Mon Zap

Pôpôpô! Voici le cartoon d’après GP, où Hamilton à Monza atomisa la concurrence. On va bientôt regretter les années Vettel, ou… les années Schumacher (je parle de Michael, pas de Ralf…). Bref le titre lui paraît plus que promis. Un grand champion tout de même, car s’il gagne le titre cette année, cela sera forcément avec au moins une victoire sur les 7 GP restant à disputer, il deviendra donc rapidement, au moins dans les statistiques (je dis ça pour ses détracteurs) l’égal de Senna… Ça laisse rêveur, non?

On attendant, moi je connais un pilote teuton qui peut commencer à numéroter ses abattis…
Comme il y a deux semaines, je ne vous mets que la 1è image, pour la suite vous n’avez qu’à cliquer sur le lien! Bonne lecture les amis.
Hop hop hop, on clique: http://fr.motorsport.com/f1/news/le-grand-prix-d-italie-vu-par-cirebox

MS_Cartoon_ItalianGP2015_1 copie

 

Publicités

AYRTON…

1er Mai 1994, 1er Mai 2014… Vingt ans. 20 ans que le monde de la Formule 1 a perdu cet immense Champion. On peut être pour ou contre, pro ou anti, le simple fait qu’il ait disparu nous a ôté bien des bagarres sur la piste. Est-il fou d’imaginer que si Ayrton était toujours parmi nous le visage de la F1 n’aurait pas été le même? Prost était déjà parti fin 93, au soir de son 4è titre, mais quid de la carrière de Michael Schumacher, tant chez Benetton que chez Ferrari. Car le sympathique Luca di Montre-le-Mojo voulait Ayrton parait-il. Ayrton aurait donc sans doute eu plus de victoires, de titres, etc… Mika Hakkinen aurait-il pu décrocher 2 titres en 98-99? Et je ne parle pas de Damon Hill… Bref tout un tas de questions sans réponses.
Quoi qu’il en soit, Ayrton restera dans les mémoires car il a finalement eu une carrière ébouriffante et il est décédé dans l’arène. Toutes les conditions ont été réunies pour qu’il passe à la postérité. Le même phénomène s’était déjà produit avec Gilles Villeneuve. D’autres pilotes émérites, encore en vie, ne passeront pas à la postérité, ainsi va la vie!

Rappelons-nous donc en ce jour le Grand Champion que fût Ayrton. Personnellement je me rappelle du jour de sa mort comme si c’était hier, étant devant mon écran cathodique en ce jour de GP d’Imola 94. Mais l’image que je garde de lui est la fougue, l’audace, l’implication. Même s’il est vrai que son perfectionnisme le poussât à quelques sorties de piste sportives…

Rappelons nous enfin, que Roland Ratzenberger a perdu la vie la veille de Senna et que Rubens Barrichello frôla la mort le samedi. Il devait être écrit dans le ciel que ce GP serait sombre.

Et vous quel image gardez-vous de Senna?

 

AyrtonSenna_CartoonColor copieRGB

AYRTON SENNA

Aujourd’hui c’est le jour de la naissance d’Ayrton Senna. S’il était encore parmi nous, il aurait aujourd’hui 54 ans…
Cette année 2014 est vraiment l’année Senna, car nous allons beaucoup entendre parler de lui aux alentours du 1er mai, date anniversaire de sa tragique disparition. Du coup les livres retraçant sa mémoire fleuriront.

Et vous, quel souvenir vous a-t’il laissé?

Personnellement, au-delà de la rivalité Prost/Senna, c’est vraiment un pilote que j’ai apprécié par sa fougue, son côté « branché sur le Ciel », sa vista, son panache. Et je crois raisonnablement qu’on peut aimer Prost et Senna. Ils n’ont rien à voir, et on peut les apprécier pour leurs différence et leur palmarès.

On pourrait se demander ce qu’il ferait aujourd’hui s’il était toujours vivant? Serait-il toujours dans le F1 Circus, serait-il encore pilote en Endurance ou ailleurs? Serait-il patron d’écurie, commentateur TV ou bien retiré dans son Brésil natal?

Allez, obrigado pour toutes ces émotions Ayrton.

 

ClassicHelmetXFM_Ayrton_Senna

RG: VOL 714 POUR ENSTONE

Wôhoooo! Et de deux! Deux, comme deuxième Français à signer en F1 pour 2012, après Charles Pic, et deux comme deuxième chance pour Romain Grosjean. Même si c’était dans l’air du temps, face à un Petrov muni d’un contrat et d’un Senna qui avait l’avantage de 8 courses dans les pattes, ainsi que de généreux sponsors, c’est finalement le petit Romain qui a été promu. Bon, ok, avec un généreux sponsor aussi, le pétrolier Total. Qui, comme la société Elf autrefois, a « poussé » un de ses pilotes en F1. Bravo.
Pour le coup, ceux qui trouvaient les choix de Lotus Renault GP timorés en terme de pilotes (oubliant au passage la désaffection-sans jeux de mots- de Kubica début 2011), en sont pour leur frais: le Champion du Monde de F1 2007 et le Champion (du Monde aussi même si le titre ne le dit pas…) de GP2 2011. Le revers de la médaille, c’est que -finalement- ces deux là auront sans doute un temps de réadaptation: l’un à cause de son absence de 2 ans, l’autre… aussi, mais surtout par sa méconnaissance de certains circuits.Mais les essais de l’intersaison les y aideront.
Tiens, je note que leurs carrières respectives en F1 se sont arrêtées le même jour à la même heure , le 1er novembre 2009 à Abou Dhabi, après la course, et qu’elle recommencera le même jour à la même heure, le vendredi 16 mars à 10h locales aux essais libres 1 du GP de Melbourne. Amusant, non?
Et vous, vous en pensez quoi de ce retour de Romain?

Mes F1 de légende…

Histoire de vous présenter de nouveaux dessins, j’inaugure la rubrique « Mes F1 de légende ». Je dis bien « Mes » et pas « Les ». Rubrique totalement subjective donc.

Commençons par celle pilotée par celui qui aurait eu 50 ans cette année (Ayrton Senna): Lotus 98T. Moteur Renault V6 Turbo de 1200 bourrins dans sa version qualification et passage de vitesses manuel… fallait en avoir pour dompter ces machines.

J’adorais cette voiture par son design, sa déco, son moteur et bien entendu son pilote. Je crois que, ayant commencé à regarder la F1 vers 1983-84, c’est véritablement le premier ensemble machine/pilote qui m’ait enthousiasmé. Plus que Prost, à l’époque, même si ce dernier avait déjà un palmarès plus éloquent. J’avoue n’avoir prêté aucune attention au coéquipiers de Senna, le beau Elio de Angelis et Johnny Dumfries (en 86). Par la suite, lorsque Lotus, la firme fondée par Colin Chapman (décédé en 82) a changé de sponsor et est devenue jaune poussin (ou… chameau), j’ai failli vomir mon 4 heures…. surtout qu’au début de la saison 87, le jaune du casque de Senna jurait affreusement avec le jaune de la voiture (à moins que ce ne soit le contraire…). Bref.

Cette Lotus a gagné 3 GP en 85 et 2 en 86. Je me rappelle encore le GP de Jerez 86 où Senna finit quelques centimètres devant Nigel Mansell… une bagarre de titans.

Le retour de Lotus en 2010 ne m’inspire pas grand chose, encore que ses couleurs originales vert anglais/jaune soit agréables à regarder. Mais Trulli et Kovalainen me font de la peine à bord de cette trapanelle….