2018 !

Hello, hello !

Fin de cet énième intersaison interminable de Formule 1! Le compte à rebours a débuté avant le GP de Melbourne le 25 Mars 2018 ! En attendant, c’est la période  des lancements des nouveaux modèles. Viendront ensuite les essais d’hiver à Barcelone. Pour l’heure, Haas, Williams, RedBull et Sauber ont tiré les premiers en présentant leur nouvelle monoplace. Renault suit ce mardi 20 février à 16h. Viendront ensuite Mercedes et Ferrari jeudi, McLaren vendredi, Force India et ToroRosso, dimanche et lundi. Bien que le règlement ait peu changé, on notera la disparition de « l’aileron de requin » sur le capot moteur, des modifications de barge-boards sur les côtés et d’entrée d’air des pontons. Mais ce qui se verra le plus (on je ne parle pas de la disparition des Grid-Girls…), sera la greffe au dessus du cockpit du Halo, arceau sensé protéger la tête du pilote en cas de météorite tombant du ciel ou en cas de slalom entre des pattes de dinosaures décérébrés si un jour on construit un circuit à Jurassik Parc (< quoique, avec Liberty Media, faudrait peut-être s’y attendre). Ce dispositif aurait-il épargné Felipe Massa lorsqu’il reçut le ressort de Barrichello en 2009? Non. Ce dispositif aurait-il épargné les jambes du jeune Billy Monger lors de son crash effroyable contre une monoplace arrêtée sur la piste ? Non.

De plus, on ne verra plus le kakse du pilote, et lui (le pilote, pas le magazine…) aura parfois le champ de vision diminué. Peut-on alors lui trouver d’autres fonctions? Vi, ma petite dame, on pourra y accrocher un gri-gri, un petit sapin odorant pour parfumer l’intérieur du cockpit (sic) ou y accrocher le blason de son équipe de foot préférée (de là à imaginer des partenariats croisés, comme dans l’éphémère Superleague…). Un pilote qui gagne pourra faire comme les pilotes d’avions de chasse de la 2è guerre mondiale et mettre autant de croix que… de courses gagnées ! Je vous passe le pare-soleil et la capote en toile en cas de pluie… bref, j’halo-cine avec cet ustensile que je trouve personnellement ridicule. Une F1 (et autres F2/F3..) est une monoplace à conduite découverte et à roues découvertes. Quant je vois les monoplaces d’Indycar et de Formule E, je prends peur… ces voitures finiront en proto type Le Mans avec roues enchâssées et cockpit fermé… à moins qu’on ne mette au point à temps les monoplaces sans pilote 😉

Et vous, dites-moi ce que vous en pensez, jetez-vous halo !

Publicités

FIN DE SAISON…

Alors, bien évidemment,  j’en entends certains qu’y se disent  » elles sont où les planches du GP du Brésil? »…

La réponse: nulle part, un chouïa dans ma tête et nulle part ailleurs. La raison? Je rentre à peine des 6h WEC de Bahreïn où je suis parti dès le 11 novembre (le jour des qualifs du GP du Brésil). Je suis allé dans un bar regarder le GP ( c’est diffusé sur BeIn Sport qui n’était évidemment pas dans mon bouquet à l’hôtel…) où le Julien Fébreau local devait s’appeler Mohamed… Bon, avec les images, ont comprend quand même, mais les commentaires en Arabe (quand on baragouine comme moi juste 3/4 mots) n’aident pas à comprendre ;). Et je n’avais rien pour noter les faits de course…

Et comme j’étais à Bahreïn pour « couvrir » les 6 heures WEC, je n’avais ni le temps, ni la disponibilité, ni le matériel pour réaliser ces planches. Rentré donc il y a quelques jours, mes clients de Bahreïn et du WEC ont accaparé tout le temps que j’avais pour de nouveaux cartoons. D’autres travaux urgents se sont rajoutés sur la pile, et donc, mes journées ayant sans doute comme les vôtres simplement 24 heures… eh bien… je n’ai pas eu le temps ! Ce n’est que partie remise, of course, et on se fera un combo Brésil/ Abu Dhabi.

Quant à ces 6 heures WEC, c’était vraiment une super course. J’aime vraiment de plus en plus cette discipline pour les machines fabuleuses (et tellement différentes), les multiples catégories, les dépassements, les rebondissements, et l’ambiance très bon enfant. Des pilotes, des staffs, accessibles, ça change de la F1. Avec en plus cette année des faits très marquants, comme la dernière course de Porsche en LMP1 (snirfle©) avec le titre en poche (Constructeur et pilotes) depuis Shanghai . Cela dit, la bataille faisait rage durant cette course pour le Trophée des Teams et Pilotes en LMP2 entre Rebellion (N°31) et Jackie Chan (N°38), pour le titre de CDM Pilotes en GTE Pro (pour le titre CDM Constructeurs -nouveauté de cette année- c’est Ferrari avec la 488 qui l’avait remporté à Shanghai), le Trophée Teams GTE Pro, entre AF Corse, Porche et Chip Ganassi/Ford, et le Trophée Teams GTE Am, entre Aston Martin, Dempsey Porsche et Clearwater Ferrari). Bref de la baston à tous les étages. Les Vainqueurs sont donc sur toutes les catégories, en LMP1 Porsche, Vaillante Rebellion en LMP2, Ferrari/ AF Corse en GTE Pro, et Aston Martin en GTE Am.

Nous avons eu droit par ailleurs à la présentation de la nouvelle BR 1, superbe machine de LMP1 pour 2018, capable d’accueillir plusieurs moteurs essence. Car, avec le retrait précipité de Porsche de la catégorie reine (ou en revanche Toyota reste), le WEC a dû réagir et va revoir les équivalence en LMP1 entre les machine hybrides officielles (commeToyota) et les LMP1 privée à moteur V8 thermique. Plusieurs écuries privées sont sur les rangs pour réintégrer cette catégorie (où il n’y avait plus de concurrents suite au passage en 2017 de Rebellion en LMP2 et à l’abandon de byKolles), parmi lesquelles SMP Racing, Manor… byKolles (qui ferait son retour) et sans doute Rebellion (LE spécialiste du LMP1 privé). Voire d’autres…

Le FIA WEC a donc concocté une « Super Saison » qui s’étalera sur 2018-2019, avec un prologue, une course de 6h à Spa (pour se mettre en jambes) et les 24 heures du Mans. Le championnat se terminera en 2019 aux 24 heures du Mans. Cette course mythique sera donc courue 2 fois sur ce championnat « spécial ». Huit course au total. Et à propos des 24 heures du Mans, l’édition 2018 verra la participation (vous devez déjà le savoir) de Fernando Alonso avec Toyota. Il était d’ailleurs à Bahreïn, pour les Rookie Tests qui avaient lieu le lendemain de la course (dimanche 19 nov.) Il a tourné comme une horloge pendant 113 tours… J’avais la chance d’être sur la piste ce jours-là et je peux vous dire qu’il a vite compris comme utiliser 500 ch thermiques et 500 ch électriques à l’accélération… très belles trajectoires, pas de fautes… vraiment un grand pilote ce Fernando !

 

Bon je vous mets quelques photos prises avec mon téléphone, histoire de vous faire partager un peu l’ambiance de ces 6 h de Bahreïn. A très bientôt, et bon GP d’Abu Dhabi à tous !

La planche « Hommage » à Porsche LMP1, signée par toute l’équipe remise en grande pompe sur la grille et possée sur la 919 🙂

 

Brendon Hartley, CDM, Neel Jani et Andre Lotterer…

Fernando sur la grille des 6h de Bahreïn…

BR1, une des LMP1 privées de 2018


G-Drive et son pilote N°1, Rusions, qui parle un Français excellent !


Mes copains de chez Rebellion qui gagneront le titre à l’issue de la course !


Signatech Alpine… qui malheureusement ne remportera pas cette année le LMP2…

La TOY que conduira Alonso le dimanche…

Les vainqueurs par catégorie de la course…

 

Un p’tit ravitallement pendant les Essais Qualifs, vu de chez Rebellion…

 

Rookie Test le lendemain de la course. Ici, Toyota N°7 avec l’excellent et très prometteur, du haut de ses 19 ans, Thomas Laurent !

[ EDIT du 28 novembre]

Pour ceux qui ne sont pas familiers du WEC et de ses différentes catégories, voici un petit récapitulatif des différentes catégories, avec poids mini et puissance… Les couleurs de fond représentent les couleurs sur lesquelles sont apposés les N° de course…

CAMPEON DEL MUNDO !

ÇA Y EST ! « IL » L’A FAIT ! Lewis titré pour la quatrième fois ! Comme son rival malheureux Vettel.

Excusez mon retard à vous narrer cette course, des affaires urgentes à Malte, à l’Ile de Man et aux Caïmans m’ont tenues éloigné de la planche à dessin ces derniers temps. Mais juste à l’heure avant le GP du Brésil, voici votre cartoon ! J’espère que vous prendrez du plaisir à le lire comme j’en ai pris à le dessiner.

Ce week end, sortez les mouchoirs, nous allons assister au match retour des adieux larmoyants de Felipe Massa… Est-ce cette fois la bonne? 😉

Quant à moi je m’envole sous peu suivre les 6 heures WEC de Bahreïn, dernière manche du Championnat où seront distribués les titres et trophées en GTE Pro, GTE Am et en LMP2, le titre constructeurs et pilotes du LMP1 ayant déjà sacré Porsche et son équipage N°2. Porsche dont ce sera la dernière course dans cette discipline -vous le savez- avant de rejoindre la e-Formula en 2018.

Vous pourrez suivre mes dessins en vous connectant au Twitter du circuit de Bahreïn toute cette semaine: https://twitter.com/BAH_Int_Circuit

 

A très bientôt

Cirebox

ps: du coup n’attendez pas le Cartoon du GP du Brésil cette semaine je n’aurai pas le temps… rendez-vous dans une dizaine de jours !

Aerocats …

Aerocats ou Aérochats … c’est le nom donné par Renault Sport F1 aux Barge Boards jaunes de sa monoplace R17… Ils ont d’ailleurs fait pas mal de photos diffusées sur les réseaux sociaux avec ce barge board flanqué d’yeux et de moustache de chat. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de de vous invité sur leur site voir la planche « manga » que nous avons réalisée qui raconte la naissance (un poil romancée…) de ces Aerocats ! Bonne lecture à vous !

Le cartoon se trouve ici: https://www.renaultsport.com/saison-1-les-premiers-aerochats.html?lang=fr

Cartoon du GP de SEPANG 2017

Ok, ok,  j’ai un peu tardé à publier ces planches…

Mais j’ai une excuse! Je vous en dis plus très vite…

En attendant, bonne lecture sur ce résumé de Sepang, dernière course en Malaisie, le pays n’ayant pas renouvelé son accord avec la FIA au-delà de cette année… Le dernier vainqueur sera donc Max Verstappen… qu’avez-vous pensé de cette victoire  » à la régulière »? Comme nous sommes en « back-to-back, je vous souhaite un très bon GP de Suzuka !

 

Un 3è Français sur la grille du GP de Malaisie !

Coup de tonnerre chez Toro Rosso ! Daniil Kyat est débarqué de l’équipe de Faenza et est remplacé par Pierre Gasly, dernier champion GP2 en titre (puisque depuis 2017 la discipline s’appelle F2). Dur, dur, pour le Russe, déjà éjecté en 2016 de chez La-Maison-d’en-face-de-chez-Mateschitz, RedBull. Son « self-crash », il y a 2 semaines, à Marina Bay n’ayant pas dû jouer en sa faveur…
Bien, bien, pour le Français, qui tape au portillon depuis un bon moment, et est allé patienter cette année au Japon, en Super Formula, où il occupe la 2è place du Championnat. Alors, ce n’est pas forcément le meilleur circuit pour débuter sur la Toro Rosso (on l’a vue à l’aise sur les tracés urbains de Singapour, ou Sainz a fini 4è, et 6è à Monaco et 8è à Baku), mais en général la course de Sepang est toujours pleine de surprises, et, qui sait, il pourrait marquer des points pour sa première course de F1.

Quoi qu’il en soit, cette pige (car à l’heure où je vous écris il ne s’agît que d’une pige) durera au moins 2 courses, Sepang et Suzuka. Cela aura le mérite au moins de juger du niveau du jeune Normand au volant d’une F1.

Cela faisait un moment que nous n’avions pas vu autant de Français sur la grille en tout cas ! Est-ce l’effet Macron ? (< naaan, je rigole…).

Allez, on lui souhaite le meilleur, un brin de réussite et du mordant !