Saison 2017… C’est parti !

cirebox_f1_2016vs2017

Bien le bonjour les amis.

Eh bien, on peut le dire, la saison 2017 est lancée !

Toutes les monoplaces ont été présentées (enfin presque toutes, voir ce dessin: https://fr.motorsport.com/f1/news/humeur-cirebox-immersion-exclusive-manor-876201/ ) et les équipes ont pris le chemin de Barcelone pour tester ces nouvelles F1. Nouvelles à tous les titres puisque, vous le savez, les règles aéro ont changé, ce qui se traduit par des dimensions légèrement plus importantes en longueur (le nez et l’aileron avant ainsi que l’aileron arrière), bien que l’empattement (la distance entre l’axe des roues AV et AR) n’ait pas changé. De plus, la largeur des trains AV et AR ont pris un peu en largeur, et comme les pneus sont plus larges, cela donne des voitures plus longues et plus larges. Ajoutez à cela l’aileron arrière plus bas et plus large, cela ne fait que renforcer visuellement cet effet d’embonpoint. Le diffuseur arrière a un volume plus important, et des « barge bords » ont fleuri sur les côtés (et sur 9 équipes sur 10, apparition d’un aileron de requin sur la capot moteur, comme en 2009), ainsi que certains ailerons en forme de « T ». Bref, des F1 « new look ». (voir à ce propos ce dessin hilarant: https://fr.motorsport.com/f1/news/humeur-cirebox-mercedes-peche-dessin-878936/ )  

La règlementation moteur n’ayant pas évolué de manière spectaculaire, les moteurs sont optimisés par rapport à 2016 (notons malgré tout quelques modifications, notamment 2 tubulures en plus le long de l’échappement pour une évacuation complémentaire de gaz ou d’air chaud (je ne me suis pas penché sur la question). Renault en revanche, a revu sa copie de fond en comble, et propose un nouveau moteur qu’il faudra dans un premier temps fiabiliser. Tous les radiateurs semblent être plus petits (et les pontons qui les carènent) , mais c’est peut-être dû au fait que le plancher plat est un chouilla plus grand.

Les forces en présence restent les mêmes… Mercedes semble -déjà !- loin devant, les Ferrari gonflent le torse (comme d’hab’ ) sur ces essais. Les RedBull sont bien là aussi. McLaren est déjà en train de plancher sur une version « B »… ce qui n’augure pas d’une bonne saison… on risque de voir encore un Alonso grincheux.

Sur les essais il est difficile de savoir qui fait quoi. Par exemple on ne sait jamais quel est le niveau d’essence embarqué. Donc le poids à traîner. Pour les pneus, il y avait par exemple jeudi 3 mars à Barcelone des essais en mouillant la piste (par camion citerne). Comme la piste s’asséchait rapidement, on pouvait voir (je vous le jure, j’y étais) au même moment des pilotes en intermédiaires rainurés (vert) pendant que d’autres roulaient en pneus tendres (jaunes) et Vandoorne en… Ultra Tendres (violet) ! Ensuite, sur la piste, certains pilotes (ou équipes) testent différentes solutions avec des rythmes rapides, moyens, ou lents… bref, difficile de se faire une idée des Renault, Force India, Williams, Haas, Toro Rosso et Sauber.

Nous en saurons peut-être un peu plus lors de la 2è semaine à Barcelone mais plus simplement le 26 mars à Melbourne.

 

Je n’aurais encore cette année que peu de temps à consacrer à ce blog et m’en excuse par avance.Je serai tous les jeudis sur le pont pour le dessin hebdo sur Motorsport.com,  et après chaque GP, RDV sur ce même site pour les 3 planches de BD. Par ailleurs, avant et après chaque GP, un cartoon sera diffusé sur le compte Twitter du circuit de Bahreïn  (https://twitter.com/BAH_Int_Circuit ).

Enfin, je serai toujours partenaire du championnat d’endurance WEC, avant et après chaque course pour des WECtoons ! (voir leur twitter: https://twitter.com/FIAWEC ).

 

A très vite les amis et bon(s) championnat(s) 2017 !

Publicités

M E L B O U R N E

Voilà, voilà… ça arrive… Ze championnat 2016 de Formule 1 !

Pas mal de nouveautés et d’interrogations à l’aube de cette nouvelle saison, et c’est tant mieux !

Primo: Les Mercedes vont-elles encore dominer, ou bien Ferrari peut-elle jouer les trouble-fête ? Une 3è force va-t’elle pointer le bout de son nez ? Lewis Hamilton va-t’il encore dominer Nico Rosberg ? Le retour de Renault sera-t’il parsemé de douleurs ou bien seront-ils une des bonnes surprises ? Je crois beaucoup, personnellement à l’apport de Frédéric Vasseur, même s’il leur faudra du temps…

Que feront les McLaren-Honda ? Encore une descente aux enfers pour Alonso et Button? Ou bien vont-ils redresser la barre ?

Et cette nouvelle équipe Haas ? Bien qu’empruntant de nombreux éléments Ferrari, il faut réussir à tout faire fonctionner, et à développer correctement. Je ne sais pas si Romain a pris une bonne décision… en tout cas il lui faudra être patient.

Williams doit absolument muscler son jeu, si elle ne veut pas se faire déborder par d’autres.

Force India pourrait être une des bonnes surprises de l’année… au moins de temps en temps.

Red Bull ? … Je les vois bien se prendre une piquette par … Toro Rosso 😉

Manor ? Pas la moindre idée mais ils me semblent en queue de peloton.

Tiens j’ai oublié Sauber 😉

 

En attendant, voici le programme télé, il va falloir se lever tôt 😉

LE PROGRAMME TÉLÉ

Vendredi
– Essais Libres 1: 02h25 en direct sur Canal + Sport.
– Essais Libres 2: 06h20 en direct sur Canal + Sport.

Samedi
– Essais Libres 3: 03h50 en direct sur Canal + Sport.
– Qualifications: 06h45 en direct sur Canal + Sport. Rediffusion à 22h05 sur Canal + Sport.

Dimanche
– La Grille: 05h15 en direct sur Canal +.
– Course: 06h00 en direct sur Canal +. Rediffusion à 12h20 et à 19h00 sur Canal + Sport et lundi à 12h20 sur Canal + Sport.
– Formula One: 07h55 sur Canal + Sport. Rediffusion à 15h55 et à 20h20 sur Canal + Sport et lundi à 13h40 sur Canal + Sport.

Mercredi
– On Board, au coeur de la F1: 18h55 sur Canal + Sport. Rediffusion jeudi à 16h45 sur Canal + Sport et vendredi à 22h20 sur Canal + Sport.
– Les spécialistes F1: 19h40 sur Canal + Sport. Rediffusion le soir à 01h00 sur Canal + Sport et à 03h50 sur Canal +, jeudi à 07h35 et 12h25 sur Canal + Sport.

Tous ces programmes seront disponible à la demande sur MyCanal.

 

Et vous, vous en pensez quoi ? Vos pronostiques ?

Allez, en cadeau un cartoon de la Renault jaune … Vroum Vroum !

F1_Cartoon_Renault_2016_Yellow

A L’AISE EN MALAISIE

Le voili, le voilou! J’ai nommé…. Fernando Alonso. Ze retour. En Malaisie. C’est pas « elle court, elle court, la maladie d’amour », mais plus « il court, il court, en Malaisie d’amouuuur ». On est, enfin je suis, bien content de le voir sur pied, le petit Taureau des Asturies. Bon il revient avec une caisse qui se traîne, mais bon! On fera avec (lui, surtout)! À noter qu’avec l’arrivée (ou le retour) de Marussia (ou Manor), on sait au moins quelles seront les 2 monoplaces qui occuperont le fond de grille. Et ça, pour le mental d’Alonso, c’est plutôt positif.
Bon sinon les Mercedes toujours aux avant-postes, mais les Ferrari sont bien là. La preuve avec les P2 et P4 durant les EL2. On verra pour la suite.
Autrement, vous avez vu que RedBull veut faire une tête au carré au Losange? Le torchon brûle, dirait-on, entre les 2 partenaires. Ok, Renault a fourni un bloc moteur clairement pas au niveau. Shame on you. Mais les lamentations publiques du Taureau Rouge sont ridicules. Et déplacées. Les rares fois où c’est le châssis qui a fait défaut ces 5 dernières années (ou tout autre organe ne relevant pas de Viry-Châtillon), les gars de chez Renault auraient dû les pourrir. On aurait vu leur tête… Du coup, Renault évoque la possibilité d’arrêter! Carrément. Ou bien de racheter Toro Rosso. Pour refaire une équipe 100% « Rôno »… avouez que vous n’attendez que ça! Hein?

Autre info -que même que Claire Chazal en a parlé à 20h- le rachat de Pirelli par les Chinois! Ils garderont la marque « telle quelle » pour l’Europe et la F1 et créeront une sous-marque pour leur propre marché. Du coup, ça y est, ils maîtrisent l’ensemble de la chaîne auto, puisqu’ils avaient déjà des constructeurs automobiles. Je leur souhaite de concevoir des pneus « verts » qui économisent l’énergie, ça sera toujours ça de moins de pollution dans l’air chez eux! Reste à savoir si dans le Motorhome Pirelli « la Pasta » sera remplacée par des bols de riz!

Allez, bon Grand Prix de Malaisie à vous!

Pirelli_Chinois copie

Je déclare la saison 2015 ouverte!

Et c’est parti! Williams vient juste de nous présenter la FW 37 à moteur Mercedes, suivie de peu par Force India… C’est un fait, le bal des nouveauté est lancé! Les jours/ semaines qui viennent vont voir se succéder les nouvelles monoplaces, jusqu’aux essais privés de Jerez début février (à partir du 4/02). c’est bon signe, cela veut dire que la nouvelle saison de F1 va bientôt commencer! Yeeeesssssss! Peu de nouveautés aéro à attendre, le règlement étant relativement stable. Misons sur une harmonisations des « nez », plus bas et plus homogènes. Alors, quelles sont les questions essentielles de cette nouvelle saison? 1/ Mercedes GP est-elle battable? En 2014, hormis les 3 victoires de RedBull avec Ricciardo, tout le reste a été remporté par Mercedes. Nous avons eu des déceptions sur la piste (Ferrari et McLaren en premier lieu), et nous espérons fortement que 2015 soit plus disputée. Le seul VRAI bon point de Mercedes en 2014: avoir « plus ou moins » laissé les pilotes en découdre. Que cela dure… 2/ Vettel a-t’il fait le bon choix avec Ferrari? Imbattable lorsqu’il a la meilleure wouature, nous savons à peine ce que Sebastian vaut au volant d’un… veau. 2015 nous le dira, si, avec un peu de bol, Ferrari nous sort une merde comme les 5 ou 6 dernières années . Il apprendra, malgré son apprentissage en 2014 à Milton Keynes, la PATIENCE! Et il y a une chance sur deux qu’il reparte la queue entre les jambes comme Alonso dans 4 ou 5 ans. Ou alors une chance sur 2 d’être titré dans les années à venir… Wait and see… 3/ Williams confirmera-t’elle? Véritable résurrection de Grove en 2014, nous attendons la confirmation! Ils ont dû améliorer ce qui pouvait l’être, ont le meilleur moteur.. il n’y a plus qu’a… Bien aidés en cela par Valterri Bottas, que j’ai adoré l’an dernier par sa pugnacité, son audace et … sa maîtrise. Quant à Massa, il coulera des jours heureux jusqu’à la retraite qu’il prendra -contraint- à la fin de la saison. Je mise sur une victoire de Bottas. 4/ Ricciardo peut-il mener RedBull au titre? LA révélation de l’année 2014, le jeune Daniel a atomisé Vettel, son coéquipier, en qualification comme en course. Bilan: 3 victoires à zéro. La grande classe, en toute décontraction et avec le sourire. Et ce, malgré l’archi-domination des Mercedes. Que peut-il faire en 2015? S’il dispose d’un couple chassis/moteur plus ou moins équivalent aux leaders, il leur mènera la vie dure, c’est certain! Autoritaire sur les dépassements, il lui faut juste ce petit « extra push » de sa monoplace qui lui aura manqué l’an dernier, et là… ça pourrait faire mal… 5/ La magie McLaren/Honda opérera-t’elle? Après des années de domination ensemble, ce « couple » se reforme pour le meilleur et… qui sait? Un passé glorieux, avec 44 victoires, 4 titres pilotes et autant de titres constructeurs entre la fin des années 80 et le début des années 90, c’est un véritable challenge qui les attend! Mais Mercedes, Renault et Ferrari défendront coûte que coûte leur pré carré! En recrutant Alonso, McLaren se dote du meilleur… aura-t’il la patience nécessaire? Quant à Button, il fera comme Massa (voir 3/) Autre questions existentielles pour 2015: la F1 va-t’elle mourir à la fin de la saison? Marussia et Caterham seront-elles là? Et Sauber? Lotus va t’elle faire comme le phénix qui renait de ses cendres? Toro Rosso va-t’elle continuer à promouvoir des premiers communiants insipides? Rosberg est-il maudit? Raikkonen va-t’il se réveiller? Maldonado est-il mauvais ou bien? Bernie va-t’il passer l’arme à gauche? Le prix des billets sera-t’il moins cher pour assister aux GP? Ira-t’on vers des moteurs qui font plus de bruit (soit dit en passant, j’étais à Bahrein pour les 6 heures d’Endurance en novembre, et, à part la Rebellion et son V8 atmo, les Audi, Toyota et Porsche ne font AUCUN bruit sur la piste, juste un VVVVVVVR insipide) à l’horizon 2016?

 

Allez, faites-nous part de vos impressions sur cette nouvelle saison.

 

Pour vous aider, une petite illustration « esssssclusive » de la Williams FW37 😉

F1_Cartoon_Williams_2015

 

 

…. et une de la E23 Hybrid! (« esssssclusive » AUSSI !)

 

F1_Cartoon_Lotus_2015

 

… Et une Mercedes AMG W06!

F1_Cartoon_Mercedes_2015

 

… Et une Ferrari SF 15-T (elle a l’air de bien marcher avec Vettel…)

F1_Cartoon_Ferrari_2015 copie

Ché-Pé d’ Allema-gneu!

Pfiou…. quel Grand Prix mes amis!

A part la course de Rosberg, que d’action! Soyons honnête, Nico n’a pas volé sa victoire, sa 7è de sa carrière, mais avec sa monture au-dessus du lot, il l’avait facile, avouons-le. Les changements de dernière minute avec l’abandon règlementaire des suspensions FRIC (assise constante entre l’avant et l’arrière) n’y ont rien changé. La Mercedes est LA machine de 2014 et pis c’est tout!. Comme la Brawn de 2009… Heureusement que ce baltringue de Hamilton s’est crashé pendant les essais -le forçant à partir 20è- pour nous éviter un One/Two ( un doublé) sur le podium. Donc Hamilton joue de malchance en Q2 dans le Stadium, éclatant un « diks » de frein. C’est simplement parce que c’est un lâche qui a toujours le pied droit sur la pédale! Voilà, c’est tout! Vous pouvez me croire 😉 Blague à part, hormis cette véritable tuile, Lewis nous a gratifié d’une course tout simplement superbe, remontant 17 places, au gré de superbes passe-d’armes, pour finir 3è, sur le podium! Quel attaquant quand même! Son titre de CDM 2008 n’est vraiment pas usurpé. Il fait, à mon humble avis, partie des 2 pilotes en activité injustement récompensés de leur talent, avec Fernando. Seulement UN titre pour l’Anglais et 2 pour l’Espagnol, alors qu’il mériteraient d’en avoir deux de plus chacun tant leur talent est immense! Enfin ce n’est que mon avis, mais quand on voit la manière qu’ils ont d’aller « au combat », c’est tout simplement éblouissant. Alonso… que gâchis chez Ferrari…. quand on voit comment il surclasse Raikkonen, on voit quels trésors de combativité il déploie! Ce qui donne une idée de son mental qu’il arrive à toujours tenir aiguisé. D’ailleurs il nous l’avait déjà montré en 2008/2009 avec Renault (F1 larguée et succès malgré tout au rendez-vous). Ce pilote ne lâche rien, jamais, et j’espère vivement pour lui qu’il puisse changer d’équipe avant sa retraite, parce que le « Mythe » Ferrari c’est bien, mais ils sont dans une spirale infernale  et je pense que de s’imaginer bloqué jusqu’en 2016 avec eux ne doit pas le réjouir…

Bon la course…

Magnifique, des combats rapprochés à tous les étages comme on les aime! Et du crash spectaculaire sans conséquence. Je veux parler de Massa, bien entendu. Je peux déjà vous annoncer que Massa pour aller à la pêche en 2015! La guigne. La scoumoune. Quand on voit ce que fait son insipide coéquipier, c’est–à-dire les points et donc les dollars qu’il rapporte à l’équipe, il ne faut pas être grand clerc pour imaginer sa prochaine retraite. Car avec des règles inchangées pour 2015, Williams va devenir une équipe courtisée. Reconnaissons-leur le fait d’avoir produit une superbe monoplace, rapide sur tout les types de circuits, ou presque. On en aura le cœur net après les tourniquet hongrois. Et donc le petit peigne-cul de Bottas signe son 3è podium d’affilée: 3è/2è/2è, les Mercedes n’ont pas intérêt à faire un faux pas! Ce Bottas n’a aucune odeur, aucune saveur, comme le 7Up, mais il faut avouer qu’il fait le boulot, et plutôt bien!

Plusieurs épisodes de « guerre » dans le peloton durant la course: Vettel qui remporte le combat rapproché contre Raikkonen et Alonso, c’était chaud, surtout pour le Finlandais avec une monoplace en lambeaux, reconnaissons-le. Il y a eu aussi le contact Hamilton-Button au 30è tour, la bagarre Alonso-Ricciardo au 60è tour (Bien l’Australien, assez « couillu »).

Au chapitre des faits marquants de la course, à part le tonneau de Massa au  1er virage (qui, soit dit en passant a ruiné la course de Ricciardo obligé de virer au large et de ressortir 14 ou 15è et qui aurait ENCORE surclassé Vettel), nous passerons sur les nombreux contacts d’Hamilton qui lui ont fait perdre au moins 20 kilos sur sa monoplace, signalons tout de même l’incendie spectaculaire dont a été victime Kvyat, l’obligeant à stopper, et le tête-à-queue de Sutil au dernier virage (tour 52) , à l’entrée de la ligne droite des stands, avec sa monoplace immobilisée durant un temps trop long, les commissaires voulant la dégager se mettant en danger… sans aucune réaction des officiels de la FIA.

Derrière, le chemin de croix se poursuit pour les Lotus, les Sauber et les Caterham… même si la 12è place de Maldonado peut être vue comme une belle performance. A ce sujet, il vient de de re-signer pour 2 ans. Vous le savez déjà, les Lotus auront un Mercedes en 2015… petite pincée au cœur, je sais, pour ceux qui croyaient qu’ils étaient mariés à toujours avec Renault… Il faudra nous y faire… En conséquence de quoi RF1 se concentrera plus sur RedBull pour retrouver le chemin du succès. Quant à Grosjean, je le vois bien ailleurs l’an prochain si des places se libèrent… mais le soutien de Total risque de ne pas suivre s’il va dans une équipe pourvue du moteur Mercedes…

Bien.

Un petit dessin valant mieux qu’un grand discours, voici mon cartoon de la course, fait pour le compte du Circuit de Bahrein, qui résume un poil la course! Bisous bisous, les amis, et dites-nous ce que vous avez pensé de cette course!

 

BIC_HockenheimGP_Race001b copie

Qualifications GP Silverstone, la douche froide

GPSilverstone_Quali_2014 copie

Bonjour à tous, il semblerait que Vettel et Button sont revenus d’entre les morts, à comprendre aux avant-postes. On les avait bien vite enterrés ces deux-là, ils ont profité de la terre humide Anglaise pour ressorti devant nos yeux.

Quelle douche froide largement répandue sur les rouges de Ferrari et à sembler noyer le Martini de Williams en passant, ces deux écuries abandonnent en Q3, nous avons pu observer, lorsqu’une sauber s’en alla jouer dans le bac à sable et provoquer un drapeau jaune, la mine déconfite de Mattiacci et Sir Franck Williams, voyant échouer leurs bolides là où les Marussia, Caterham et autres Sauber mettent pied à terre en circonstances normales. Grosses erreurs de pilotage et surtout stratégique, dans le montage tardif de pneus slicks.

Cela à permis à nos trois français d’animer les débats en Q1 et Q2, enchaînant pour JEV et Jules les meilleurs tours, avant de se faire chopper les chronos par des monoplaces plus rapides et une piste séchante. Mais loin de démériter nos p’tits bleus comme ceux du ballon rond, ils se sont battus avec leurs armes jusqu’à être battu par plus fort et stratège que soi.

Enfin la Q3 récompense les pilotes courageux, en effet une averse apparue dans les premières minutes de la dernière section de qualification est venue redistribuer les cartes et tester les nerfs et l’agilité des pilotes. Les ingénieurs demandant à leurs pilotes respectifs de revenir aux stands le temps que cette eau nettoie la piste des gravillons encore répandus par une Sauber, Sutil ne pouvant s’empêcher de tester son agilité pour les montages de châteaux de sable en fin de Q2 en provocant une fois encore un drapeau jaune empêchant dans ces circonstances grasses mouillées, Romain d’améliorer son chrono et rejoindre le top 10.

C’est les plus courageux décidant de monter un train complet de slicks à bande blanche et empruntant une piste mouillée, qui l’emportent, à ce jeu d’adresse, sur un troisième secteur de piste quasiment sec, ceux qui n’ont pas fait d’erreur dans les deux précédents secteurs se retrouvent à l’avant de la grille, dans l’ordre Rosberg, Vettel et Button. Hamilton décidant lors du dernier run de lever le pied dans le secteur 2, en ne pensant pas que son chrono pouvait être battu, alors qu’il venait d’annoncer à son ingénieur que la piste glissait vraiment.

Donc bravo au culot de Rosberg, qui assène là encore un gros coup au moral du Briton Lewis! Et félicitation aux funambules biens trop vite enterrés que sont Seb et Jenson.

Ne sachant pas avec le dieu météo de Silverstone (toujours très arroseur et taquin) de quoi sera fait le GP en question de temps, j’ose espérer qu’une bruine vienne perturber cette course. Silverstone tient toutes ses promesses