MONACO, COCO!

Salut les aminches!
Ce week end GP de Monaco! Chouette!
Allez pour fêter ça, un petit peu de divertissement pour petits et grands: un origami facile de Kimi. Vous imprimez, vous découpez, vous collez et hop! La magie opère!

Non, non, ne me remerciez pas!

[Edit samedi 11h45]

Voici une nouvelle version que 1/ vous pouvez voir, et 2/ avec une glace 😉

Origami KIMI_2013_d2_jpeg

Publicités

Courber la Chine

Petit retour sur ce Grand Prix de Chine.
Tout d’abord, félicitations à Fernando Alonso, victorieux dimanche à Shanghaï. Une vraie belle victoire, avec du panache, sans consigne d’équipe ou d’abandon d’adversaires. C’est sa 31è victoire et il devient l’égal de Nigel Mansell (« are you big moustache? »), soit le 4è ex-æquo plus grand vainqueur de l’histoire de la F1 (devant lui, Senna avec 41 victoires, Prost, 51 et Schumacher…. 91).
Très belle deuxième place d’un Raikkonen… qui aurait pu disputer la victoire si:
– il n’avait pas fait un départ à la Webber, perdant 2 places
– il n’avait rencontré l’arrière de la McLaren de « Cheko » Perez et n’y avait laissé beaucoup de carbone (aileron avant et museau).

Très belle 3è place d’Hamilton qui prouve que Mercedes a vraiment dessiné une bonne wouature et il faudra compter avec eux cette année (à moins qu’en vue du changement important de réglementation pour 2014 une partie des équipes abandonnent le développement des monoplaces actuelles, on verra).

Vettel a tenté un coup de poker avec les pneus qui finalement n’a pas payé mais Sebastian a promis d’être sur le podium à Bahrain. Il finit tout de même 4è et est en tête du championnat.

La grande déception, elle vient bien entendu de Romain Grosjean. Neuvième à l’arrivée en partant de la sixième position. Vous l’avez d’ailleurs abondamment commenté hier. Qu’elle qu’en soit la cause, cette mauvaise position est une déception pour ses fans, mais aussi et surtout pour lui. Il se plaint de sa monoplace depuis 2 courses, mais semblait l’avoir retrouvée en qualifications. Et puis en course, patatras, plus rien ne semble aller. Les dirigeants de l’écurie, ainsi que les ingénieurs, n’ont pas l’air de faire référence à un quelconque problème sur le châssis.
S’apercevra-t’on qu’il y a un vice caché, est-ce dû au fait qu’il n’ait pas les dernières évolutions (difficile d’avoir 2 jeux complets si loin des bases…), ou est-ce un problème de pilote? Concernant cette dernière hypothèse, j’ai du mal à l’accréditer. En effet, on peut penser ce que l’on veut du garçon, il sait que cette année est sa dernière chance en F1; Il aura donc à cœur de ne pas la gâcher. D’ailleurs, Romain a pris un très bon départ, se retrouvant 6è au premier virage. Son premier relai a été bon, mais il ressort P15 après son premier arrêt au 8è tour. Et ensuite il naviguera entre la 8è et la 10è place, pour finir 9è. Certain qu’il aurait espéré beaucoup mieux. On a bien vu en 2012 sa pointe de vitesse, et parfois son inconstance. Sur ce dernier point, il semble avoir maîtrisé ses démons. Il ne reste plus qu’à faire de gros résultats. Si, pour employer une expression à la mode en F1 « tout se met à fonctionner en même temps ». Je redis donc ici que je suis persuadé qu’il vaut mieux, et qu’il nous le montrera dans un futur proche. Comme je dis sur twitter #GoRomain!

Et, juste pour rigoler, un petit dessin, absolument pas méchant en forme de clin d’œil à notre meilleur représentant sur la grille de départ.

Romain_GPCHine001_jpeg

Romain_GPCHine001_En_jpeg

Sévèrement Melbourné, le Kimi!

Ça, pour une surprise c’en est une que cette victoire de Raikkonen au GP de Melbourne!… Et ce ne sont pas Alonso et Vettel qui se sont cassé les dents sur lui qui vous diront le contraire! Mazette, quel GP!
On avait pu entre-apercevoir que la Lotus E21 était bien née, mais de là à l’imaginer victorieuse sans aide du destin, c’était une autre paire de manches. Tenez on va faire une petite revue de détail.
Raikkonen: magistral, bien aidé par sa monoplace qui lui a permis de ménager les pneus et hop une victoire! Un bon 10/10, non? Surtout que ses qualifs étaient décevantes. Bref, l’assurance)vie de Lotus.
Alonso: Dominé par Massa en qualifs et au début de la course, il a fait preuve de ténacité et se pose de suite comme un prétendant sérieux au titre vu que sa monoplace a l’air bien née même s’il nous dira qu’elle ne vaut rien histoire de titrer la couverture à lui 😉
Vettel: encore monstrueux en qualifs avec une très belle Pole Position il a visiblement souffert un peu en course… faisons confiance à Adrian Newey pour corriger le tir au cours de la saison.
Massa: malgré une belle touchette en Q1, c’est un Massa nouveau, libéré qui semble débuter la saison, même s’il finit derrière Alonso, comme par hasard 😉
Hamilton: très très solide à mon goût, heureusement pour les autres que sa Mercedes ne tient pas la longueur, mais le jour où cela viendra ça va faire mal.
Webber: qui? Il était en course? Ah bon. Sa dernière année , assurément.
Sutil: ZE révélation de cette course, non? A mené la course un bon nombre de tours, sa FI a l’air très très bien équilibrée, à surveiller le Teuton! Aussi rapide aujourd’hui que quand il égorge les gens avec des tessons de bouteille!
DiResta: dans l’ombre de son coéquipier.
Button: ça sent l’année à la BAR pour le CDM 2009… une année de galère quoi. A moins que l’écurie de Woking ne redresse la … barre, elle en est capable.
Grosjean: inexistant en qualifs et encore plus en course: il perd deux places par rapport à la grille (et heureusement que Rosberg a abandonné) quand son équipier en gagne 6. Un problème technique? Au départ on le voit hésitant au 1er virage, j’espère qu’il va se reprendre la semaine prochaine.
Perez: elle semble loin l’année 2012 chez Sauber avant l’annonce de son transfert chez McLaren. Whitmarch va lui expliquer la vie je crois.
Vergne: très belle course, quelques tours en 7è position, bravo.
Bianchi: chapeau, 15è en Marussia, s’il est aussi rapide qu’il a le regard vide ça promet!
Pic: je suis déçu, sa monoplace n’a pas l’air d’être à la hauteur. Finalement Kovalainen doit souffler de ne pas être dedans.
Rosberg: Je crois qu’il va vite comprendre qui c’est Raoul, avec l’encombrant équipier qui vient d’arriver.

Kimi_Win_Melbourne001_jpeg

KIMIIIIIIIIIIIIIII !

S’il pensait passer incognito sur les Champs Elysées ce lundi après midi, Kimi Raikkonën avait tout faux. Une foule en délire était au rendez-vous à l’Atelier Renault pour apercevoir, toucher, embrasser le Champion du Monde 2007. L’êvenement, annoncé peu de temps avant sans trop de publicité est sans conteste une réussite, d’ailleurs le Losange avait mis les petits plats dans les grands pour que la fête soit réussie. Il aurait presque fallu réquisitionner les Champs Elysées eux-mêmes, tant de personnes étant à l’extérieur par manque de place dedans.
Au final Kimi a passé environ une heure à l’Atelier Renault. En visite le matin même à l’usine Renault Sport F1 de Viry-Châtillon, il avait emmené avec lui sur les Champs des responsables RSF1 et son ingénieur moteur Ricardo Penteado. Ensemble ils ont fait le tour de l’exposition « NO LIMIT » consacrée en ce moment à des gloires sportives de la marque au Losange (de la « K » de 1902 à la RedBull RB7 en passant par l’Alpine A442) le tout accompagné d’excellentes planches de bande dessinées de Christophe Merlin, et répondu à des questions posées par le journaliste Christophe Malbranque. Il s’est prêté de bonne grâce à une séance de dédicaces, même si on voit bien qu’il n’est pas des plus à l’aise sous les sunlights et devant la foule. Mais malgré son côté taciturne naturel, il semblait relativement détendu. Je vous mets quelques photos de l’évènement ainsi que pour les plus assidus des photos d’une maquette du moteur RS27.
Pour de plus amples info sur cette expo, c’est là: http://www.atelier-renault.com/fr/expo/no-limit

Sinon j’allais oublier de vous dire que Kimi présentait en outre la dernière pub télé Renault, vraiment très drôle:

http://www.youtube.com/watch?v=CSfzxO1nluI&feature=youtu.be

 

P1000625

 

P1000629

 

P1000633

 

P1000656

 

P1000657

INDIGNEZ-VOUS!

Bon sang de bon sang de bonsoir!
Mais indignez-vous bordel de merde!
J’vous mets pas le dernier cartoon et vous , vous ne dites rien, vous causez Vent des Globes! Ha! La belle affaire (j’adore en fait, moi je suis pour JP Dick).
Bien, voici donc le dernier cartoon, que j’ai fait en pensant au partenariat Lotus F1 Team/ Angry Birds-Star Wars. Ne me demandez pas ce que c’est Angry Birds je n’en ai pas la moindre idée, je n’y joue pas, mais La Guerre des Etoiles, ça… ça, ça me cause! Donc un format de cases quelque peu modifié pour ce que les fans « étrangers » sur FB ont qualifié de « meilleur cartoon jamais fait ». Je vous laisse juge. Bonne lecture. Et bon GP des Etats Unis d’Amérique!

Les Diamants sont éternels.

Ce grand prix d’Abou Dhabi, riche en rebondissements nous a offert un tiercé d’exception: 1 Raikkonen, 2 Alonso, 3 Vettel. Trois grands champions dont il faut se féliciter de les voir réunis sur un podium.

Kimi: très belle victoire au panache, même s’il est vrai qu’Hamilton la lui a sans doute servie sur un plateau en abandonnant au 20è tour sur panne. On ne saura jamais si Kimi aurait pu gagner sans cet abandon. Mais, sa victoire, il l’a construite dès le 1er virage. En admettant que l’abandon de Lewis était un fait inéluctable, la suite des opérations consistait à être celui qui pourrait reprendre le leadership. Et en se retrouvant 2è au premier virage (il était 4è, souvenez-vous sur la grille, suite au déclassement de Vettel), il fut celui-là. Reconnaissons que sa wouature, même si elle se comporte bien, n’est ni une RedBull, ni une McLaren, ni une Ferrari. Il fallait donc la garder cette P1, et sa grande science de la course a fait le reste. Même avec deux Safety Cars qui ont anéanti l’avance qu’il avait su se constituer. Chapeau bas, Kimi, il vient de prouver que son retour après 2 ans d’absence est un succès (et sa 3è place au championnat aussi).

Fernando: 6è sur la grille, il a encore fait un magnifique départ. Alors on pourra dire que lui aussi a eu un poil de chance, comme Kimi: l’abandon de Lewis, la « non-course » de Mark Webber, le sabordage de Maldonado (3è sur la grille et 5è à l’arrivée). Bref, au-delà de la chance, c’est sa vision de la course ainsi que sa très grande maîtrise qui l’ont propulsé à cette 2è place amplement méritée qui fait de lui à ce jour le seul challenger en lice de Vettel pour l’attribution du Titre de Champion du Monde de F1 2013. Au passage, sa monture, au sujet de laquelle on entend dire tout et n’importe quoi, ne doit quand même pas être si mauvaise que ça.

Sebastian: dans mon for intérieur, je me demande si ce n’est pas lui « l’homme de la course ». Parti dernier après avoir été exclu des qualifications, ayant en outre fait très peu de tours lors des essais, il nous a démontré qu’il avait du panache. De dernier donc, il est remonté aux alentours de la 14è place avant de s’arrêter pour changer d’aileron. Il repart -encore- dernier pour finir finalement 3è! Comme les 2 pilotes précédemment cités, lui aussi a eu de la chance (même plus) que Lewis, Mark, Felipe, Nico, Schumi, Perez, Romain et consorts aient eu des ennuis/pépins/abandons. Et du coup, ce qui s’annonçait comme un calvaire pour lui ne l’a pas été. Il ne concède que 3 points à Fernando au Championnat qui se jouera sur 2 courses (USA et Brésil).

Donc finalement, ces 3 pilotes ont eu le cul bordé de nouilles (si vous me permettez cette expression gauloise) mais c’est sans conteste la marque des champions: savoir saisir la chance quand elle se présente. Ze right man, at ze right moment, at ze right place, dit-on.

C’est donc de là que découle le titre emprunté à Ian Fleming, les diamants sont éternels. Ils ont brillé de 1000 spots dans la nuit d’Abou Dhabi. Ce qui, par association d’idées, m’a amené hier soir à faire ce dessin.

Allez, hop, 2 semaines de repos. Adieu l’Emir, je t’aimais bien tu sais, comme disait Jacques Brel, mais maintenant il me tarde de découvrir le circuit qui valait 3 milliards d’Austin (pigé la blagounette?), valonné à souhait.