Joli doigté, monsieur Vettel !

hé bé voilà. Vettel les a -encore- tous mis d’accord en signant la Pole. Grandiose. Et ce doigt vengeur lorsqu’il gagne… il a la hargne ce petit. C’est bien. Mais j’entends déjà qu’il avait l’aileron avant de Webber et que ce dernier n’est, mais alors, pas du tout content.

Beau retour d’Alonso. Quelle merde la Scuderia va-t’elle pouvoir inventer pour lui pourrir sa course?

Beeau dévissage de Button. Quele lumineuse idée, McLaren va-t’elle pouvoir inventer pour lui permettre de sauver sa course?

Réponse demain. Pour moi ce sera Webber, Alonso Vettel… osé, non?

Gp Valencia: Le bal des pleurnicheuses

A voir le nombre de boulettes qu’a commise la Scuderia depuis le début de la saison 2010, pas étonnant qu’on les entende se répandre dans la presse au sujet de la « faute » d’Hamilton au dernier GP de Valence. Lewis aurait (enfin on peut dire « a ») doublé le Safety Car. Avec la vue d’hélico qui a été filmée, on le voit bien ralentir et puis finalement réaccélérer pour le doubler. Bon, je ne suis pas juge, je ne savais pas qu’il y avait faute, mais il a été sanctionné, non? Je note que Fernando Alonso perd souvent ses nerfs quand la réussite n’est pas de son côté… A ce rythme-là , c’est certain, il ne sera pas Champion cette année. De toute façon, le taureau des Asturies n’aurait pas gagné ce GP, au mieux finit 3è (mais avec des « si »), et n’oublions pas de saluer la très belle perfo de Sebastian Vettel. On a retrouvé le petit prodige qu’on connaissait.

Sinon, j’ai bien aimé la passe d’armes Button/ Kubica du début de course… un vrai numéro d’équilibristes, roues contre roues… Je confesse ne l’avoir pas vue en direct, mais seulement après avec les caméras embarquées. Mais dans l’ensemble encore une course à Valence assez plate (si l’on fait abstraction bien entendu du vol plané de Webber). Silverstone devrait nous réjouir un peu plus. Mais dans l’ensemble, ce championnat est un bon cru je trouve avec beaucoup de protagonistes.

Allez, à bientôt chers auditeurs, même fréquence, dans (plus qu’-) une petite semaine pour de nouvelles z’aventures!

Ha! J’oubliais, un petit dessin si dessous que vous pouvez agrandir en cliquant dessus.

[Espérons que…] Ça balance pas mal à Valence.

Encore 2 jours, alors que l’aimable parenthèse de la ba-balle se referme (à ce propos j’adresse mes sincères condoléances aux supporters de l’Équipe de France de Foutchebaol… ça vous apprendra à supporter n’importe qui) et enfin les odeurs d’huile et de carburant vont envahir le paddock de Valence. Si je compte bien, cela fait la 3è édition de cette course et si je compte -encore- bien, ça fait déjà 2 fois que je me suis sacrément ennuyé. Mais le championnat de cette année étant disputé, j’espère une course inversement proportionnelle à l’investissement des Bleus. C’est à dire palpitante. Ce circuit plus ou moins urbain me donne l’impression d’aller au cirque, avec ses grilles omniprésentes tout le long du tracé. De fauves il est question, certes, mais cela créé une espèce de fossé entre les bolides et les fans qui me dérange. La sécurité parait-il. Ah bon. Alors, peut être que dans ce pays émergeant nommé Principauté de Monaco, les maigres ressources ne permettent pas d’isoler complètement le public des voitures de course.

Quoi qu’il en soit, j’espère un Hamilton déchaîné, un Alonso chaud-bouillant, un Button malin comme un renard, un Massa désinhibé, un Kubica sans complexe et un Schumacher… bien vicelard comme d’hab’ !