Avec des « Si » on mettrait Oviedo en bouteille.

Rappelez-vous… fin 2009, Fernando Alonso quitte le Renault F1 Team pour la Scuderia Ferrari. Normalement rattaché au Losange jusqu’au 31 décembre 2009, le double Champion du Monde est libéré plus tôt et se rend aux Ferrari Days en Espagne en compagnie de son futur équipier, le revenant Felipe Massa et IL Grande Louca Di Machin-molo…. Lequel se paie le luxe de servir de chauffard chauffeur aux deux pilotes sus-cités pour un tour de circuit… Las, emporté par la liesse générale, il quitte le circuit pour se rapprocher des spectateurs et.. s’enlise dans les graviers.. Vous avez certainement vu cette image. Or ce jour-là, Fernando ne revêtait pas les couleur de la Scuderia (contrat Renault oblige) mais portait un affreux pull sans manche bardé de… losanges! Comment qu’ça s’appelle donc en spychologie (oui j’ai bien écrit spychologie)? Acte manqué? Toujours est-il que ce détail m’avait fait sourire. Après l’avoir entendu maintes fois répéter que « Réno qué cé ma familia » ou « qué sé Réno yé souis comme a la mason », on l’a très vite entendu dire « que Férari qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre (ad lib) ». Dont acte.

Donc, à l’occasion du retour en Europe et plus particulièrement en Espagne (Dieu que ces 3 semaines m’ont parues longues), patrie du « Toro d’Oviedo », je vous montre ce dessin jamais publié, qui date des Ferrari Days 2009, où j’imaginais la tristesse de l’équipe Renault de voir ce flamboyant pilote quitter le nid, ainsi que les messages qu’ils avaient envie de lui faire passer. Ne soyons pas dupes, Alonso a définitivement tourné la page Renault, et ce d’ailleurs, à mon humble avis, dès 2006, année de son second titre, lorsqu’il est parti chez McLaren ( « Férari McLaren qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre »), malgré son retour en 2008/2009.

Mais trève de bla-bla, Alonso est et restera un très grand pilote ( il vient d’ailleurs de doubler Ayrton Senna au cumul des points, se hissant en 3è position derrière Schumacher et Prost).

Publicités