une agressivité au-delà de la sportivité, me semble-t’il.

J’ai été assez surpris du rythme des Renault, vraiment véloces apparemment. Kubica malgré 2-3 erreurs en course accroche quand même le podium et  doit être content d’avoir re-signé.

Bon, un petit mot quand même sur la victoire d’Hamilton: quelle course il a livrée ! Quel pilote ! C’est vrai que finalement, Webber et lui démontrent je trouve plus de panache que leurs rivaux. Et Webber alors ? Evidemment on pourrait penser qu’il a loupé son WE. Il aurait eu l’occasion (en transformant sa pole en victoire) de mettre 9 points entre lui et Lewis. C’est finalement ce dernier qui prend la tête du championnat pour 3 points. Mais la victoire de Webber est peut-être ailleurs: n’a-t’il pas démontré être le leader de cette équipe RBR? Contre vents et marées ? Je sens qu’on va se régaler à Monza !

En attendant un petit dessin sur Fernando en com’ radio avec le muret des stands … (clique si t’es cap’ pour voir l’image en plus grand).

Le Baron Bleu.

Et voui… après le Baron Rouge, voici le Baron Bleu! Les Allemands ont dû se trouver cette après midi une nouvelle idole (si cela n’était déjà fait …). Sebastian Vettel vient donc de signer -encore- une Pole Position du feu de Dieu. Pour une fois, il n’a pas été embêté par son coéquipier qui s’est loupé. Par contre, nous assistons au retour notable des Ferrari toujours aux avant-postes ce week end. Qu’en sera-t’il demain? Les Rouges vont-ils encore se prendre les pieds dans le tapis? Personnellement j’hésite entre 2 options: ou un gros bug en course (puisque cela a l’air de devenir une habitude …) , ou bien une victoire brillante d’Alonso. En gros ça passe ou ça casse.

Ce GP d’Allemagne nous rappelle que les pilotes d’outre-Rhin sont les plus nombreux sur le Circus: Vettel ,Schumacher, Rosberg, Sutil, Hulkenberg et Glock. Six. Dont 5 malheureux après ces qualifications. Les Mercedes marquent le pas à domicile semble-t’il.

En revanche notons la 3 è prestation solide d’affilée en qualifs pour l’écurie Williams. Ils devraient être là en course. Notons par ailleurs que le CDM en titre (Button) a -une fois n’est pas coutume- devancé Hamilton en qualifications.

Vivement dimanche, donc, comme disait Jacques Martin, pour une course que l’on souhaite disputée!

(un p’tit clic pour agrandir le dessin).