Sous les Sunlights de Singapour

Salut les aminches, ne cherchez pas de jeu de mot dans le titre, il n’y en a pas 😉
Sinon comment qu’vous z’allez bien?
Bien, ce dimanche se déroule le GP de Singapour. De nuit. En ville. Donc Safety car de sortie -quasi- obligatoirement, comme nous l’a encore démontré le jeune Padawan Pastor M. avec cette figure de style où la chorégraphie endiablée lui fait embrasser le mur pendant les essais libres 2 montrant au monde la dureté de ce sport nonobstant l’équilibre précaire -on ze « razor’s hedge » comme dirait AC/DC- de ce que nous entreprenons dans nos vies personnelles. En clair Maldo s’est encore gaufré dans le mur. Kicé qui va encore passer la nuit à démonter/réparer/remonter sa caisse? Les mécanos, parsi! Ce n’est que la 4è ou 5è foix cette saison! Bref, les équilibristes seront à l’honneur ce week end, et on devrait se régaler (bien que Nelson Piquet Junior et Flavio ne soient plus là…).
On s’attend logiquement à ce que le duel entre les pilotes Mercedes franchisse encore une étape à Singapour. Bataille sans doute plus psychologique que technique, ou « pilotisque » si vous me permettez ce néologisme.
Sinon, vous avez dû voir que les consignes radio permettant au pilote de mieux piloter grâce aux précieux conseils de son ingénieur (« freine, accélère, double ducon ») ont été interdits! Place au pilotage pur! One man, one machine comme disent nos amis Ecossais qui vont parait-il vont continuer à parler Anglais… 2 jours après, machine arrière! Finalement les communications radio seront toujours autorisées. De quoi nous faire regretter que Massa ne soit plus chez Ferrari, ce qui nous prive des lancinants « Felipe, Fernando is faster than you ».
Par ailleurs, avez-vous vu que les carabiniers italiens ont diffusé une Alerte Enlèvement pour le petit Luca Di Montezemolo, mystérieusement disparu depuis quelques jours du siège de Ferrari? Vlan! À la porte le bellâtre! FAUT DIRE AVEC LES RÉSULTATS DE LA SCUDERIA CES DERNIÈRE ANNÉES… C’est pas glorieux, à tel point que je me demande encore ce que fait Alonso là-bas? Enfin je dis ça, moi, je dis rien…
Bref, tout ce que je viens de vous dire est magnifiquement (sic) retracé dans ce cartoon, réalisé pour mes amis du Circuit International de Bahrein (BIC) que vous pouvez liker grâââve sur Facebook ( https://www.facebook.com/OfficialBahrainInternationalCircuit?fref=ts ) ou sur Twitter ( https://twitter.com/BAH_Int_Circuit )
Allez, bon GP à vous!

 

BIC_GPSingapore_1b copie

Publicités

NO PAIN NO GAIN (Singapore GP inside)

… Ce No pain No Gain fait référence à un film qui doit sortir incessamment sous peu ou même plus vite. Dont j’ignore tout et que je n’irai pas voir. Mais le titre me plaît bien, puisqu’il dit en gros « pas de résultat sans travail [=douleur] ».
C’est à peu près la leçon que nous a donné Kimi Raikkonen dimanche dernier à Singapour. Victime d’un sérieux mal de dos samedi (au début je n’y croyais pas, je pensais que c’était un « fake ») qui a failli compromettre sa participation aux qualifs et à la course, et grâce à des calmants, il a finalement disputé une course d’anthologie. Très mal qualifié (13è), c’est à la force du poignet qu’il a réussi à se hisser en 3è position à l’arrivée. Grâce à l’abandon de Romain (à qui cette place était presque promise), mais qu’importe. Seuls les résultats comptent. Bien entendu cette remontée fantastique n’obère en rien les courses époustouflantes de Vettel et d’Alonso.
Arrêtons-nous un instant sur le cas Vettel. Sifflé depuis plusieurs GP sur le podium, il semblerait que sa domination dérange. Concernant la concurrence, je veux bien. Mais pour le public, hein? Il est sympa, souriant, agréable, rien à voir avec Schumacher. Dans cette période que nous vivons (… il va sur son 4è titre d’affilée en 4 ans…), je veux bien qu’on soit lassé de sa domination. Moi elle ne me dérange pas particulièrement, dans la mesure où j’aurais envie de dire aux autres équipes: « bougez-vous! ». C’est vrai que c’est un peu de leur faute si personne ne se met en travers de son chemin, non? Bon, allez, je reconnais que s’il avait un moteur Ferrari ou Mercedes, cela m’aurait gonflé depuis un moment 😉
Je citais Romain Grosjean, c’est vraiment dommage pour lui, il avait fait un week-end parfait jusqu’à son abandon en course (panne mécanique).
Un moment vraiment sympa de la course a été cet épisode de fin de course où Alonso a pris Webber en « stop » après que sa RBR ait pris feu.. On adore ce genre d’image. Cependant,  voir que les 2 ont été reprimandés, est un peu tout meutche je trouve. Qu’ils (les officiels) leur disent entre quat’z’yeux, « Hey les gars, calmos, on ne le refait plus, ok? », mais de là à sanctionner Webber de 10 places sur la grille au prochain GP, est assez surprenant. Je crois qu’il les emmerde tous.
Bon, et vous, vous avez aimé ce GP où l’on a cru un moment qu’on allait s’endormir? ,)

Kimi_SingaporeGP2013_jpeg

L’hidalgo dans le placard (ou « devine qui vient dîner ce soir… »)

Hé, bé, on peut penser ce qu’on veut d’Alonso (du bien en ce qui me concerne) mais là, le petit taureau des Asturies vient de signer une victoire lumineuse à Singapour. Lui qui avait eu un début championnat pénible (en dehors de sa victoire  de Barhein) revient à la vitesse d’un Cavallino au galop! Visiblement la Scuderia a développé sa machine de manière agressive et Fernando signe une seconde victoire d’affilée qui le met VRAIMENT en lice pour le titre suprême. Imaginez la tête de Webber qui croyait dominer son équipier et se diriger tout droit vers le sacre, nonobstant la résistance des McLaren, et bien il doit en faire des cauchemars la nuit ! Car il sait bien qu’Alonso ne lâche rien et qu’il va être excité comme un charognard qui sent sa proie toute proche. Cette saison est vraiment très disputée avec ces 5 pilotes dans un mouchoir de poche (grâce au nouveau barème de points). Ne nous leurrons pas, à la fin il n’en restera que 2 très certainement.

Webber a quand même eu le cul bordé de nouilles (chinoises?), si vous me permettez l’expression, de finir sur le podium. Alors sur quoi se jouera le titre? J’ai envie de répondre la fiabilité, notamment des moteurs, mais aussi le panache. Et l’absence de « bêtises » (suivez mon regard).

En tout cas, il me tarde vraiment Suzuka!

Allez, un p’tit clic et l’image s’agrandit comme par magie.

LE CLUB DES 5 (-GARS POUR …)

Dernière ligne droite pour ce combat de gladiateurs des temps modernes. Attention, ce ne sont pas des charlots… (vous avez compris la blague?… charlot… temps modernes…). Chacun est persuadé être le meilleur et fera tout pour sortir vainqueur de la moiteur de Singapour. Cela nous fera certainement un beau GP. Alonso, 3è l’an dernier, et 1er en 2008 (… Nelsinho si tu nous lis…) aura à cœur de nous démontrer qu’il est l’homme fort du moment. Hamilton doit se racheter après son accident de Monza. Webber, s’il gagne, fera un petit pas de plus vers la place de N°1 chez RedBull, et accroîtrait son avance au championnat. Vettel mettra un point d’honneur (non pas un doigt, ou alors l’index) à prouver qu’il a encore de la ressource. Button de son côté voudra montrer qu’on ne la lui enlèvera pas si facilement, cette couronne de Champion du Monde. Bref,  ZE scenario idéal. Sans oublier que les Massa, Kubica, Rosberg, Schumacher et consorts feront tout pour briller dans la nuit. A moins que les consignes de course (si, si, elles sont autorisées pour la Direction de course) soient de ne pas gêner les prétendants au titre suprême… ce qui serait dommage, avouons-le.

Les Singa-poor lonesome cowboys sont de fines gachettes, rentrez les veuves et les orphelins, ça va saigner !

(as usual, un clic ça va, 3 clics bonjour les dégâts 😀 )