Sur les bords du Saint Laurent, les McLaren boys disent « c’est assez de la domination RedBull ».

…. car si en Turquie Hamilton l’avait emporté, c’était grâce au crash Vettel/Webber. Mais cette fois-ci, à Montréal c’est une vraie victoire à la régulière. Ils ont surnagé et survolé la concurrence. On dit que la stratégie des pneus y a compté pour beaucoup. Soit. Mais force est de constater que les McLaren sont au meilleur de leur forme. A confirmer bien entendu à Valencia. Et les monoplaces de Milton Keynes ont encore eu des problèmes de boîte de vitesse: après les qualifications pour Webber et pendant la course pour Vettel. Il a semblé que Fernando Alonso ait retrouvé des couleurs, même si son coéquipier ne peut en dire autant. C’est Pépère Schumi qui m’a semblé VRAIMENT à la peine.. beaucoup de bagarres dans le peloton et à peu près autant de défaites.

Le prochain GP est donc Valencia. Je n’aime pas ce circuit, je le trouve sans intérêt aucun. Peut-être que Ferrari sera aux avant-postes avec sa F10-B, mais enfin je note  que depuis que le sympathique Domenicali a pris les rênes de la Scuderia les choses semblent compliquées…. Maaaaa……..

NB: le premier qui dit que le jeu de mot du titre et le dessin étaient « faciles », j’le dis à la maicresse!

Les tribulations d’un Allemand en Chine…

Pas facile d’être le pilote le plus titré de a F1 et de tenter un retour après 3 ans d’absence (2007-2008-2009) lorsqu’un de ses compatriotes, ironiquement surnommé « bébé Schumi » affiche une telle vitesse de pointe et réalise sa 3è pole en 4 GP!

Aux avant postes lors des essais de vendredi, Mickaël Schumacher a été ramené à la réalité lors des qualifications du GP de Chine… 9 è temps, à deux doigts de ne pas disputer la Q3… Le constat doit forcément être amer. Surtout quand le petit Sebastian Vettel fait preuve d’autant de rage de vaincre et autant d’enthousiasme. 22 ans, toutes ses dents (?) et une envergure de futur champion du monde. Vice-champion du monde 2009, le jeune pilote du RedBull Racing étonne depuis ses débuts sur une modeste Torro Rosso. Et l’Histoire est certainement en train de s’écrire pour un bon moment. Pour ne rien gâter, tous les observateurs s’accordent à dire qu’en plus il est sympa (lui).

Le constat doit forcément être amer par ailleurs, lorsque votre coéquipier (Nico Rosberg en l’occurence), pilote prometteur mais qui, pour le coup, n’a rien prouvé encore (c’est à dire pas de pole position, pas de victoire) est constamment devant lors des essais d’intersaison, des essais des GP et des courses…

Dire que dans notre beau pays plein de gens s’inquiètent pour leur future retraite, Schumacher, lui, qui en avait une pour le moins dorée à tout fichu en l’air. Travailler plus pour gagner plus qu’ils disaient… mouais… Schumi quant à lui, aimerait simplement travailler plus pour… juste gagner!

Allez, courage « Maille-écueil »…. ne laisse pas la moutarde te monter au nez!