Britney de Monaco…

Ahahah, avec ce titre, vous m’imaginez déjà dire du mal de Nico Rosberg, le vainqueur du Grand Prix de Monaco… Que nenni. Il a gagné son deuxième GP du Rocher, une victoire nette et sans bavure.

Bon en fait je pense que Lewis était plus fort, mais à woauture égale, pas poss’ de doubler sur ce circuit. Pourquoi dis-je qu’Hamilton était plus fort? Tout simplement grâce à sa façon de rester à une distance comprise entre 0.6s et 1.1s tout le long de la course. Sauf à la fin, mais là, connaissant le « racer » qu’est le Champion du Monde 2008, impossible d’imaginer qu’il ait abandonné la lutte. Raison pour laquelle je veux bien croire à cette histoire de poussière dans l’œil. Tout simplement parce que pareille mésaventure m’est arrivée il y 2 semaines en kart de loc’ (un vulgaire 4 temps de 390 cm3). J’ai pourtant un kakse de même marque que Lewis. Je sais que cela peut donc arriver (d’ailleurs cela m’est arrivé plusieurs foix…). Alors sur mon kart qui prenait péniblement 80-90 km/h en bout de ligne droite j’étais gêné, donc je n’ose imaginer à 280 dans les rues de la Principauté!

Reste que le doute planera longtemps sur cette course, suite à « l’incident » des qualifs, où Rosberg, dans l’ultime tour, avec un Hamilton à ses trousses en train d’améliorer tous les secteurs, part à la faute au virage de Mirabeau, fait un tout droit et provoque un drapeau jaune, synonyme de ralentissement obligatoire, ayant pour conséquence de priver Lewis d’une possible pole position… et peut-être d’une victoire. Bon il ne faut pas voir le mal partout, et de vous à moi, sur la caméra embarquée de Nico, en direct, je le trouvais rapide-rapide, limite même. Et là la faute. Sur le coup je ne me suis pas méfié. Cela peut arriver. Cependant les commissaires, qui l’ont blanchi, l’ont quand même convoqué pour avoir des explications. Preuve qu’il y avait matière à s’interroger. Alors fait exprès ou pas fait exprès ce virage mal négocié? Nous ne saurons jamais. En tous les cas, il y en a un qui croit avoir la réponse: c’est Lewis Hamilton qui, vu la tête qu’il tirait après les qualifs pensait avoir été injustement privé de « sa » pole position par son propre équipier…

 

Quant à la course, bah… comme sur les 10 dernières éditions, où 9 foix sur 10 le poleman remportait la course, c’est Rosberg qui mena de bout en bout (à part lors de ses changements de pneus). Belle victoire pour lui donc, surtout psychologique. Mais le duel ne fait que visiblement commencer… Derrière, encore ce diable de Ricciardo. Alors lui il m’épate avec son sourire Ultra Bright! Dieu qu’il est rapide et constant! Et on dirait bien que Vettel – qui abandonne encore- a la poisse qui collait aux basques de Mark Webber….. Derrière, un Alonso solide mais anonyme… un Raikkonen incisif mais un peu brouillon à mon goût qui à la régulière aurait pu damer le pion à Fernando. Tirons notre chapeau à JEV qui s’est bien battu mais qui a été poursuivi par la malchance et abandonne, à Grosjean, qui mérite bien sa 8è place tant sa monoplace ne la valait pas et à Jules Bianchi qui au bout d’un an et demi de F1 marque ses premiers points… points inespérés pour Marussia qui courait après depuis 4 ans! Caterham prend un coup sur la carafe sur ce coup-là et les rumeurs disent que le propriétaire chercherait à vendre….

 

Le dessin ci-dessous, gentillet, j’en conviens, sur les « locaux », a été fait le jeudi précédent la course. Non je ne suis pas Madame Soleil , mais il paraissait presque évident que Rosberg allait gagner. Parce qu’il le fallait après les 3 victoires d’affilée de son Teammate. Ou alors s’en était fini de ses espoirs au championnat. Le scénario est donc bon puisque nous savons d’ores et déjà que c’est pilote Mercedes qui décrochera la couronne mondiale, mais nous ne savons pas encore lequel… Et là on peut dire OUF en pensant au nombre de courses à disputer durant cette saison!!!

 

GPMonaco_1 copie2

Publicités

SAS NICO 1er de MONACO

Son Altesse Sérénissime Nico Rosberg remporte en Principauté sa 2è victoire en F1. Et quelle victoire. Propre, nette, sans bavure. la tâche, bien que facilitée par sa Pole Position, n’a pourtant pas été forcément de tout repos. Aujourd’hui nous avons vécu 4 courses en une: le vrai départ, la voiture de sécurité, le drapeau rouge et encore la voiture de sécurité. Autant de foix où il a fallu des nerfs d’acier pour garder la tête (froide bien entendu). Et il n’a pas failli, il a même mystifié (pour reprendre une expression à la mode) son Champion du Monde de coéquipier, Lewis Hamilton, invisible et transparent durant toute la course. Ou presque.
Un beau vainqueur. Je ne l’apprécie pas particulièrement, mais il faut reconnaître l’évidence.
Le vrai vainqueur -moral- pour moi est malgré tout Sebastian Vettel, tout aussi transparent qu’Hamilton, malgré sa deuxième place. Car dans l’optique (non, pas 2000…) du championnat, il tire les marrons du feu et, avec 4 points d’écart sur son premier poursuivant (Kimi) AVANT la course, il repart avec 21 point d’avance au Championnat APRÈS ce Grand Prix monégasque. Il a été malin, patient, et a fait contre mauvaise fortune bon cœur.
Sutil, que je n’apprécie pas non plus des masses, a été très bon, très incisif aujourd’hui, lui qu’on disait finalement dominé par DiResta à Barcelone.
Plusieurs déceptions à relever: Alonso, qui s’est fait « bouffer » en course alors qu’on le sait excellent à Monaco, faute à la monoplace surement. Raikkonen, victime de Perez, qui « revient du diable vauvert » pour arracher LE point de la 10è place (alors qu’il était 5è avant son contact avec le Mexicain…). C’est lui qui perd gros dans cette course.
Autre déception: « notre » Romain Grosjean, malheureusement caricatural, à la foix très rapide et très… dans le mur et ce , tout le week-end. Ok, Monaco est un GP « risqué » et dangereux, mais là je crois qu’il était en surpilotage tout le temps. Malheureusement pour lui, son accrochage avec Daniele Ricciardo lui sera facturé cher: 10 places de pénalité au prochain GP, à Montréal. Ce qui -hélàs- le condamne presque à une course sans point.
Perez.
Le cas PEREZ.
Autant il nous a égaillé la course avec ses dépassements de « haute volée », autant il a été un poil brouillon, et parfois trop optimiste, ruinant la course, entre autre, de Raikkonen, sans parler de son coéquipier. Je pense que l’ambiance chez McLaren va rapidement ressembler à l’époque Prost/Senna, « j’te parle pas, tu m’parles pas ».
Bon, je passe sous silence l’accrochage Maldonado/Chilton (causant le drapeau rouge), l’abandon de Massa sorti pour la 2è foix du week-end au même endroit (La Rascasse) et les mauvais résultats des Français, excepté Vergne, qui finit à une belle 8è place.

Sinon, ce week-end, les Daft Punk, qui sortent un nouvel album (qui paraît-il cartone partout sur la planète) étaient les « guest stars » de Lotus F1 Team, ce qui m’a donné l’occasion de réaliser 2 origami (en plus de celui de Kimi) que je vous mets ci-dessous (ils ont été entre autre « offerts » aux invités LF1T présents à Monaco… comme ça vous êtes un peu vous aussi VIP.

amusez-vous bien!

Origami DaftPunk_GM_2013_a_jpeg

 

Origami DaftPunk_GM_2013_a2_jpeg

MONACO, COCO!

Salut les aminches!
Ce week end GP de Monaco! Chouette!
Allez pour fêter ça, un petit peu de divertissement pour petits et grands: un origami facile de Kimi. Vous imprimez, vous découpez, vous collez et hop! La magie opère!

Non, non, ne me remerciez pas!

[Edit samedi 11h45]

Voici une nouvelle version que 1/ vous pouvez voir, et 2/ avec une glace 😉

Origami KIMI_2013_d2_jpeg

Garçon, un Monaco!

Si vous saviez mes enfants la somme de travail que j’ai!…
Pas trop le temps aujourd’hui de vous parler mais je vous offre un peu de lecture en Français avant Monaco où, vous avez dû le lire, Lotus F1 Team a établi un partenariat avec le jeu Angry Birds (comme ça vous ne serez pas étonnés de la dernière vignette..). A très bientôt, vous aurez une autre planche avant ce week end!

Le « 1 » rouge, impair et gagne?

Nous y voilà! Le grand prix de tous les superlatifs. Bourré de Yacht people, de stars z’en tous genres, de pseudo-vedettes du show-biz, de « m’as-tu-vu » de bas étage. Voilà en réalité tout ce que j’exècre en ce bas monde. Les paillettes. Mes poils se hérissent quand, invariablement, je m’aperçois qu’année après année, le GP de Monaco rime avec glamour. Alors que, pour moi, Monaco c’est d’abord une piste improbable qui, si elle n’est pas la plus rapide du calendrier, n’en reste pas moins celle qui nécessite le maximum de confiance, en soi évidemment, et dans sa machine pour tutoyer les barrières. Celle qui ne récompense que les « gros cœurs », les braves, les audacieux. Et qui ne pardonne rien. Je me rappelle encore d’une course quasi gagnée par Ayrton Senna sur sa McLaren (en 1988 je crois) où, à cause d’un moment d’inattention, ou de perte de concentration, il se met dans le rail à l’entrée du tunnel, offrant ainsi la victoire à Alain Prost. Bref, une course d’hommes, de vrais.
Alors, malgré l’archi-domination de Sebastian Vettel en ce début de saison, peut-on à coup sûr parier sur lui? Ou Webber, le vainqueur de l’an dernier, se rappelera-t’il au bon souvenir de tous? A moins que le valeureux Hamilton ne leur dame le pion? Ou alors ce diable d’Alonso (qui aurait sans doute pu gagner en 2010 s’il n’avait pas chiffonné sa monture aux essais) nous montrera-t’il qu’il faut toujours se méfier d’un ibère en colère? Ou Massa… nan j’déconne…

Quoi qu’il en soit, ce que je peux vous révéler en exclusivité mondiale, c’est qu’il risque d’y avoir du suspense, et ce n’est pas pour me déplaire… En attendant, n’oubliez pas que le vendredi (oui… c’est poisson à la cantoche) on ne roule pas à Monaco (circuit ouvert à la circulation) et que c’est donc demain, jeudi, que commencent les essais 1 et 2.

Pour illustrer cette part d’inconnu, un clin d’œil au fameux Casino de Monaco ou je risque de ne jamais mettre les pieds.

Fernando: C’tait fini de Monaco….

Wahouuuuuuuuuu ! Quelles qualifs aujourd’hui à Monaco! Hélàs amputées d’un des meilleurs soldats: Fernando Alonso. Piégé tout seul comme un grand en haut de Massenet pendant les EL3, il devra partir de la voie des stands, donc dernier et peut dire adieu à la victoire. C’est dommage j’en faisais mon favori ce « ouiken » pour la gagne. Il avait dominé (de peu) les premiers essais… tant pis!

Dans le billet précédent, je parlais de l’incursion des moteurs Renault entre les Ferrari…. aurais-je été devin? En tout cas le hold-up de l’année pour Renault en plaçant 3 de ses moteurs aux 3 premières places. Un Webber revenu du diable vauvert, un Kubica consistant tout le WE, un Vettel légèrement en retrait mais bien là devant les Hamilton, Schumacher, Button et Rosberg….. Comme d’hab’ le premier virage sera chaud de chez chaud! On va se régaler je crois. Allez, une petite mention à Papy Barrichello pour sa 9è place sur la grille.

Bonne course !