Aerocats …

Aerocats ou Aérochats … c’est le nom donné par Renault Sport F1 aux Barge Boards jaunes de sa monoplace R17… Ils ont d’ailleurs fait pas mal de photos diffusées sur les réseaux sociaux avec ce barge board flanqué d’yeux et de moustache de chat. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de de vous invité sur leur site voir la planche « manga » que nous avons réalisée qui raconte la naissance (un poil romancée…) de ces Aerocats ! Bonne lecture à vous !

Le cartoon se trouve ici: https://www.renaultsport.com/saison-1-les-premiers-aerochats.html?lang=fr

Publicités

M E L B O U R N E

Voilà, voilà… ça arrive… Ze championnat 2016 de Formule 1 !

Pas mal de nouveautés et d’interrogations à l’aube de cette nouvelle saison, et c’est tant mieux !

Primo: Les Mercedes vont-elles encore dominer, ou bien Ferrari peut-elle jouer les trouble-fête ? Une 3è force va-t’elle pointer le bout de son nez ? Lewis Hamilton va-t’il encore dominer Nico Rosberg ? Le retour de Renault sera-t’il parsemé de douleurs ou bien seront-ils une des bonnes surprises ? Je crois beaucoup, personnellement à l’apport de Frédéric Vasseur, même s’il leur faudra du temps…

Que feront les McLaren-Honda ? Encore une descente aux enfers pour Alonso et Button? Ou bien vont-ils redresser la barre ?

Et cette nouvelle équipe Haas ? Bien qu’empruntant de nombreux éléments Ferrari, il faut réussir à tout faire fonctionner, et à développer correctement. Je ne sais pas si Romain a pris une bonne décision… en tout cas il lui faudra être patient.

Williams doit absolument muscler son jeu, si elle ne veut pas se faire déborder par d’autres.

Force India pourrait être une des bonnes surprises de l’année… au moins de temps en temps.

Red Bull ? … Je les vois bien se prendre une piquette par … Toro Rosso 😉

Manor ? Pas la moindre idée mais ils me semblent en queue de peloton.

Tiens j’ai oublié Sauber 😉

 

En attendant, voici le programme télé, il va falloir se lever tôt 😉

LE PROGRAMME TÉLÉ

Vendredi
– Essais Libres 1: 02h25 en direct sur Canal + Sport.
– Essais Libres 2: 06h20 en direct sur Canal + Sport.

Samedi
– Essais Libres 3: 03h50 en direct sur Canal + Sport.
– Qualifications: 06h45 en direct sur Canal + Sport. Rediffusion à 22h05 sur Canal + Sport.

Dimanche
– La Grille: 05h15 en direct sur Canal +.
– Course: 06h00 en direct sur Canal +. Rediffusion à 12h20 et à 19h00 sur Canal + Sport et lundi à 12h20 sur Canal + Sport.
– Formula One: 07h55 sur Canal + Sport. Rediffusion à 15h55 et à 20h20 sur Canal + Sport et lundi à 13h40 sur Canal + Sport.

Mercredi
– On Board, au coeur de la F1: 18h55 sur Canal + Sport. Rediffusion jeudi à 16h45 sur Canal + Sport et vendredi à 22h20 sur Canal + Sport.
– Les spécialistes F1: 19h40 sur Canal + Sport. Rediffusion le soir à 01h00 sur Canal + Sport et à 03h50 sur Canal +, jeudi à 07h35 et 12h25 sur Canal + Sport.

Tous ces programmes seront disponible à la demande sur MyCanal.

 

Et vous, vous en pensez quoi ? Vos pronostiques ?

Allez, en cadeau un cartoon de la Renault jaune … Vroum Vroum !

F1_Cartoon_Renault_2016_Yellow

A L’AISE EN MALAISIE

Le voili, le voilou! J’ai nommé…. Fernando Alonso. Ze retour. En Malaisie. C’est pas « elle court, elle court, la maladie d’amour », mais plus « il court, il court, en Malaisie d’amouuuur ». On est, enfin je suis, bien content de le voir sur pied, le petit Taureau des Asturies. Bon il revient avec une caisse qui se traîne, mais bon! On fera avec (lui, surtout)! À noter qu’avec l’arrivée (ou le retour) de Marussia (ou Manor), on sait au moins quelles seront les 2 monoplaces qui occuperont le fond de grille. Et ça, pour le mental d’Alonso, c’est plutôt positif.
Bon sinon les Mercedes toujours aux avant-postes, mais les Ferrari sont bien là. La preuve avec les P2 et P4 durant les EL2. On verra pour la suite.
Autrement, vous avez vu que RedBull veut faire une tête au carré au Losange? Le torchon brûle, dirait-on, entre les 2 partenaires. Ok, Renault a fourni un bloc moteur clairement pas au niveau. Shame on you. Mais les lamentations publiques du Taureau Rouge sont ridicules. Et déplacées. Les rares fois où c’est le châssis qui a fait défaut ces 5 dernières années (ou tout autre organe ne relevant pas de Viry-Châtillon), les gars de chez Renault auraient dû les pourrir. On aurait vu leur tête… Du coup, Renault évoque la possibilité d’arrêter! Carrément. Ou bien de racheter Toro Rosso. Pour refaire une équipe 100% « Rôno »… avouez que vous n’attendez que ça! Hein?

Autre info -que même que Claire Chazal en a parlé à 20h- le rachat de Pirelli par les Chinois! Ils garderont la marque « telle quelle » pour l’Europe et la F1 et créeront une sous-marque pour leur propre marché. Du coup, ça y est, ils maîtrisent l’ensemble de la chaîne auto, puisqu’ils avaient déjà des constructeurs automobiles. Je leur souhaite de concevoir des pneus « verts » qui économisent l’énergie, ça sera toujours ça de moins de pollution dans l’air chez eux! Reste à savoir si dans le Motorhome Pirelli « la Pasta » sera remplacée par des bols de riz!

Allez, bon Grand Prix de Malaisie à vous!

Pirelli_Chinois copie

LEWIS, SI T’ES CHAMPION, APPUIE SU’L’CHAMPIGNON!

La traversée du désert de 6 ans s’est achevée… à AbuDhabi pour Lewis Hamilton. 6 ans donc après son premier titre de Champion du Monde, l’Anglais conquiert donc sa seconde couronne mondiale. Et de quelle manière! Battu en qualifs par Nico Rosberg, Lewis a gagné sa couronne dès l’extinction des feux rouges en prenant un meilleur départ. Le reste n’a été qu’un long fleuve tranquille (façon de parler) tant le sort l’avait choisi, accablant son coéquipier de tous les maux.Enfin quand je dis « traversée du désert », avec 11 victoires cette saison, ‘y a pire! Mais au bout du compte l’honneur (ou la morale) est sauf puisque c’est le meilleur qui a gagné. Le meilleur de l’année au moins (je dis ça pour les fans inconditionnels de Rosberg). Et qu’on ne vienne pas me sortir la théorie du complot judéo-maçonnique pour les ennuis de Nico à Abu Dhabi. Trop facile. Et Mercedes n’aurait jamais accepté cela. De toute façon, après le titre constructeurs, ils étaient assurés d’avoir celui des pilotes. Donc aucun intérêt à privilégier un pilote plus qu’un autre. Non je crois à la malchance -relative- de Nico. Ou au manque de niaque ou de talent. Il est vrai que ce n’est pas forcément évident de « tomber » sur un coéquipier de la trempe de Lewis. Demandez à Fernando et Heikki…

Il y a une autre traversée du désert qui s’achève, c’est celle de Fernando Alonso. 5 ans. C’est long 5 ans. 5 ans parfois près du but, parfois très loin. Là, les Ferrari finissent 9è et 10è de la course. C’est bien. Nan j’rigole. Enfin je pleure. Enfin au moins moi j’ai la chance de ne pas travailler pour Ferrari. Ça doit être dur pour les salariés de la Scuderia. Plus mauvaise année depuis 1993, pensez donc. Pas une victoire. Pour l’Asturien aussi c’est dur. 8 ans sans le moindre titre. Autant de « temps » perdu chez McLaren, Renault F1 Team (je parle de son comme-back à Enstone en 2008) et Ferrari. Pourtant Ferrari et lui c’était du sérieux. Si, si. Jusqu’en 2016 et « je finirai ma carrière là-bas ». Mouais. Bah… on verra dans les années à venir chez…. chez qui? McLaren bien sûr!

Vettel aussi a vécu une mini traversée du désert. 1 an sans victoire quand son coéquipier en « chipe » 3 aux intraitables Mercedes… cela ressemble à une correction, vous ne trouvez pas? Je pense qu’il faut qu’il s’attende à quelques années de disette chez Ferrari…

Au-delà des imbattables Mercedes, notons quand même les performances cette année de 2 pilotes. Daniel Ricciardo, pour moi la VRAIE révélation de 2014. Gentil, affable, souriant et bougrement rapide et agressif en piste. 3 victoires à la clé. Ses premières. Un Champion du Monde en devenir… s’il se retrouve avec une bonne monoplace! Espérons que le départ de Vettel et Newey ne pénalise pas trop l’écurie de Milton Keynes, car on sait bien que la F1 marche par cycles. Ma deuxième révélation est Valtteri Bottas. Il a une tête d’expert comptable, mais sait piloter une F1 comme personne! Au final, 4è au championnat (devant Vettel et Alonso, quand même), comme ça, sans faire trop de bruit. Si Williams continue en 2015 sur sa lancée, il faudra compter sur lui.

Petit accessit à Caterham, pour « en avoir été ». Le liquidateur judiciaire aux manettes a l’air de faire un bon job. Dommage en revanche pour l’équipe Marussia, présente…. sans matériel.Quid de ces 2 équipes en 2015?…

Par charité chrétienne je n’évoquerais pas Sauber qui a vécu une saison affreuse en terme de résultats.

Quant à Lotus… « être et avoir été ». Un saison digne de 2008. Nulle et lamentable. Un peu facile de mettre ça sur le dos du moteur Renault quand on voit les 3 victoires de Ricciardo. Mais ne les enterrons pas de si vite, ils ont les compétences pour revenir en 2015. le moteur Mercedes, supérieur il est vrai au Renault, devrait stabiliser l’ensemble. Un peu déçu de Romain, parfois battu par Maldonado certainement moins bon que lui. Quoi que. Quoi qu’il a déjà une victoire en GP, LUI 😉 Je pense (navré Mumu…) que si Romain est resté à Enstone ce n’est pas qu’il avait foix en le projet de 2015, mais surtout qu’il n’a pas trouvé de place ailleurs, c’est-à-dire dans un Team plus performant.

 

Bref, nous avons un nouveau Champion du Monde, alors VIVE LEWIS HAMILTON! Et puissions-nous hiberner que la nouvelle saison arrive plus rapidement!

Et vous, vous en pensez-quoi de ce dénouement?

En attendant, voici un bô dessin fait ce matin. Suis-je extralucide? Nan, j’avais fait le même avec Rosberg, au cas où…  😉

BIC_ABU_LH_1 copie

 

Sir JACK BRABHAM…

On apprend aujourd’hui, 19 mai 2014 le décès de l’Australien Jack Brabham.

Encore une légende disparue. Mais celle-là était un peu spéciale, puisque Sir Jack cumulait à lui seul 3 titres de Champion du Monde des pilotes de F1 (1959, 1960 chez Cooper et 1966 chez…. Brabham) et étant devenu aussi constructeur à part entière (en association avec Ron Tauranac), 2 titres de Champion Constructeur, en 66 (avec donc lui au volant) et en 67 avec Denis Hulme. IL était donc « légitimement » 5 foix Champion du Monde. C’est un fait unique dans l’histoire de la F1: les pilotes ayant monté leur propre écurie ont soit été titrés sans elle, soit n’ont jamais été titrés alors que leur équipe le fût. Vous me suivez?

Je ne sais pas qui du pilote ou du constructeur restera le plus célèbre, toujours est-il qu’en 1971, un jeune freluquet du nom de Bernard Ecclestone, dit Tonton Bernie, lui racheta l’équipe (pour la revendre en 88).

De grands pilotes se sont succédés dans cette équipe: citons Jack Brabham, bien entendu, Denis Hulme, Jochen Rindt, Jacky Ickx, Graham Hill, carlos Retemann, John Watson, Carlos Pace, Niki Lauda, Nelson Piquet, Riccardo Patrese, Derek Warwick, De Angelis, Brundle, Blundell, Damon Hill, et la belle Giovanna Amati. Les grognons se rappelleroCnt la victoire entâchée de scandale au championnat pilotes 1983, que Bernie a remporté, avec Piquet au volant, au nez et à la barbe d’Alain Prost et Renault F1. On a beaucoup dit à l’époque, que le moteur BMW utilisait une essence non réglementaire. Renault s’est toujours refusé de porter plainte… L’écurie finit elle 3è cette année-là.

Je retiendrais, moi, la merveilleuse mais inefficace, Brabham BT55, dit « la limande » due au génial designer Gordon Murray, qui fit ensuite les beaux jours de McLaren.

Une page d’histoire se tourne, et si vous voulez en savoir plus je vous invite à consulter les page Wiki de Jack Brabham ainsi que celle de l’écurie éponyme (éponyme… c’est pas le nom de l’équipe, c’est Brabham le nom de l’équipe, c’est Juste? ;-D)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Brabham

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brabham_Racing_Organisation

 

A l’époque de Sir J. Brabham, on décorait peu les kakses (pas intégraux à l’époque), le sien a été successivement noir, gris et doré. Il mérite évidemment de figurer dans ma galerie de « Classic F1 Helmets »

 

ClassicHelmet_JackBrabham_jpeg

 

 

I AM JUST A JEALOUS GUY…

Vous savez quoi? Bah, voici un petit billet qui risque au mieux de vous rappeler plein de souvenirs, au pire de vous rendre jaloux comme des poux! Et ça grâce à qui? Grâce à mon ami SEB 28 qui nous offre ces superbes photos de sa collection de miniatures de F1 (… et autres disciplines). Le facteur commun entre ces photos? L’amour immodéré que Seb28, à l’instar de beaucoup d’entre-vous (nous?), porte au Losange! Alors les amis, c’est « plaisir des yeux », rien que pour vous! Au passage, vous pourrez noter les modifications aéro des F1 grâce aux différentes versions étalées dans le temps. Vous (re-)découvrirez aussi des F1 que vous aviez oublié, comme la Williams FW 14B de 1992 (en carbone) , vous vous régalerez des reconstitutions de stands (notez les traces de pneus au sol!) réalisées par le propriétaire des miniatures, vous découvrirez des « vraies » pièces ((soupape, triangle de suspension), une reproduction de volant de la R 28 (de 2008… ou est-ce la R29 de 2009?)  (échelle 1/2 je crois), bref, une collection admirable! Seb je te remercie très chaleureusement de nous faire profiter de ta collection!

N’hésitez pas à laisser des commentaires et si d’aventure, vous avez vous aussi des trésors cachés, n’hésitez pas à les partager avec nous, je me ferai un plaisir de vous ouvrir ce blog!

 

Alpine Renault A110 Tour de Corse 1973

Alpine Renault A110-50

Alpine Renault A442 Le Mans 1978. vue profil

Benetton Renault - B197 (1997) - JA. vue profil

Benetton Renault - B201 (2001) - JB. vue profil

Camion Renault F1 Team - ING. vue attelée

Lotus Renault - 97T (1985) - AS. vue profil

piéce moteur Renault Sport F1 - soupape

piéce Renault F1 Team - R25 (2005) - bras suspension arriére (1)

Red Bull Racing - RB5 (2009) - MW. vue profil

Red Bull Racing - RB6 (2010) - SV. vue profil

Red Bull Racing - RB7 (2011) - SV. vue profil

Red Bull Racing - RB8 (2012) - MW. vue profil

Renault - RE20 (1980) - JPJ. vue moteur

Renault F1 Team - pit stop R26 (2006) - FA

Renault F1 Team - R23 (2003) - FA (1ére victoire). vue profil

Renault F1 Team - R23 (2003) - JT. vue profil

Renault F1 Team - R24 (2004) - FA. vue profil

Renault F1 Team - R25 (2005) - FA - CDM pilotes. vue pilote

Renault F1 Team - R25 (2005) - FA & GF- CDM constructeurs. vue pilotes

Renault F1 Team - R26 (2006) - FA - CDM pilotes et constructeurs. vue pilote

Renault F1 Team - R26 (2006) - FA - CDM pilotes et constructeurs. vue profil

Renault F1 Team - R27 (2007) - HK. vue profil

Renault F1 Team - R29 (2009) - RG & FA. vue face

Renault F1 Team - R29 (2009) - RG

Renault F1 Team - R30 (2010) - RK

Renault F1 Team - R202 (2002) - JT. vue profil

Renault F1 team - stand R25 (2005) - FA. vue dessus

Renault Mégane III Trophy. vue moteur

Renault R5 maxi turbo Tour de Corse 1982. vue dessus

Romain Grosjean 2012 (1)

Volant Renault F1 Team. vue face

Williams Renault - FW14 (1991) - NM. vue moteur

Williams Renault - FW14B (1992) - version carbon essais. vue moteur

Williams Renault - FW14B (1992) - version carbon essais. vue profil

Williams Renault - FW15C (1993) - DH

Williams Renault - FW16 (1994) - AS

Williams Renault - FW19 (1997) - JV

 

Avec des « Si » on mettrait Oviedo en bouteille.

Rappelez-vous… fin 2009, Fernando Alonso quitte le Renault F1 Team pour la Scuderia Ferrari. Normalement rattaché au Losange jusqu’au 31 décembre 2009, le double Champion du Monde est libéré plus tôt et se rend aux Ferrari Days en Espagne en compagnie de son futur équipier, le revenant Felipe Massa et IL Grande Louca Di Machin-molo…. Lequel se paie le luxe de servir de chauffard chauffeur aux deux pilotes sus-cités pour un tour de circuit… Las, emporté par la liesse générale, il quitte le circuit pour se rapprocher des spectateurs et.. s’enlise dans les graviers.. Vous avez certainement vu cette image. Or ce jour-là, Fernando ne revêtait pas les couleur de la Scuderia (contrat Renault oblige) mais portait un affreux pull sans manche bardé de… losanges! Comment qu’ça s’appelle donc en spychologie (oui j’ai bien écrit spychologie)? Acte manqué? Toujours est-il que ce détail m’avait fait sourire. Après l’avoir entendu maintes fois répéter que « Réno qué cé ma familia » ou « qué sé Réno yé souis comme a la mason », on l’a très vite entendu dire « que Férari qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre (ad lib) ». Dont acte.

Donc, à l’occasion du retour en Europe et plus particulièrement en Espagne (Dieu que ces 3 semaines m’ont parues longues), patrie du « Toro d’Oviedo », je vous montre ce dessin jamais publié, qui date des Ferrari Days 2009, où j’imaginais la tristesse de l’équipe Renault de voir ce flamboyant pilote quitter le nid, ainsi que les messages qu’ils avaient envie de lui faire passer. Ne soyons pas dupes, Alonso a définitivement tourné la page Renault, et ce d’ailleurs, à mon humble avis, dès 2006, année de son second titre, lorsqu’il est parti chez McLaren ( « Férari McLaren qué cé la plous grandé équipe et yé touyours voulu y etre »), malgré son retour en 2008/2009.

Mais trève de bla-bla, Alonso est et restera un très grand pilote ( il vient d’ailleurs de doubler Ayrton Senna au cumul des points, se hissant en 3è position derrière Schumacher et Prost).