ADIEU JULES…

Jules_Bianchi_RIP1

Ça y est.
La Faucheuse a gagné la bataille.
Jules Bianchi, après 9 mois de bataille acharnée contre la Mort, a rendu les armes.
Octobre 2014, Grand Prix du Japon, Jules est victime d’un terrible accident sous régime de drapeau jaune. Après des soins au Japon il sera transféré au CHU de Nice.
Dans sa modeste Marussia, cinq mois avant à Monaco, en partant dernier et malgré deux pénalités de 5 secondes, il finira 9è de la course sur ce difficile circuit et ramènera 2 points. Les seuls de l’équipe à ce jour.
On gardera de lui l’image d’un pilote extrêmement prometteur, ce n’était d’ailleurs pas pour rien que Ferrari l’avait engagé comme pilote d’essais. Une belle carrière s’annonçait en rouge.
Hélàs le sort en a décidé autrement.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille.

Publicités

Je déclare la saison 2015 ouverte!

Et c’est parti! Williams vient juste de nous présenter la FW 37 à moteur Mercedes, suivie de peu par Force India… C’est un fait, le bal des nouveauté est lancé! Les jours/ semaines qui viennent vont voir se succéder les nouvelles monoplaces, jusqu’aux essais privés de Jerez début février (à partir du 4/02). c’est bon signe, cela veut dire que la nouvelle saison de F1 va bientôt commencer! Yeeeesssssss! Peu de nouveautés aéro à attendre, le règlement étant relativement stable. Misons sur une harmonisations des « nez », plus bas et plus homogènes. Alors, quelles sont les questions essentielles de cette nouvelle saison? 1/ Mercedes GP est-elle battable? En 2014, hormis les 3 victoires de RedBull avec Ricciardo, tout le reste a été remporté par Mercedes. Nous avons eu des déceptions sur la piste (Ferrari et McLaren en premier lieu), et nous espérons fortement que 2015 soit plus disputée. Le seul VRAI bon point de Mercedes en 2014: avoir « plus ou moins » laissé les pilotes en découdre. Que cela dure… 2/ Vettel a-t’il fait le bon choix avec Ferrari? Imbattable lorsqu’il a la meilleure wouature, nous savons à peine ce que Sebastian vaut au volant d’un… veau. 2015 nous le dira, si, avec un peu de bol, Ferrari nous sort une merde comme les 5 ou 6 dernières années . Il apprendra, malgré son apprentissage en 2014 à Milton Keynes, la PATIENCE! Et il y a une chance sur deux qu’il reparte la queue entre les jambes comme Alonso dans 4 ou 5 ans. Ou alors une chance sur 2 d’être titré dans les années à venir… Wait and see… 3/ Williams confirmera-t’elle? Véritable résurrection de Grove en 2014, nous attendons la confirmation! Ils ont dû améliorer ce qui pouvait l’être, ont le meilleur moteur.. il n’y a plus qu’a… Bien aidés en cela par Valterri Bottas, que j’ai adoré l’an dernier par sa pugnacité, son audace et … sa maîtrise. Quant à Massa, il coulera des jours heureux jusqu’à la retraite qu’il prendra -contraint- à la fin de la saison. Je mise sur une victoire de Bottas. 4/ Ricciardo peut-il mener RedBull au titre? LA révélation de l’année 2014, le jeune Daniel a atomisé Vettel, son coéquipier, en qualification comme en course. Bilan: 3 victoires à zéro. La grande classe, en toute décontraction et avec le sourire. Et ce, malgré l’archi-domination des Mercedes. Que peut-il faire en 2015? S’il dispose d’un couple chassis/moteur plus ou moins équivalent aux leaders, il leur mènera la vie dure, c’est certain! Autoritaire sur les dépassements, il lui faut juste ce petit « extra push » de sa monoplace qui lui aura manqué l’an dernier, et là… ça pourrait faire mal… 5/ La magie McLaren/Honda opérera-t’elle? Après des années de domination ensemble, ce « couple » se reforme pour le meilleur et… qui sait? Un passé glorieux, avec 44 victoires, 4 titres pilotes et autant de titres constructeurs entre la fin des années 80 et le début des années 90, c’est un véritable challenge qui les attend! Mais Mercedes, Renault et Ferrari défendront coûte que coûte leur pré carré! En recrutant Alonso, McLaren se dote du meilleur… aura-t’il la patience nécessaire? Quant à Button, il fera comme Massa (voir 3/) Autre questions existentielles pour 2015: la F1 va-t’elle mourir à la fin de la saison? Marussia et Caterham seront-elles là? Et Sauber? Lotus va t’elle faire comme le phénix qui renait de ses cendres? Toro Rosso va-t’elle continuer à promouvoir des premiers communiants insipides? Rosberg est-il maudit? Raikkonen va-t’il se réveiller? Maldonado est-il mauvais ou bien? Bernie va-t’il passer l’arme à gauche? Le prix des billets sera-t’il moins cher pour assister aux GP? Ira-t’on vers des moteurs qui font plus de bruit (soit dit en passant, j’étais à Bahrein pour les 6 heures d’Endurance en novembre, et, à part la Rebellion et son V8 atmo, les Audi, Toyota et Porsche ne font AUCUN bruit sur la piste, juste un VVVVVVVR insipide) à l’horizon 2016?

 

Allez, faites-nous part de vos impressions sur cette nouvelle saison.

 

Pour vous aider, une petite illustration « esssssclusive » de la Williams FW37 😉

F1_Cartoon_Williams_2015

 

 

…. et une de la E23 Hybrid! (« esssssclusive » AUSSI !)

 

F1_Cartoon_Lotus_2015

 

… Et une Mercedes AMG W06!

F1_Cartoon_Mercedes_2015

 

… Et une Ferrari SF 15-T (elle a l’air de bien marcher avec Vettel…)

F1_Cartoon_Ferrari_2015 copie

LEWIS, SI T’ES CHAMPION, APPUIE SU’L’CHAMPIGNON!

La traversée du désert de 6 ans s’est achevée… à AbuDhabi pour Lewis Hamilton. 6 ans donc après son premier titre de Champion du Monde, l’Anglais conquiert donc sa seconde couronne mondiale. Et de quelle manière! Battu en qualifs par Nico Rosberg, Lewis a gagné sa couronne dès l’extinction des feux rouges en prenant un meilleur départ. Le reste n’a été qu’un long fleuve tranquille (façon de parler) tant le sort l’avait choisi, accablant son coéquipier de tous les maux.Enfin quand je dis « traversée du désert », avec 11 victoires cette saison, ‘y a pire! Mais au bout du compte l’honneur (ou la morale) est sauf puisque c’est le meilleur qui a gagné. Le meilleur de l’année au moins (je dis ça pour les fans inconditionnels de Rosberg). Et qu’on ne vienne pas me sortir la théorie du complot judéo-maçonnique pour les ennuis de Nico à Abu Dhabi. Trop facile. Et Mercedes n’aurait jamais accepté cela. De toute façon, après le titre constructeurs, ils étaient assurés d’avoir celui des pilotes. Donc aucun intérêt à privilégier un pilote plus qu’un autre. Non je crois à la malchance -relative- de Nico. Ou au manque de niaque ou de talent. Il est vrai que ce n’est pas forcément évident de « tomber » sur un coéquipier de la trempe de Lewis. Demandez à Fernando et Heikki…

Il y a une autre traversée du désert qui s’achève, c’est celle de Fernando Alonso. 5 ans. C’est long 5 ans. 5 ans parfois près du but, parfois très loin. Là, les Ferrari finissent 9è et 10è de la course. C’est bien. Nan j’rigole. Enfin je pleure. Enfin au moins moi j’ai la chance de ne pas travailler pour Ferrari. Ça doit être dur pour les salariés de la Scuderia. Plus mauvaise année depuis 1993, pensez donc. Pas une victoire. Pour l’Asturien aussi c’est dur. 8 ans sans le moindre titre. Autant de « temps » perdu chez McLaren, Renault F1 Team (je parle de son comme-back à Enstone en 2008) et Ferrari. Pourtant Ferrari et lui c’était du sérieux. Si, si. Jusqu’en 2016 et « je finirai ma carrière là-bas ». Mouais. Bah… on verra dans les années à venir chez…. chez qui? McLaren bien sûr!

Vettel aussi a vécu une mini traversée du désert. 1 an sans victoire quand son coéquipier en « chipe » 3 aux intraitables Mercedes… cela ressemble à une correction, vous ne trouvez pas? Je pense qu’il faut qu’il s’attende à quelques années de disette chez Ferrari…

Au-delà des imbattables Mercedes, notons quand même les performances cette année de 2 pilotes. Daniel Ricciardo, pour moi la VRAIE révélation de 2014. Gentil, affable, souriant et bougrement rapide et agressif en piste. 3 victoires à la clé. Ses premières. Un Champion du Monde en devenir… s’il se retrouve avec une bonne monoplace! Espérons que le départ de Vettel et Newey ne pénalise pas trop l’écurie de Milton Keynes, car on sait bien que la F1 marche par cycles. Ma deuxième révélation est Valtteri Bottas. Il a une tête d’expert comptable, mais sait piloter une F1 comme personne! Au final, 4è au championnat (devant Vettel et Alonso, quand même), comme ça, sans faire trop de bruit. Si Williams continue en 2015 sur sa lancée, il faudra compter sur lui.

Petit accessit à Caterham, pour « en avoir été ». Le liquidateur judiciaire aux manettes a l’air de faire un bon job. Dommage en revanche pour l’équipe Marussia, présente…. sans matériel.Quid de ces 2 équipes en 2015?…

Par charité chrétienne je n’évoquerais pas Sauber qui a vécu une saison affreuse en terme de résultats.

Quant à Lotus… « être et avoir été ». Un saison digne de 2008. Nulle et lamentable. Un peu facile de mettre ça sur le dos du moteur Renault quand on voit les 3 victoires de Ricciardo. Mais ne les enterrons pas de si vite, ils ont les compétences pour revenir en 2015. le moteur Mercedes, supérieur il est vrai au Renault, devrait stabiliser l’ensemble. Un peu déçu de Romain, parfois battu par Maldonado certainement moins bon que lui. Quoi que. Quoi qu’il a déjà une victoire en GP, LUI 😉 Je pense (navré Mumu…) que si Romain est resté à Enstone ce n’est pas qu’il avait foix en le projet de 2015, mais surtout qu’il n’a pas trouvé de place ailleurs, c’est-à-dire dans un Team plus performant.

 

Bref, nous avons un nouveau Champion du Monde, alors VIVE LEWIS HAMILTON! Et puissions-nous hiberner que la nouvelle saison arrive plus rapidement!

Et vous, vous en pensez-quoi de ce dénouement?

En attendant, voici un bô dessin fait ce matin. Suis-je extralucide? Nan, j’avais fait le même avec Rosberg, au cas où…  😉

BIC_ABU_LH_1 copie

 

L’effroyable Grand-Prix de Suzuka

C’est évidemment la consternation dans le monde de la F1, de ceux qui y travaillent à ceux qui la suivent, après l’accident de Jules Bianchi à quelques encablures de la fin de la course. Bien que non diffusé en direct, et c’est sans doute mieux ainsi, on peut dorénavant établir la chronologie des évènements. Au 43è tour, la pluie a repris, et Sutil, dans les profondeurs du classement, part en aquaplaning sur une flaque d’eau dans un virage. Sa monoplace s’encastre dans le mur de pneus, se disloque, mais pas de bobo. Malgré tout, la Safety Car sort et ralentit toute la meute. Au moment de la sortie de Sutil, Bianchi était juste devant lui, à quelques dizaines de mètres. Au tour suivant, dans le même virage, Jules part aussi en aquaplaning et va se crasher à peu près au même endroit… la différence est qu’en un tour, un tractopelle est sorti sur l’herbe pour enlever la Sauber d’Adrian. Visiblement, la voiture de Jules s’est encastrée dans (sous?) l’engin des commissaires. Le choc, a priori à 213 km/h, a été d’une violence inouïe puisque l’arceau au dessus du pilote s’est rompu. C’est juste après qu’on comprend qu’il s’est passé quelque chose de grave avec la sortie de la voiture médicale, mais comme il n’y a pas eu d’images, on a du mal à comprendre.
Bref, Jules est dans un état critique, avec un traumatisme crânien. Il est envoyé à l’hôpital le plus proche. Jules a été opéré d’urgence. A l’heure où j’écris ces lignes, c’est la nuit au Japon et nous n’aurons pas de nouvelles avant demain. Ce qui est certain c’est qu’il ne sortira pas demain sur ses guiboles. Triste et moche et qui nous touche au plus haut point vu sa nationalité.
Cela nous rappelle combien la course automobile est dangereuse et il faut dire que les conditions météo étaient mauvaises ce week end à Suzuka, mais on a déjà vu pire il n’y a pas si longtemps.
Espérons qu’il en sorte avec le moins de séquelles possibles, et le plus vite.
Le résultat de la course du coup est secondaire, même si nous avons vu de belles batailles que je n’ai pas envie de commenter et que vous n’avez sans doute pas envie de lire. Même le « Mercato » de la F1 avec l’annonce du départ de chez Red Bull de Vettel, et le jeu de chaises musicales qui va en découler parait bien peu de choses. Allez, à bientôt, où j’espère nous aurons des nouvelles réconfortantes de Jules Bianchi.

Jules_Bianchi_Kakse_ForzaJules2014

La trêve F1 : la  » Silly Season  » des médias dédiés

holidays_title_color72

Nous voici arrivés à la trêve annuelle du Formula One Circus.

Presque 3 semaines de repos pour tous les acteurs de la F1, une pause, bien méritée toutefois.

Chers Fans, pensez-vous, que l’ennui va vous gagner ?

Pour ma part, je pense que non, je pense à nos amis médias dédiés à l’info F1 dont certains vont pendant cette pause prendre du recul et nous livrer de vrais dossiers argumentés sur l’historique, technique et analyse de la mi-saison.
Mais pour ceux qui trouveraient cela ennuyant à mourir (ce n’est qu’une hypothèse). Certains journalistes vont eux égayer nos lectures.

En effet, en une période où rien ne filtre, et pour cause tous les belligérants de la F1 prennent un peu de repos, certains esprits journalistiques affûtés vont-nous délivrer sur la presse papier et la toile les nouvelles les plus folles.

C’est ainsi que nous apprenions hier, qu’une « peinture miracle » pouvait faire gagner 20 chevaux aux moteurs Ferrari et aujourd’hui même, nous entendons que Honda aurait délivré des données sur le futur Power-Unit nippon à Fernando Alonso dans le but de le convaincre de rejoindre à nouveau l’écurie McLaren de Woking. Certains souffriront (c’est mon cas) de rumeurs aussi folles, d’autres malheureusement le prendront pour argent comptant. Mais à notre déconvenue, les écuries qui sont en congé ne prendront pas le temps de démentir quelconques écrits (car ils sont en vacances) et les journalistes de se targuer, que l’écurie désignée dans la rumeur, n’a pas souhaité s’exprimer. Quelle comédie !.

La semaine dernière, nous pouvions lire sur diverses sources que le moteur V8 pouvait revenir équiper les monoplaces dès 2015, parmi vous chers amis, quelqu’un serait-il volontaire pour annoncer aux motoristes que l’investissement de plusieurs centaines de millions d’Euro se verra remis en question ? ( si nous réunissons tous les efforts financiers des motoristes pour mettre au point ces unités de puissance V6-Turbo-Hybride sur les 4 ans à venir, nous passons la barre du milliard d’Euro. Et les équipes voteraient pour pouvoir utiliser le V8 « préhistorique » dans leurs monoplaces via une balance de performance ?.

Rien qu’en deux jours, nous avons eu le plaisir de déjà pouvoir nous détendre les zygomatiques et cela est parti pour durer quelque temps, tout cela pour préciser que les prochaines rumeurs sont prendre avec des pincettes, car elles seront très souvent nées dans l’esprit malin de certaines personnes se disant « journaliste » dans le but de créer le buzz et à défaut de vraies infos, il faut bien attirer l’attention sur soi.

Mais malgré la trêve, certains accords se scelleront dans le marbre à l’écart des motorhomes et usines et nul doute, qu’après la trêve la physionomie de la saison 2015, prendra forme.

Complètement en accord avec l’article du bien-aimé Joe Saward : http://joesaward.wordpress.com/2014/07/31/activities-over-the-summer-break/

Je partage cette opinion où certains médias vont s’apercevoir que leurs archives furent pillées et leurs écrits réutilisés, mais d’une façon détournée afin de rendre le « plagiat » légal.

En conclusion, le suivi d’une saison n’est déjà pas facile pour les lecteurs des médias F1, habitués depuis des années à prendre chaque info comme une rumeur, même s’il s’agit, là d’un fait fondé, avec le fleurissement des points d’interrogation dans les titres de presse, on se surprend à en voir même s’il n’y n’en a pas. Mais lors de ces prochaines semaines et ce pour la durée de la trêve, les lecteurs devraient toutefois pouvoir profiter d’une presse F1 en mode vacance et décadente, après tout ceci ne me dites pas que vous n’êtes pas prévenus.

Qualifications GP Silverstone, la douche froide

GPSilverstone_Quali_2014 copie

Bonjour à tous, il semblerait que Vettel et Button sont revenus d’entre les morts, à comprendre aux avant-postes. On les avait bien vite enterrés ces deux-là, ils ont profité de la terre humide Anglaise pour ressorti devant nos yeux.

Quelle douche froide largement répandue sur les rouges de Ferrari et à sembler noyer le Martini de Williams en passant, ces deux écuries abandonnent en Q3, nous avons pu observer, lorsqu’une sauber s’en alla jouer dans le bac à sable et provoquer un drapeau jaune, la mine déconfite de Mattiacci et Sir Franck Williams, voyant échouer leurs bolides là où les Marussia, Caterham et autres Sauber mettent pied à terre en circonstances normales. Grosses erreurs de pilotage et surtout stratégique, dans le montage tardif de pneus slicks.

Cela à permis à nos trois français d’animer les débats en Q1 et Q2, enchaînant pour JEV et Jules les meilleurs tours, avant de se faire chopper les chronos par des monoplaces plus rapides et une piste séchante. Mais loin de démériter nos p’tits bleus comme ceux du ballon rond, ils se sont battus avec leurs armes jusqu’à être battu par plus fort et stratège que soi.

Enfin la Q3 récompense les pilotes courageux, en effet une averse apparue dans les premières minutes de la dernière section de qualification est venue redistribuer les cartes et tester les nerfs et l’agilité des pilotes. Les ingénieurs demandant à leurs pilotes respectifs de revenir aux stands le temps que cette eau nettoie la piste des gravillons encore répandus par une Sauber, Sutil ne pouvant s’empêcher de tester son agilité pour les montages de châteaux de sable en fin de Q2 en provocant une fois encore un drapeau jaune empêchant dans ces circonstances grasses mouillées, Romain d’améliorer son chrono et rejoindre le top 10.

C’est les plus courageux décidant de monter un train complet de slicks à bande blanche et empruntant une piste mouillée, qui l’emportent, à ce jeu d’adresse, sur un troisième secteur de piste quasiment sec, ceux qui n’ont pas fait d’erreur dans les deux précédents secteurs se retrouvent à l’avant de la grille, dans l’ordre Rosberg, Vettel et Button. Hamilton décidant lors du dernier run de lever le pied dans le secteur 2, en ne pensant pas que son chrono pouvait être battu, alors qu’il venait d’annoncer à son ingénieur que la piste glissait vraiment.

Donc bravo au culot de Rosberg, qui assène là encore un gros coup au moral du Briton Lewis! Et félicitation aux funambules biens trop vite enterrés que sont Seb et Jenson.

Ne sachant pas avec le dieu météo de Silverstone (toujours très arroseur et taquin) de quoi sera fait le GP en question de temps, j’ose espérer qu’une bruine vienne perturber cette course. Silverstone tient toutes ses promesses