FIN DE SAISON…

Alors, bien évidemment,  j’en entends certains qu’y se disent  » elles sont où les planches du GP du Brésil? »…

La réponse: nulle part, un chouïa dans ma tête et nulle part ailleurs. La raison? Je rentre à peine des 6h WEC de Bahreïn où je suis parti dès le 11 novembre (le jour des qualifs du GP du Brésil). Je suis allé dans un bar regarder le GP ( c’est diffusé sur BeIn Sport qui n’était évidemment pas dans mon bouquet à l’hôtel…) où le Julien Fébreau local devait s’appeler Mohamed… Bon, avec les images, ont comprend quand même, mais les commentaires en Arabe (quand on baragouine comme moi juste 3/4 mots) n’aident pas à comprendre ;). Et je n’avais rien pour noter les faits de course…

Et comme j’étais à Bahreïn pour « couvrir » les 6 heures WEC, je n’avais ni le temps, ni la disponibilité, ni le matériel pour réaliser ces planches. Rentré donc il y a quelques jours, mes clients de Bahreïn et du WEC ont accaparé tout le temps que j’avais pour de nouveaux cartoons. D’autres travaux urgents se sont rajoutés sur la pile, et donc, mes journées ayant sans doute comme les vôtres simplement 24 heures… eh bien… je n’ai pas eu le temps ! Ce n’est que partie remise, of course, et on se fera un combo Brésil/ Abu Dhabi.

Quant à ces 6 heures WEC, c’était vraiment une super course. J’aime vraiment de plus en plus cette discipline pour les machines fabuleuses (et tellement différentes), les multiples catégories, les dépassements, les rebondissements, et l’ambiance très bon enfant. Des pilotes, des staffs, accessibles, ça change de la F1. Avec en plus cette année des faits très marquants, comme la dernière course de Porsche en LMP1 (snirfle©) avec le titre en poche (Constructeur et pilotes) depuis Shanghai . Cela dit, la bataille faisait rage durant cette course pour le Trophée des Teams et Pilotes en LMP2 entre Rebellion (N°31) et Jackie Chan (N°38), pour le titre de CDM Pilotes en GTE Pro (pour le titre CDM Constructeurs -nouveauté de cette année- c’est Ferrari avec la 488 qui l’avait remporté à Shanghai), le Trophée Teams GTE Pro, entre AF Corse, Porche et Chip Ganassi/Ford, et le Trophée Teams GTE Am, entre Aston Martin, Dempsey Porsche et Clearwater Ferrari). Bref de la baston à tous les étages. Les Vainqueurs sont donc sur toutes les catégories, en LMP1 Porsche, Vaillante Rebellion en LMP2, Ferrari/ AF Corse en GTE Pro, et Aston Martin en GTE Am.

Nous avons eu droit par ailleurs à la présentation de la nouvelle BR 1, superbe machine de LMP1 pour 2018, capable d’accueillir plusieurs moteurs essence. Car, avec le retrait précipité de Porsche de la catégorie reine (ou en revanche Toyota reste), le WEC a dû réagir et va revoir les équivalence en LMP1 entre les machine hybrides officielles (commeToyota) et les LMP1 privée à moteur V8 thermique. Plusieurs écuries privées sont sur les rangs pour réintégrer cette catégorie (où il n’y avait plus de concurrents suite au passage en 2017 de Rebellion en LMP2 et à l’abandon de byKolles), parmi lesquelles SMP Racing, Manor… byKolles (qui ferait son retour) et sans doute Rebellion (LE spécialiste du LMP1 privé). Voire d’autres…

Le FIA WEC a donc concocté une « Super Saison » qui s’étalera sur 2018-2019, avec un prologue, une course de 6h à Spa (pour se mettre en jambes) et les 24 heures du Mans. Le championnat se terminera en 2019 aux 24 heures du Mans. Cette course mythique sera donc courue 2 fois sur ce championnat « spécial ». Huit course au total. Et à propos des 24 heures du Mans, l’édition 2018 verra la participation (vous devez déjà le savoir) de Fernando Alonso avec Toyota. Il était d’ailleurs à Bahreïn, pour les Rookie Tests qui avaient lieu le lendemain de la course (dimanche 19 nov.) Il a tourné comme une horloge pendant 113 tours… J’avais la chance d’être sur la piste ce jours-là et je peux vous dire qu’il a vite compris comme utiliser 500 ch thermiques et 500 ch électriques à l’accélération… très belles trajectoires, pas de fautes… vraiment un grand pilote ce Fernando !

 

Bon je vous mets quelques photos prises avec mon téléphone, histoire de vous faire partager un peu l’ambiance de ces 6 h de Bahreïn. A très bientôt, et bon GP d’Abu Dhabi à tous !

La planche « Hommage » à Porsche LMP1, signée par toute l’équipe remise en grande pompe sur la grille et possée sur la 919 🙂

 

Brendon Hartley, CDM, Neel Jani et Andre Lotterer…

Fernando sur la grille des 6h de Bahreïn…

BR1, une des LMP1 privées de 2018


G-Drive et son pilote N°1, Rusions, qui parle un Français excellent !


Mes copains de chez Rebellion qui gagneront le titre à l’issue de la course !


Signatech Alpine… qui malheureusement ne remportera pas cette année le LMP2…

La TOY que conduira Alonso le dimanche…

Les vainqueurs par catégorie de la course…

 

Un p’tit ravitallement pendant les Essais Qualifs, vu de chez Rebellion…

 

Rookie Test le lendemain de la course. Ici, Toyota N°7 avec l’excellent et très prometteur, du haut de ses 19 ans, Thomas Laurent !

[ EDIT du 28 novembre]

Pour ceux qui ne sont pas familiers du WEC et de ses différentes catégories, voici un petit récapitulatif des différentes catégories, avec poids mini et puissance… Les couleurs de fond représentent les couleurs sur lesquelles sont apposés les N° de course…

Publicités

Votre Quota de Cartoon…

Je vous vois bien là, demandant : « où qu’c’est qu’il est le cartoon du GP d’Austin? »… Bah… il est là, sous vos yeux (ébahis)… Voici donc ma vision, mon interprétation de cette course où, une fois z’encore, ce diable de « Lou-iss » a remporté haut la main le duel… et de manière irréprochable… Cela devient vraiment embêtant pour Vettel, notez, cette énième défaite… Ils voudraient perdre le championnat, qu’ils ne s’y prendraient pas autrement… non, je rigole, mais, force (pas India) est de constater que la Scuderia prends des Scuds plein la tête depuis 4 courses… Est-ce cette année sa meilleure opportunité de gagner? … le futur nous le dira… Quoi qu’il en soit, avec 66 points d’avance, Hamilton peut être serein pour le futur… à 3 courses de la fin… Bien entendu « it ain’t over until it’s over » ( rien n’est fini avant la fin), mais on se dirige droit vers le 4è titre du pilote de Mercedes, si Ferrari ne réagit pas, ce qui nous emmenerait vers une saison 2018 où 2 quadruples champions s’affrontent (notez, l’affiche est belle). Mais revenons à ce GP d’Austin, qu’en avez-vous pensé? Êtes-vous d’accord avec ma vison de la course ? Bonne lecture, et en tout cas à très vite, le week end prochain étant un week end de Grand Prix !

(Cliquez sur l’image pour avoir la HD de la mort qui tue )


Cartoon du GP de SEPANG 2017

Ok, ok,  j’ai un peu tardé à publier ces planches…

Mais j’ai une excuse! Je vous en dis plus très vite…

En attendant, bonne lecture sur ce résumé de Sepang, dernière course en Malaisie, le pays n’ayant pas renouvelé son accord avec la FIA au-delà de cette année… Le dernier vainqueur sera donc Max Verstappen… qu’avez-vous pensé de cette victoire  » à la régulière »? Comme nous sommes en « back-to-back, je vous souhaite un très bon GP de Suzuka !

 

Cartoon du GP de SINGAPOUR 2017

Bien le bonjour les amis !

Toutes mes excuses, j’avais perdu les clés de MA taule mais je viens de les retrouver !…

Pour fêter ça, je vous propose mes planches du GP de Singapour 2017 en avant-première et surtout en exclusivité ! Appelez vos copains, invitez-les, tout le monde est le bienvenu ! Bonne lecture à vous, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaires , en bien ou en mal, ici pas de langue de bois !

 

Edit: si vous cliquez 2 foix sur les images, vous les verrez en HD… Merci de respecter le droit d’auteur et de ne pas les diffuser ailleurs (… invitez plutôt les gens à venir les voir ici…). Le Patron.

 

 

Saison 2017… C’est parti !

cirebox_f1_2016vs2017

Bien le bonjour les amis.

Eh bien, on peut le dire, la saison 2017 est lancée !

Toutes les monoplaces ont été présentées (enfin presque toutes, voir ce dessin: https://fr.motorsport.com/f1/news/humeur-cirebox-immersion-exclusive-manor-876201/ ) et les équipes ont pris le chemin de Barcelone pour tester ces nouvelles F1. Nouvelles à tous les titres puisque, vous le savez, les règles aéro ont changé, ce qui se traduit par des dimensions légèrement plus importantes en longueur (le nez et l’aileron avant ainsi que l’aileron arrière), bien que l’empattement (la distance entre l’axe des roues AV et AR) n’ait pas changé. De plus, la largeur des trains AV et AR ont pris un peu en largeur, et comme les pneus sont plus larges, cela donne des voitures plus longues et plus larges. Ajoutez à cela l’aileron arrière plus bas et plus large, cela ne fait que renforcer visuellement cet effet d’embonpoint. Le diffuseur arrière a un volume plus important, et des « barge bords » ont fleuri sur les côtés (et sur 9 équipes sur 10, apparition d’un aileron de requin sur la capot moteur, comme en 2009), ainsi que certains ailerons en forme de « T ». Bref, des F1 « new look ». (voir à ce propos ce dessin hilarant: https://fr.motorsport.com/f1/news/humeur-cirebox-mercedes-peche-dessin-878936/ )  

La règlementation moteur n’ayant pas évolué de manière spectaculaire, les moteurs sont optimisés par rapport à 2016 (notons malgré tout quelques modifications, notamment 2 tubulures en plus le long de l’échappement pour une évacuation complémentaire de gaz ou d’air chaud (je ne me suis pas penché sur la question). Renault en revanche, a revu sa copie de fond en comble, et propose un nouveau moteur qu’il faudra dans un premier temps fiabiliser. Tous les radiateurs semblent être plus petits (et les pontons qui les carènent) , mais c’est peut-être dû au fait que le plancher plat est un chouilla plus grand.

Les forces en présence restent les mêmes… Mercedes semble -déjà !- loin devant, les Ferrari gonflent le torse (comme d’hab’ ) sur ces essais. Les RedBull sont bien là aussi. McLaren est déjà en train de plancher sur une version « B »… ce qui n’augure pas d’une bonne saison… on risque de voir encore un Alonso grincheux.

Sur les essais il est difficile de savoir qui fait quoi. Par exemple on ne sait jamais quel est le niveau d’essence embarqué. Donc le poids à traîner. Pour les pneus, il y avait par exemple jeudi 3 mars à Barcelone des essais en mouillant la piste (par camion citerne). Comme la piste s’asséchait rapidement, on pouvait voir (je vous le jure, j’y étais) au même moment des pilotes en intermédiaires rainurés (vert) pendant que d’autres roulaient en pneus tendres (jaunes) et Vandoorne en… Ultra Tendres (violet) ! Ensuite, sur la piste, certains pilotes (ou équipes) testent différentes solutions avec des rythmes rapides, moyens, ou lents… bref, difficile de se faire une idée des Renault, Force India, Williams, Haas, Toro Rosso et Sauber.

Nous en saurons peut-être un peu plus lors de la 2è semaine à Barcelone mais plus simplement le 26 mars à Melbourne.

 

Je n’aurais encore cette année que peu de temps à consacrer à ce blog et m’en excuse par avance.Je serai tous les jeudis sur le pont pour le dessin hebdo sur Motorsport.com,  et après chaque GP, RDV sur ce même site pour les 3 planches de BD. Par ailleurs, avant et après chaque GP, un cartoon sera diffusé sur le compte Twitter du circuit de Bahreïn  (https://twitter.com/BAH_Int_Circuit ).

Enfin, je serai toujours partenaire du championnat d’endurance WEC, avant et après chaque course pour des WECtoons ! (voir leur twitter: https://twitter.com/FIAWEC ).

 

A très vite les amis et bon(s) championnat(s) 2017 !

JE SUIS REVIENDU !…

rosvivian-copie

 

BONJOUR, BONJOUR, les amis !

Tout d’abord, je vous présente toutes mes excuses pour cette très très (trop ?) longue absence de ce blog.
Mon année a été très chargée et je n’ai pas su trouver le temps nécessaire pour vous écrire… j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur!

A part ça, j’espère que vous allez toutes et tous bien et que cette année de sport automobile vous a plu !

La F1… commençons par la F1.
Perso, j’ai trouvé cette saison assez intéressante, alors que la bataille pour le titre Constructeurs ne laissait entrevoir aucun suspense depuis… Melbourne en ouverture de championnat.
Déception -pour ma part- des performances Ferrari et Williams, incapables de quoi que ce soit. Ces deux équipes dégringolent. Red Bull au contraire a su remonter la pente, et de fort belle manière avec 2 victoires (Barcelone et Malaisie) dues sans aucun doute à l’abandon du poussif moteur Renault pour le performant Tag Heuer ! (Si jamais certains d’entre-vous avaient hiberné depuis 15 mois, je rappelle à toutes fins utiles que RBR a rebadgé ses moteurs Renault en Tag Heuer l’hiver dernier, mais que le mérite revient aux hommes de Viry-Châtillon qui ont accompli des progrès considérables depuis la dernière inter-saison. D’ailleurs, RBR ne s’y est pas trompé en prolongeant pour 2 ans la location de moteur Renault pour ses Red Bull… et ses Toro Rosso qui abandonneront donc le Ferrari client dès 2017).

En terme de déception, Renault en est une évidemment. Mais soyons lucides, il ne pouvait en être autrement, la décision de revenir ayant été prise très tard fin 2015, il a fallu composer avec le chassis d’Enstone à court de développement depuis trop longtemps. Les hommes de Frédéric Vasseur devraient faire un bon pas en avant en 2017 (avec qui plus est les nouvelles règles qui remettent les compteurs à -presque- zéro entre les équipes). L’arrivée en outre de Nico Huldenberg devrait faire du bien au moral des troupes (à ce propos, je suis très déçu par Magnussen qui n’a pas du tout joué le rôle de locomotive chez les Jaunes et qui a été souvent surclassé par Jolyon Palmer…).

La nouvelle équipe Haas a fait illusion au début, mais a eu beaucoup de mal à confirmer sur l’ensemble de la saison. J’ignore si leur partenariat technique avec la Scuderia Ferrari se prolonge en 2017 (cette année ils avaient -grosso modo- une Ferrari client avec Boîte de vitesse, moteur, suspensions fournis par Maranello, et un design carrosserie assez ressemblant).

Force India me semble être aussi une des équipes qui mérite un compliment. Finir 4è du Championnat devant Williams, McLaren, Renault et consorts est une sacrée performance ! Et avec si peu de moyens !

2017 a aussi été l’année de la révélation d’un pilote: Max Verstappen. Alors lui, on l’adore ou on le déteste visiblement. Mais il faut avouer, autant son père, en plus d’être une tête de con était un mauvais pilote (Jos The Boss… tu parles !), autant mini Max (< t’as vu la blague-Lol) a l’étoffe d’un grand. On peut en discuter, batailler sur ses manœuvres parfois limites, moi j’adore parce que j’ai trouvé qu’il apportait un vent de fraîcheur sur la discipline. On a revu, grâce à lui, des dépassements à couper le souffle, mais surtout, j’ai été scotché par sa maîtrise sous la pluie au Brésil… comme Jésus il marchait sur l’eau, mais en plus il allait vite-lui ! Et puis entre nous, on peut crier qu’il est protégé par la FIA, mais est-ce que les autres pilotes ne sont pas un peu frileux ? C’est quand même la F1, non ?

Un autre pilote a été révélé… j’ai nommé… Nico Rosberg ! Pour le dire vite, je n’aurais pas parié un kopeck sur lui en début de saison, tant Hamilton me paraît supérieur. D’ailleurs, leurs statistiques personnelles montrent bien le fossé entre eux. Mais aussi leur déroulement de carrière: l’arrivée de Lewis en 2007 chez McLaren où il fait jeu égal, d’emblée, avec Alonso… et loupe le titre à 1 point près… pour finalement devenir champion sa 2è saison… Et puis ses 53 victoires (Top 2 au Panthéon de la F1) et ses 61 pole-positions (Top 3 -pour l’instant- au Panthéon de la F1) … wahou, ça file le vertige… Je vous signale que vous êtes en train de vivre -en live- la carrière d’un des 3 plus grands pilotes de l’histoire de la F1, même si les époques ne sont pas comparables… Reste Schumi, inaccessible…
Mais revenons à Rosberg.
Nico n’avait rien au départ… ou il avait tout. Selon de quel point de vue l’on se place. Je dis « rien » car visiblement les fées du sport auto ne se sont pas penchées sur son berceau à sa naissance. « Tout » car son père était champion du monde 1982, ce qui doit ouvrir bien des portes. Mais le monde en général, du sport-auto en passant par le cinéma, la chanson, etc… regorge de « fils de… » qui n’ont jamais rien fait de bon. Mais je suis convaincu que Nico fait partie des besogneux. Des travailleurs. Ceux qui, à la force du poignet et avec une bonne dose d’abnégation, vont réussir à rattraper les talentueux. C’est ma conviction: il a travaillé tellement dur, tout le temps (quand d’autres se trémoussent aux Grenadines à moitié à poil avec Rihanna, suivez mon regard…) qu’au final… eh bien ça l’a fait! Une petite dose de chance (être plus épargné que sont coéquipier d’un point de vue fiabilité), de la constance … et hop ! Un titre de Champion du Monde de F1. Alors chose amusante, Rosberg est donc devenu pour ainsi dire l’égal de son père: 1 seul titre de CDM, un titre acquis avec une victoire de moins que son concurrent direct, et 5 points de plus que son concurrent direct !
Quoi qu’il en soit, même si -vous l’avez compris- ce pilote ne m’attire pas, je trouve qu’il a amplement mérité son titre, justement parce qu’acquis face à l’un des plus grands, Hamilton. Tout allait donc mieux dans le meilleur des mondes, donc, le favori battu, l’outsider titré… et on pensait déjà à la revanche de 2017, quand patatras! Rosberg annonce le lendemain de son titre qu’il abandonne définitivement la Formule 1 ! Vu comme ça, on se dit « quel pleutre ! », il a peur de défendre son titre face à un Lewis survolté l’an prochain. Ou alors, si on est Normand on peut se dire qu’ainsi il ne fera jamais la course de trop. JAMAIS. Parti au TOP le Nico ! Et pour le coup, Massa, Button et beaucoup d’autres pourraient se demander à juste titre s’ils ne l’ont pas faite, eux, cette course de trop…

Pour 2017, avec les nouvelles réglementations aéro et pneus, j’espère que l’ordre établi ces 3 dernières années sera quelque peu chamboulé.

WEC: vous le savez, cette année, en plus de mes collaborations avec Motorsport.com et le circuit de Bahreïn, j’ai aussi travaillé pour le WEC. Ce qui m’a forcé du coup à regarder plus en détail cette discipline. Et là j’avoue que j’ai été comblé. Les différentes catégories (avec environ 18 secondes d’écart entre les meilleurs Proto et les dernières GT), le fait que ce soit un sport d’équipe à 3 pilotes, le format des courses (24h pour le Mans et 6h pour les autres courses) rendent le suivi d’une course plus intense, plus complexe et offre souvent plus de rebondissements. Et les voitures sont vraiment belles ! Quant à l’ambiance, elle est évidemment plus cool qu’en F1, les gens et les pilotes sont plus abordables, qu’ils soient jeunes, moins jeunes, connus ou inconnus. Je vous ferai d’ici peu un billet spécial WEC à Bahreïn où j’étais en déplacement il y a peu, avec plein de photos à l’appui.

J’ai manqué de temps cette année pour suivre le GP2 et le GP3, même si je suis content de voir Pierre Gasly gagner le titre dans l’antichambre de la F1.

Par contre, il y a un truc qui m’a fait tripper et que j’ai découvert sur Internet, c’est le championnat de Super Truck, formule mono-type de gros pickups dont j’ai vu des vidéos à Adélaïde: sur le tracé urbain sont disposés des rampes et les Trucks les sautent durant la course… spectaculaire au possible. Jetez-y un œil, ça vaut le coup !

> http://stadiumsupertrucks.com/about/

Au chapitre des nouvelles, Michel Disdier, pilote Français ira courir en Nascar Truck Series à Daytona le 24 février 2017 dans une auto… décorée par mes soins sur une idée de base à lui… j’ai hâte !

Maintenant la parole est à vous ! Qu’avez-vous retenu de 2016 ? Quels sont les pilotes, les équipes, les disciplines qui vous ont plus ? C’est la libre antenne ! A bientôt.

Amitiés

Cirebox