Happy Birthday Kimi Räikkönen!

Je vous sentais frileux sur le dernier article, normal, il était sombre.

Aussi me suis-je dit qu’il était temps de chausser des pneus neufs et de vous offrir une nouvelle piste!
En ce jour d’anniversaire, nous avons une pensée pour Kimi …. qui rejoindra « El Toro » des Asturies l’an prochain. Et là… j’vous dit pas, il y aura forcément de l’électricité dans l’air. Un jour ou l’autre. Oh bien entendu, début 2014, tout sera rose chez les Rouges, on célèbrera moult foix l’entente cordiale qui y règne, le fair-play des 2 pilotes, leur sens du devoir commun pour la Scuderia. Ce dont on peut être à peu près certain, c’est que Ferrari (à moins d’un loupé sur la monoplace) sera très haut au Championnat Constructeurs, car Fernando et Kimi devraient quand même engranger de sacrés points (surtout que chez RBR Ricciardo aura une période d’adaptation). Restera les inconnues Mercedes et McLaren. Qui devraient quand même être là et bien là. Quant à Lotus, bah on aura je le souhaite un Grosjean serein, et sans doute un Hulkenberg très motivé. La monoplace E22 ne devrait pas être mal, sachant que cela fait 2 ans que les chassis d’Enstone sont très bons.

Allez, JOYEUX ANNIVERSAIRE KIMI, profite bien passque l’année prochaine ce sera une autre paire de manches! 😉

Kimi_Birthday_2013_spanish

As-tu ri à la victoire du Petit Taureau?

(… il y a un point bonus pour ceux qui comprendrons le jeu de mots du titre…)

Eh bien mes amis, très très belle victoire de Môssieu Alonso! Départ agressif à souhait avec 2 places gagnées dans les virages 2 et 3 (sur Hamilton et Raikkonen), puis course hyper solide jusqu’à la fin. Rien à dire, le sans faute. Ça fait toujours plaisir, je trouve, de voir du grand Fernando, celui qui ne lâche rien, alors que, partant 5è, rien n’était joué avant l’extinction des feux.
Kimi. Bah rien à dire non plus, même s’il avait pu résister à Alonso au premier tour, il n’aurait pas fait mieux. Déjà peu démonstratif lorsqu’il gagne, sa deuxième place le laisse… de glace!. Cela dit, il est des raisons d’être content pour lui vu qu’il est toujours 2è au Championnat pilote. A leur décharge, saluons comme il se doit Lotus F1 Team, qui lui donne toujours une excellente voiture.
Massa. Le cas Massa. Ce petit bonhomme inodore et sans saveur est de retour, dirait-on. Je pense qu’il était sur cette course à 99,9% de ce qu’il peut donner, c’est à dire très bien, mais il n’arrivera jamais à la cheville de son coéquipier. C’est vraiment le frère jumeau de Rubens Barrichello. Vous me trouvez sévère à son encontre? Allons, voyons, la Ferrari était vraiment LA monoplace à battre aujourd’hui. Il aurait dû -au moins- finir deuxième. Donc on ne sait pas s’il doit être content de son résultat ou pas.
Grosse déception chez le Taureau Rouge, laminé, 4è (Vettel) et 5è (Webber). Tant mieux pour les fans de F1, ça évite la monotonie. Ça prolonge le suspense!
Enfin, si on parle de déception, il ne faisait aucun doute avant la course que les Mercedes -bon sang ce qu’elle sont rapides en qualification!- seraient à la ramasse en course. Alea Jacta Est! Le sort en est jeté. Leur saison sera un calvaire de ce type, quand bien même elle pourraient faire illusion à Monaco (voire gagner, je mets une -petite- pièce sur elles). 6è pour Rosberg, le Poleman, et 12è pour Hamilton, je pense que le grand patron de Mercedes, Dieter « Trucmunchen », présent au moins samedi dans le paddock, va vite se lasser.
Les McLaren 8è et 9è, ça ressemble quand même à un film d’horreur, non? J’espère pour Button que son équipe ne soit pas dans une mauvaise passe de X années, comme feu-BAR/honda F1, sinon son prochain titre, il l’aura en 2023 😉
Quelques satisfecit: Gutteriez, meilleur tour en course, et qui domine Hulkenberg, et DiResta qui domine Sutil, qui semble rentrer dans le rang.
Des déceptions? Quelques unes. Grosjean, victime du matériel, Vergne du chat noir, Williams, l’ombre d’elle-même.

Et vous vous en avez retenu quoi de cette course?

Podium_Barcelone_2013

LE TRIOMPHE DU DOIGT VENGEUR.

« Voilà, c’est fini » comme dirait le chanteur Jean-Louis Aubert.

La saison de F1 2010, la plus longue de l’histoire et certainement une des plus passionnantes est terminée. Elle nous aura tenu en haleine jusqu’au bout. En ça, elle m’a beaucoup plu. Des 5 prétendants au titre (même si à la fin ils n’étaient plus que 4) je n’ai au final que du bien à dire (des réserves aussi parfois tout de même). Button, premier éliminé dans la course au titre a fait honneur je trouve à son titre: 2 victoires et quelques podiums dans cette nouvelle équipe où le chouchou s’appelle Hamilton, c’est très bien. Et dans un climat serein (n’est-ce pas monsieur Alonso?). Button a finalement été bien inspiré de quitter BrawnGP/ Mercedes. Son coéquipier, Hamilton, a encore montré tout au long de la saison son incroyable fougue. Un très grand qui aura en fin de carrière plusieurs titres n’en doutons pas.

Alonso: et bien on a retrouvé le grand Fernando. Le bagarreur. Celui qui ne lâche rien. Qui gagne le premier GP de la saison sur une nouvelle machine, dans un nouvel environnement et une nouvelle équipe. Et qui est en bataille jusqu’à la fin. Bien entendu l’histoire s’est mal terminée pour lui, mais sans doute plus suite à une erreur de stratégie de son équipe qu’à une faute lui incombant. Même s’il en a commis quelques unes au volant cette année. Malgré tout, au fil des années, j’ai un peu de mal avec son « tempérament » (« this is ridiculous », « I’m faster than him »…). Il n’en reste pas moins un formidable catalyseur d’hommes et d’énergie.

Chez RedBull Renault, mon favori, je l’avais déjà dit, était Webber dont j’apprécie la maturation lente (comme le bon vin). Quatre victoires magistrales cette année, mais hélàs! une fin de saison légèrement décevante. Bien sûr je dis cela en étant totalement étranger au Team, team dans lequel visiblement on lui a fait sentir à maintes reprises qu’il n’était pas le Messie. Mais, une fois passée la déception, Mark s’améliorant d’années en années, pourquoi ne reviendrait-il pas encore plus fort en 2011? Hein?

Au nom de l’Amitié Franco-Allemande, je tiens à féliciter Sebastian Vettel, Champion du Monde de F1 2010. Que dire? En toute objectivité, rien d’autre à mon sens que « Bravo ». Bon sang ne saurait mentir, dit-on. Un gars qui marque ses premiers points à son premier GP (ok, il y en a eu d’autres), qui signe sa première victoire lors de sa 1è saison complète de F1, sous le déluge de Monza, dans une Torro Rosso… là cela force le respect. Cette capacité qu’il a en outre de sortir ZE temps en qualifs sur un tour est incroyable. Ce type est une météorite. Rappelons qu’il était essayeur du vendredi chez BMW-Sauber à côté des titulaires Heidfield et Kubica. Dont on sait qu’ils ne sont pas manchots. Si on mettait en courbes leurs carrières respectives sur un même tableau cela donnerait un sacré graphique !!!

Alors comme beaucoup, je n’aime pas sa façon de montrer l’index quand il signe une prouesse, mais aujourd’hui je lui pardonne (comme s’il n’attendait que ça 😉 ). Habile transition pour parler d’index. Celui de Vettel vers le haut brille à présent et Alonso et la Scuderia Ferrari sont mis à l’index pour leur échec. La vie est parfois cruelle.

Je me pourlèche donc la babines en pensant à la saison 2011 qui devrait être de la même intensité… voire plus si Mercedes et Renault F1 arrivent à nous sortir de bonnes monoplaces. Le championnat de F1 2010 est mort, vive le championnat de F1 2011 !