Ché-Pé d’ Allema-gneu!

Pfiou…. quel Grand Prix mes amis!

A part la course de Rosberg, que d’action! Soyons honnête, Nico n’a pas volé sa victoire, sa 7è de sa carrière, mais avec sa monture au-dessus du lot, il l’avait facile, avouons-le. Les changements de dernière minute avec l’abandon règlementaire des suspensions FRIC (assise constante entre l’avant et l’arrière) n’y ont rien changé. La Mercedes est LA machine de 2014 et pis c’est tout!. Comme la Brawn de 2009… Heureusement que ce baltringue de Hamilton s’est crashé pendant les essais -le forçant à partir 20è- pour nous éviter un One/Two ( un doublé) sur le podium. Donc Hamilton joue de malchance en Q2 dans le Stadium, éclatant un « diks » de frein. C’est simplement parce que c’est un lâche qui a toujours le pied droit sur la pédale! Voilà, c’est tout! Vous pouvez me croire 😉 Blague à part, hormis cette véritable tuile, Lewis nous a gratifié d’une course tout simplement superbe, remontant 17 places, au gré de superbes passe-d’armes, pour finir 3è, sur le podium! Quel attaquant quand même! Son titre de CDM 2008 n’est vraiment pas usurpé. Il fait, à mon humble avis, partie des 2 pilotes en activité injustement récompensés de leur talent, avec Fernando. Seulement UN titre pour l’Anglais et 2 pour l’Espagnol, alors qu’il mériteraient d’en avoir deux de plus chacun tant leur talent est immense! Enfin ce n’est que mon avis, mais quand on voit la manière qu’ils ont d’aller « au combat », c’est tout simplement éblouissant. Alonso… que gâchis chez Ferrari…. quand on voit comment il surclasse Raikkonen, on voit quels trésors de combativité il déploie! Ce qui donne une idée de son mental qu’il arrive à toujours tenir aiguisé. D’ailleurs il nous l’avait déjà montré en 2008/2009 avec Renault (F1 larguée et succès malgré tout au rendez-vous). Ce pilote ne lâche rien, jamais, et j’espère vivement pour lui qu’il puisse changer d’équipe avant sa retraite, parce que le « Mythe » Ferrari c’est bien, mais ils sont dans une spirale infernale  et je pense que de s’imaginer bloqué jusqu’en 2016 avec eux ne doit pas le réjouir…

Bon la course…

Magnifique, des combats rapprochés à tous les étages comme on les aime! Et du crash spectaculaire sans conséquence. Je veux parler de Massa, bien entendu. Je peux déjà vous annoncer que Massa pour aller à la pêche en 2015! La guigne. La scoumoune. Quand on voit ce que fait son insipide coéquipier, c’est–à-dire les points et donc les dollars qu’il rapporte à l’équipe, il ne faut pas être grand clerc pour imaginer sa prochaine retraite. Car avec des règles inchangées pour 2015, Williams va devenir une équipe courtisée. Reconnaissons-leur le fait d’avoir produit une superbe monoplace, rapide sur tout les types de circuits, ou presque. On en aura le cœur net après les tourniquet hongrois. Et donc le petit peigne-cul de Bottas signe son 3è podium d’affilée: 3è/2è/2è, les Mercedes n’ont pas intérêt à faire un faux pas! Ce Bottas n’a aucune odeur, aucune saveur, comme le 7Up, mais il faut avouer qu’il fait le boulot, et plutôt bien!

Plusieurs épisodes de « guerre » dans le peloton durant la course: Vettel qui remporte le combat rapproché contre Raikkonen et Alonso, c’était chaud, surtout pour le Finlandais avec une monoplace en lambeaux, reconnaissons-le. Il y a eu aussi le contact Hamilton-Button au 30è tour, la bagarre Alonso-Ricciardo au 60è tour (Bien l’Australien, assez « couillu »).

Au chapitre des faits marquants de la course, à part le tonneau de Massa au  1er virage (qui, soit dit en passant a ruiné la course de Ricciardo obligé de virer au large et de ressortir 14 ou 15è et qui aurait ENCORE surclassé Vettel), nous passerons sur les nombreux contacts d’Hamilton qui lui ont fait perdre au moins 20 kilos sur sa monoplace, signalons tout de même l’incendie spectaculaire dont a été victime Kvyat, l’obligeant à stopper, et le tête-à-queue de Sutil au dernier virage (tour 52) , à l’entrée de la ligne droite des stands, avec sa monoplace immobilisée durant un temps trop long, les commissaires voulant la dégager se mettant en danger… sans aucune réaction des officiels de la FIA.

Derrière, le chemin de croix se poursuit pour les Lotus, les Sauber et les Caterham… même si la 12è place de Maldonado peut être vue comme une belle performance. A ce sujet, il vient de de re-signer pour 2 ans. Vous le savez déjà, les Lotus auront un Mercedes en 2015… petite pincée au cœur, je sais, pour ceux qui croyaient qu’ils étaient mariés à toujours avec Renault… Il faudra nous y faire… En conséquence de quoi RF1 se concentrera plus sur RedBull pour retrouver le chemin du succès. Quant à Grosjean, je le vois bien ailleurs l’an prochain si des places se libèrent… mais le soutien de Total risque de ne pas suivre s’il va dans une équipe pourvue du moteur Mercedes…

Bien.

Un petit dessin valant mieux qu’un grand discours, voici mon cartoon de la course, fait pour le compte du Circuit de Bahrein, qui résume un poil la course! Bisous bisous, les amis, et dites-nous ce que vous avez pensé de cette course!

 

BIC_HockenheimGP_Race001b copie

Qualifications GP Silverstone, la douche froide

GPSilverstone_Quali_2014 copie

Bonjour à tous, il semblerait que Vettel et Button sont revenus d’entre les morts, à comprendre aux avant-postes. On les avait bien vite enterrés ces deux-là, ils ont profité de la terre humide Anglaise pour ressorti devant nos yeux.

Quelle douche froide largement répandue sur les rouges de Ferrari et à sembler noyer le Martini de Williams en passant, ces deux écuries abandonnent en Q3, nous avons pu observer, lorsqu’une sauber s’en alla jouer dans le bac à sable et provoquer un drapeau jaune, la mine déconfite de Mattiacci et Sir Franck Williams, voyant échouer leurs bolides là où les Marussia, Caterham et autres Sauber mettent pied à terre en circonstances normales. Grosses erreurs de pilotage et surtout stratégique, dans le montage tardif de pneus slicks.

Cela à permis à nos trois français d’animer les débats en Q1 et Q2, enchaînant pour JEV et Jules les meilleurs tours, avant de se faire chopper les chronos par des monoplaces plus rapides et une piste séchante. Mais loin de démériter nos p’tits bleus comme ceux du ballon rond, ils se sont battus avec leurs armes jusqu’à être battu par plus fort et stratège que soi.

Enfin la Q3 récompense les pilotes courageux, en effet une averse apparue dans les premières minutes de la dernière section de qualification est venue redistribuer les cartes et tester les nerfs et l’agilité des pilotes. Les ingénieurs demandant à leurs pilotes respectifs de revenir aux stands le temps que cette eau nettoie la piste des gravillons encore répandus par une Sauber, Sutil ne pouvant s’empêcher de tester son agilité pour les montages de châteaux de sable en fin de Q2 en provocant une fois encore un drapeau jaune empêchant dans ces circonstances grasses mouillées, Romain d’améliorer son chrono et rejoindre le top 10.

C’est les plus courageux décidant de monter un train complet de slicks à bande blanche et empruntant une piste mouillée, qui l’emportent, à ce jeu d’adresse, sur un troisième secteur de piste quasiment sec, ceux qui n’ont pas fait d’erreur dans les deux précédents secteurs se retrouvent à l’avant de la grille, dans l’ordre Rosberg, Vettel et Button. Hamilton décidant lors du dernier run de lever le pied dans le secteur 2, en ne pensant pas que son chrono pouvait être battu, alors qu’il venait d’annoncer à son ingénieur que la piste glissait vraiment.

Donc bravo au culot de Rosberg, qui assène là encore un gros coup au moral du Briton Lewis! Et félicitation aux funambules biens trop vite enterrés que sont Seb et Jenson.

Ne sachant pas avec le dieu météo de Silverstone (toujours très arroseur et taquin) de quoi sera fait le GP en question de temps, j’ose espérer qu’une bruine vienne perturber cette course. Silverstone tient toutes ses promesses

 

 

 

Les 2 oreilles et la queue

Eh bien voilà! C’est fait! Mercedes a -encore- atomisé la concurrence en Autriche. Ferrari invisible et inexistante, pensez, Fernando le guerrier-qui-ne-lâche-rien finit 5è et Raikkonen … 10è. Red Bull humiliée à domicile, pensez, Ricciardo, vainqueur du précédent GP finit 8è et Vettel abandonne après avoir vu sa course ruinée dès le 1er tour à cause de son propulseur Renault. McLaren, euh… ils étaient là? Magnussen 7è et Button 11è.

C’est bien les gars, continuez comme ça!

Le seul moyen de se réjouir (si on n’est pas autiste pro-Mercedes…) c’est la performance de Williams: Massa en Pole, Bottas 2è sur la ligne de départ… bien qu’ayant dû subir la loi des Flèches d’argent en course finissent sur le podium (pour la 1è foix) pour Bottas et 4è pour Massa (petite déception of course). Mais grande satisfaction dans les rangs de Grove, et c’est normal, c’est la concrétisation d’un potentiel qu’on voyait poindre mais qui ne réussissait pas vraiment à percer. Mine de rien, Williams est 5è avec 85 points, soit seulement 2 de moins que Force India qui est assez performante cette année, disons l’équipe leader « des autres » aux portes du Top 3 des constructeurs.

Donc les Mercedes n’ont rien laissé à la concurrence. Rosberg en profite pour signer la 6è victoire de sa carrière, soit une de plus que son Keke de père qui s’est arrêté à 5. Hamilton m’a déçu en ne revenant pas plus sur son coéquipier. Qu’on ne me dise pas qu’il aurait fallu quelques tours de plus, 71 c’est déjà bien suffisant. Petit à petit il se fait mater parRosberg, et j’attends avec impatience qu’il nous sorte le grand jeu… à Silverstone, peut-être?

 

En attendant voici le dessin fait avant le GP…. circuit de Spielberg… ET…. mais qui touchera de son doigt tout puissant le drapeau en premier… les Williams? Ben nan, perdu cirebox 😉 Pfffft envolée la carrière de Madame Soleil…. (le cartoon d’après course va être publié sur le compte twitter de Bahrein demain… je vous le mettrai ici….)

Et oui waga ce dessin te rappellera forcément ket’chose!

 

BIC_GPAustria002 copie

 

 

Britney de Monaco…

Ahahah, avec ce titre, vous m’imaginez déjà dire du mal de Nico Rosberg, le vainqueur du Grand Prix de Monaco… Que nenni. Il a gagné son deuxième GP du Rocher, une victoire nette et sans bavure.

Bon en fait je pense que Lewis était plus fort, mais à woauture égale, pas poss’ de doubler sur ce circuit. Pourquoi dis-je qu’Hamilton était plus fort? Tout simplement grâce à sa façon de rester à une distance comprise entre 0.6s et 1.1s tout le long de la course. Sauf à la fin, mais là, connaissant le « racer » qu’est le Champion du Monde 2008, impossible d’imaginer qu’il ait abandonné la lutte. Raison pour laquelle je veux bien croire à cette histoire de poussière dans l’œil. Tout simplement parce que pareille mésaventure m’est arrivée il y 2 semaines en kart de loc’ (un vulgaire 4 temps de 390 cm3). J’ai pourtant un kakse de même marque que Lewis. Je sais que cela peut donc arriver (d’ailleurs cela m’est arrivé plusieurs foix…). Alors sur mon kart qui prenait péniblement 80-90 km/h en bout de ligne droite j’étais gêné, donc je n’ose imaginer à 280 dans les rues de la Principauté!

Reste que le doute planera longtemps sur cette course, suite à « l’incident » des qualifs, où Rosberg, dans l’ultime tour, avec un Hamilton à ses trousses en train d’améliorer tous les secteurs, part à la faute au virage de Mirabeau, fait un tout droit et provoque un drapeau jaune, synonyme de ralentissement obligatoire, ayant pour conséquence de priver Lewis d’une possible pole position… et peut-être d’une victoire. Bon il ne faut pas voir le mal partout, et de vous à moi, sur la caméra embarquée de Nico, en direct, je le trouvais rapide-rapide, limite même. Et là la faute. Sur le coup je ne me suis pas méfié. Cela peut arriver. Cependant les commissaires, qui l’ont blanchi, l’ont quand même convoqué pour avoir des explications. Preuve qu’il y avait matière à s’interroger. Alors fait exprès ou pas fait exprès ce virage mal négocié? Nous ne saurons jamais. En tous les cas, il y en a un qui croit avoir la réponse: c’est Lewis Hamilton qui, vu la tête qu’il tirait après les qualifs pensait avoir été injustement privé de « sa » pole position par son propre équipier…

 

Quant à la course, bah… comme sur les 10 dernières éditions, où 9 foix sur 10 le poleman remportait la course, c’est Rosberg qui mena de bout en bout (à part lors de ses changements de pneus). Belle victoire pour lui donc, surtout psychologique. Mais le duel ne fait que visiblement commencer… Derrière, encore ce diable de Ricciardo. Alors lui il m’épate avec son sourire Ultra Bright! Dieu qu’il est rapide et constant! Et on dirait bien que Vettel – qui abandonne encore- a la poisse qui collait aux basques de Mark Webber….. Derrière, un Alonso solide mais anonyme… un Raikkonen incisif mais un peu brouillon à mon goût qui à la régulière aurait pu damer le pion à Fernando. Tirons notre chapeau à JEV qui s’est bien battu mais qui a été poursuivi par la malchance et abandonne, à Grosjean, qui mérite bien sa 8è place tant sa monoplace ne la valait pas et à Jules Bianchi qui au bout d’un an et demi de F1 marque ses premiers points… points inespérés pour Marussia qui courait après depuis 4 ans! Caterham prend un coup sur la carafe sur ce coup-là et les rumeurs disent que le propriétaire chercherait à vendre….

 

Le dessin ci-dessous, gentillet, j’en conviens, sur les « locaux », a été fait le jeudi précédent la course. Non je ne suis pas Madame Soleil , mais il paraissait presque évident que Rosberg allait gagner. Parce qu’il le fallait après les 3 victoires d’affilée de son Teammate. Ou alors s’en était fini de ses espoirs au championnat. Le scénario est donc bon puisque nous savons d’ores et déjà que c’est pilote Mercedes qui décrochera la couronne mondiale, mais nous ne savons pas encore lequel… Et là on peut dire OUF en pensant au nombre de courses à disputer durant cette saison!!!

 

GPMonaco_1 copie2

NO PAIN NO GAIN (Singapore GP inside)

… Ce No pain No Gain fait référence à un film qui doit sortir incessamment sous peu ou même plus vite. Dont j’ignore tout et que je n’irai pas voir. Mais le titre me plaît bien, puisqu’il dit en gros « pas de résultat sans travail [=douleur] ».
C’est à peu près la leçon que nous a donné Kimi Raikkonen dimanche dernier à Singapour. Victime d’un sérieux mal de dos samedi (au début je n’y croyais pas, je pensais que c’était un « fake ») qui a failli compromettre sa participation aux qualifs et à la course, et grâce à des calmants, il a finalement disputé une course d’anthologie. Très mal qualifié (13è), c’est à la force du poignet qu’il a réussi à se hisser en 3è position à l’arrivée. Grâce à l’abandon de Romain (à qui cette place était presque promise), mais qu’importe. Seuls les résultats comptent. Bien entendu cette remontée fantastique n’obère en rien les courses époustouflantes de Vettel et d’Alonso.
Arrêtons-nous un instant sur le cas Vettel. Sifflé depuis plusieurs GP sur le podium, il semblerait que sa domination dérange. Concernant la concurrence, je veux bien. Mais pour le public, hein? Il est sympa, souriant, agréable, rien à voir avec Schumacher. Dans cette période que nous vivons (… il va sur son 4è titre d’affilée en 4 ans…), je veux bien qu’on soit lassé de sa domination. Moi elle ne me dérange pas particulièrement, dans la mesure où j’aurais envie de dire aux autres équipes: « bougez-vous! ». C’est vrai que c’est un peu de leur faute si personne ne se met en travers de son chemin, non? Bon, allez, je reconnais que s’il avait un moteur Ferrari ou Mercedes, cela m’aurait gonflé depuis un moment 😉
Je citais Romain Grosjean, c’est vraiment dommage pour lui, il avait fait un week-end parfait jusqu’à son abandon en course (panne mécanique).
Un moment vraiment sympa de la course a été cet épisode de fin de course où Alonso a pris Webber en « stop » après que sa RBR ait pris feu.. On adore ce genre d’image. Cependant,  voir que les 2 ont été reprimandés, est un peu tout meutche je trouve. Qu’ils (les officiels) leur disent entre quat’z’yeux, « Hey les gars, calmos, on ne le refait plus, ok? », mais de là à sanctionner Webber de 10 places sur la grille au prochain GP, est assez surprenant. Je crois qu’il les emmerde tous.
Bon, et vous, vous avez aimé ce GP où l’on a cru un moment qu’on allait s’endormir? ,)

Kimi_SingaporeGP2013_jpeg

As-tu ri à la victoire du Petit Taureau?

(… il y a un point bonus pour ceux qui comprendrons le jeu de mots du titre…)

Eh bien mes amis, très très belle victoire de Môssieu Alonso! Départ agressif à souhait avec 2 places gagnées dans les virages 2 et 3 (sur Hamilton et Raikkonen), puis course hyper solide jusqu’à la fin. Rien à dire, le sans faute. Ça fait toujours plaisir, je trouve, de voir du grand Fernando, celui qui ne lâche rien, alors que, partant 5è, rien n’était joué avant l’extinction des feux.
Kimi. Bah rien à dire non plus, même s’il avait pu résister à Alonso au premier tour, il n’aurait pas fait mieux. Déjà peu démonstratif lorsqu’il gagne, sa deuxième place le laisse… de glace!. Cela dit, il est des raisons d’être content pour lui vu qu’il est toujours 2è au Championnat pilote. A leur décharge, saluons comme il se doit Lotus F1 Team, qui lui donne toujours une excellente voiture.
Massa. Le cas Massa. Ce petit bonhomme inodore et sans saveur est de retour, dirait-on. Je pense qu’il était sur cette course à 99,9% de ce qu’il peut donner, c’est à dire très bien, mais il n’arrivera jamais à la cheville de son coéquipier. C’est vraiment le frère jumeau de Rubens Barrichello. Vous me trouvez sévère à son encontre? Allons, voyons, la Ferrari était vraiment LA monoplace à battre aujourd’hui. Il aurait dû -au moins- finir deuxième. Donc on ne sait pas s’il doit être content de son résultat ou pas.
Grosse déception chez le Taureau Rouge, laminé, 4è (Vettel) et 5è (Webber). Tant mieux pour les fans de F1, ça évite la monotonie. Ça prolonge le suspense!
Enfin, si on parle de déception, il ne faisait aucun doute avant la course que les Mercedes -bon sang ce qu’elle sont rapides en qualification!- seraient à la ramasse en course. Alea Jacta Est! Le sort en est jeté. Leur saison sera un calvaire de ce type, quand bien même elle pourraient faire illusion à Monaco (voire gagner, je mets une -petite- pièce sur elles). 6è pour Rosberg, le Poleman, et 12è pour Hamilton, je pense que le grand patron de Mercedes, Dieter « Trucmunchen », présent au moins samedi dans le paddock, va vite se lasser.
Les McLaren 8è et 9è, ça ressemble quand même à un film d’horreur, non? J’espère pour Button que son équipe ne soit pas dans une mauvaise passe de X années, comme feu-BAR/honda F1, sinon son prochain titre, il l’aura en 2023 😉
Quelques satisfecit: Gutteriez, meilleur tour en course, et qui domine Hulkenberg, et DiResta qui domine Sutil, qui semble rentrer dans le rang.
Des déceptions? Quelques unes. Grosjean, victime du matériel, Vergne du chat noir, Williams, l’ombre d’elle-même.

Et vous vous en avez retenu quoi de cette course?

Podium_Barcelone_2013

FAIT RARE EN MALAISIE, MALAISE CHEZ FERRARI

Après ce 1er Gp j’aurais pu vanter la magnifique victoire de Jenson Button, la solide 2è place de Vettel, les belles 6è et 8è places des Sauber, la grosse remontée de Raikkonen, l’extraordinaire 3è place en qualifications de Grosjean, les très bons débuts et Jean-Eric Vergne et de Charles Pic.

Ou alors déplorer la course en demie-teinte d’Hamilton, de Maldonado, des Mercedes ou des Caterham.

Mais en fait, non.

Je crois qu’il vaudrait mieux se pencher au chevet de Maranello qui a vécu un tremblement de terre magnitude 7,5 sur l’échelle de Richter à Melbourne.. Ok, Alonso finit à une honorable 5è place, mais on se doute bien que c’est à bout de bras qu’il a porté sa machine à ce niveau. Massa, jamais à moins de 1 seconde pleine en qualification et en course donne sans doute une meilleure idée de la compétitivité de sa monoplace. Quand on connait la patience sans limite du Taureau des Asturies, on se demande combien de temps cette union va encore durer. On peut visiblement se demander aussi combien de course Sergio Perez va effectuer chez Sauber avant de rejoindre la Scuderia. Évidemment, Ferrari a les moyens de se refaire durant la saison. Et le fera probablement. Mais j’ai encore en mémoire la descente aux enfers de cette équipe fin 79, jusqu’à l’arrivée de Schumacher/Todt/Brawn, une vingtaine d’années plus tard.

C’est pourquoi je soumets, via le dessin ci-dessous, une solution radicale aux Rouges. Mais qui fera peut-être des victimes.

La réponse dans 36 heures, environ.