MONZA: le Rouge est de mise (mais pas celui qu’on croit).

Encore une pole position d’enfer de Sebastian Vettel à Monza! Encore. Et comment! Le Champion du Monde en titre a encore atomisé la concurrence. Le rouge est toujours de mise à Monza (ne serait-ce qu’à cause de la couleur des t-shirts et drapeaux des Tifosi)… et bien avez-vous remarqué que Vettel a remplacé le gris de son kakse par du… rouge? Sur les terres de sa première victoire en 2008 sur la modeste Toro Rosso (tiens… encore du … rouge…) il n’a laissé aucune chance à son équipier et aux McLaren pourtant revigorées. Quant aux vrais rouges, ils ont l’air d’être à la peine, non?
Petit accessit à Petrov qui fait une jolie 7è place avec une cheville douloureuse et un cocard à l’œil suite à un match de foot jeudi. On n’ose imaginer ce qu’aurait fait Kubica dans ces conditions (3è?). Allez bon GP à vous.

Publicités

LE (pas de) POT BELGE.

Alors que les médias du monde entier vont saluer la [brillante] victoire de Lewis Hamilton au GP de Belgique, j’ai plutôt choisi de vous parler de la déconfiture belge de Fernando Alonso. Pour celui qui déclarait il y a une semaine qu’il avait 50% de chances de remporter la couronne de Champion du Monde 2010 (donc les 50 autres % à partager entre Hamilton, Webber, Vettel et Button…), l’affaire se corse sérieusement. J’avais déjà évoqué dans un précédent billet les bourdes -trop- nombreuses que commettait cette année la Scuderia, et bien cela continue. Ok, ok, l’accrochage du début avec Barrichello était sans doute à ranger au rayon « pas de chance », mais en réalité elle découle d’une mauvaise position sur la grille (10è) due en partie à une mauvaise gestion des qualifs (il a plu au dernier moment). C’est d’autant plus dommage que Fernando avait été aux avant-postes en début de week -end. Ce qui signifie qu’ils avaient à la Scuderia la vitesse pour être en haut de la grille (disons dans les 3/4 premiers) et ainsi éviter les accrochages du peloton. Il semble donc qu’en foirant leurs qualifs ils aient donné le bâton pour se faire battre. S’en suit une très belle remontée comme il en est capable pour commettre une erreur digne du Mont Fuji 2007 (grosse sortie sous la pluie tout seul comme un grand). Exit ses chances donc au championnat? Ne l’enterrons pas de si vite, mais tout de même …

Notons simplement qu’il ne s’est pas fait des copains chez McLaren, il ne s’en est pas fait chez Renault F1 et si cela continue … (d’où  le dessin ci-dessous ).

Dans son malheur, l’ont rejoint Button et Vettel. Le premier à cause de ce dernier. Mais keskiltédoncarrivéSeb? On a les nerfs fragiles? Enervé de n’être « que » 4è sur la grille de départ, il a montré en piste une agressivité au-delà de la sportivité, me semble-t’il.

J’ai été assez surpris du rythme des Renault, vraiment véloces apparemment. Kubica malgré 2-3 erreurs en course accroche quand même le podium et  doit être content d’avoir re-signé.

Bon, un petit mot quand même sur la victoire d’Hamilton: quelle course il a livrée ! Quel pilote ! C’est vrai que finalement, Webber et lui démontrent je trouve plus de panache que leurs rivaux. Et Webber alors ? Evidemment on pourrait penser qu’il a loupé son WE. Il aurait eu l’occasion (en transformant sa pole en victoire) de mettre 9 points entre lui et Lewis. C’est finalement ce dernier qui prend la tête du championnat pour 3 points. Mais la victoire de Webber est peut-être ailleurs: n’a-t’il pas démontré être le leader de cette équipe RBR? Contre vents et marées ? Je sens qu’on va se régaler à Monza !

En attendant un petit dessin sur Fernando en com’ radio avec le muret des stands … (clique si t’es cap’ pour voir l’image en plus grand).

Gp Valencia: Le bal des pleurnicheuses

A voir le nombre de boulettes qu’a commise la Scuderia depuis le début de la saison 2010, pas étonnant qu’on les entende se répandre dans la presse au sujet de la « faute » d’Hamilton au dernier GP de Valence. Lewis aurait (enfin on peut dire « a ») doublé le Safety Car. Avec la vue d’hélico qui a été filmée, on le voit bien ralentir et puis finalement réaccélérer pour le doubler. Bon, je ne suis pas juge, je ne savais pas qu’il y avait faute, mais il a été sanctionné, non? Je note que Fernando Alonso perd souvent ses nerfs quand la réussite n’est pas de son côté… A ce rythme-là , c’est certain, il ne sera pas Champion cette année. De toute façon, le taureau des Asturies n’aurait pas gagné ce GP, au mieux finit 3è (mais avec des « si »), et n’oublions pas de saluer la très belle perfo de Sebastian Vettel. On a retrouvé le petit prodige qu’on connaissait.

Sinon, j’ai bien aimé la passe d’armes Button/ Kubica du début de course… un vrai numéro d’équilibristes, roues contre roues… Je confesse ne l’avoir pas vue en direct, mais seulement après avec les caméras embarquées. Mais dans l’ensemble encore une course à Valence assez plate (si l’on fait abstraction bien entendu du vol plané de Webber). Silverstone devrait nous réjouir un peu plus. Mais dans l’ensemble, ce championnat est un bon cru je trouve avec beaucoup de protagonistes.

Allez, à bientôt chers auditeurs, même fréquence, dans (plus qu’-) une petite semaine pour de nouvelles z’aventures!

Ha! J’oubliais, un petit dessin si dessous que vous pouvez agrandir en cliquant dessus.

[Espérons que…] Ça balance pas mal à Valence.

Encore 2 jours, alors que l’aimable parenthèse de la ba-balle se referme (à ce propos j’adresse mes sincères condoléances aux supporters de l’Équipe de France de Foutchebaol… ça vous apprendra à supporter n’importe qui) et enfin les odeurs d’huile et de carburant vont envahir le paddock de Valence. Si je compte bien, cela fait la 3è édition de cette course et si je compte -encore- bien, ça fait déjà 2 fois que je me suis sacrément ennuyé. Mais le championnat de cette année étant disputé, j’espère une course inversement proportionnelle à l’investissement des Bleus. C’est à dire palpitante. Ce circuit plus ou moins urbain me donne l’impression d’aller au cirque, avec ses grilles omniprésentes tout le long du tracé. De fauves il est question, certes, mais cela créé une espèce de fossé entre les bolides et les fans qui me dérange. La sécurité parait-il. Ah bon. Alors, peut être que dans ce pays émergeant nommé Principauté de Monaco, les maigres ressources ne permettent pas d’isoler complètement le public des voitures de course.

Quoi qu’il en soit, j’espère un Hamilton déchaîné, un Alonso chaud-bouillant, un Button malin comme un renard, un Massa désinhibé, un Kubica sans complexe et un Schumacher… bien vicelard comme d’hab’ !

Fernando: C’tait fini de Monaco….

Wahouuuuuuuuuu ! Quelles qualifs aujourd’hui à Monaco! Hélàs amputées d’un des meilleurs soldats: Fernando Alonso. Piégé tout seul comme un grand en haut de Massenet pendant les EL3, il devra partir de la voie des stands, donc dernier et peut dire adieu à la victoire. C’est dommage j’en faisais mon favori ce « ouiken » pour la gagne. Il avait dominé (de peu) les premiers essais… tant pis!

Dans le billet précédent, je parlais de l’incursion des moteurs Renault entre les Ferrari…. aurais-je été devin? En tout cas le hold-up de l’année pour Renault en plaçant 3 de ses moteurs aux 3 premières places. Un Webber revenu du diable vauvert, un Kubica consistant tout le WE, un Vettel légèrement en retrait mais bien là devant les Hamilton, Schumacher, Button et Rosberg….. Comme d’hab’ le premier virage sera chaud de chez chaud! On va se régaler je crois. Allez, une petite mention à Papy Barrichello pour sa 9è place sur la grille.

Bonne course !