L’Abu de points peut nuire au Championnat…

Round 20… et hélàs pour vous pôvres fans de F1, cela signifie que le Championnat va se terminer dimanche soir et qu’il faudra attendre de long mois avant le suivant… Me concernant ce n’est pas grave, car je passe habituellement toute la saison d’hiver aux Maldives dans un hôtel 5 étoiles avec de jolies masseuses Thaïlandaises…
Moment redouté donc car le titre de champion n’est pas encore attribué et Bernie doit se féliciter du scénario en place: vous le savez, cette course offre 2 foix plus de points, donc 50 au vainqueur, puis 36, 30, etc…. et les deux protagonistes sont séparés par 49 points. Tout est jouable. Sur le papier surtout. Car les hypothèses en faveur de Rosberg sont peu nombreuses, tant la tâche d’Hamilton parait simple: il doit seulement terminer derrière son coéquipier, tâche vraiment à sa portée. J’ai déjà eu l’occasion de le dire, mais je suis vraiment « derrière » Lewis, tant j’estime qu’il mérite plus le titre, rien qu’au regard des victoires: 10 contre 6. Si Rosberg gagne le titre, il restera comme son père Keke, un champion au rabais. Oui je sais je suis sévère. C’est un peu ça le Point de Vue de Cirebox, nan? 😉
Pour rappel, Keke a gagné le titre en 82 avec une seule victoire, contre 2 à Pironi, Watson, Prost, Lauda et Arnoux. Une meilleure constance donc pour le moustachu à Rayban. Comme son fils Nico: solide, constant et… sans réel panache.
Mais à Abou Dhabi, d’autres points d’intérêt se sont fait jour: d’abord des nouvelles rassurantes de Jules Bianchi qui a pu -enfin- être rapatrié du Japon, qui est sorti du coma artificiel dans lequel on l’avai plongé, et qui respire sans machine. On lui souhaite bien entendu le meilleur et beaucoup de courage à sa famille.
Romain Grosjean vient d’être confirmé à Enstone pour 2015. Espérons que la E23 soir meilleure que sa devancière… On espère que JEV pourra aussi nous annoncer de bonnes nouvelles quant à sa carrière. Mais on parle surtout dans les Émirats Arabes Unis de Vettel dont on sait désormais officiellement qu’il ira chez Ferrari (secret de polichinelle) et que Alonso n’y sera plus. Quel constat d’échec pour l’Espagnol… 8è année sans titre de CDM… rendez vous compte… Ce qui fait que Brigitte Bardot est scandalisée, car 2 animaux sont blessés : le Taureau Rouge et le Cavallino par la perte de leurs cavaliers… On ne sait toujours pas où ira Fernando, même s’il n’y a plus qu’une place dispo chez McLaren… (secret de polichinelle bis). Que fera Vettel à la Scuderia? Wait & see, mais j’espère pour lui qu’il saura prendre son courage à deux mains, car cela risque d’être long pour gagner…
Tiens! Fernando je l’ai vu samedi dernier à Bahrein où je « cartoonais » les 6h de Bahrein d’Endurance… vi, il est venu dans le paddock soutenir son pote Mark Webber, et accessoirement alimenter les rumeurs d’une venue dans cette discipline (je vous ferai un billet sur ces 6H dans quelques temps avec plein de joulies photos…).
Donc les dés sont lancés pour cette dernière course. Rien ne va plus. Aurons-nous droit à un vainqueur AUTRE que Lewis ou Nico? Mmh? Ricciardo? Vettel? Bottas? Kobayashi? Tiens Koba, et sa Caterham « crowdfundée » ça aurait de la gueule!… La F1 va vraiment mal. Marussia disparait dans l’indifférence générale, Caterham ne va pas mieux… une grille à 18 voitures et 9 équipes en 2015. Espérons que non. En attendant je vous souhaite un excellent Grand Prix!

 

SAD_RedBULL copie

As-tu ri à la victoire du Petit Taureau?

(… il y a un point bonus pour ceux qui comprendrons le jeu de mots du titre…)

Eh bien mes amis, très très belle victoire de Môssieu Alonso! Départ agressif à souhait avec 2 places gagnées dans les virages 2 et 3 (sur Hamilton et Raikkonen), puis course hyper solide jusqu’à la fin. Rien à dire, le sans faute. Ça fait toujours plaisir, je trouve, de voir du grand Fernando, celui qui ne lâche rien, alors que, partant 5è, rien n’était joué avant l’extinction des feux.
Kimi. Bah rien à dire non plus, même s’il avait pu résister à Alonso au premier tour, il n’aurait pas fait mieux. Déjà peu démonstratif lorsqu’il gagne, sa deuxième place le laisse… de glace!. Cela dit, il est des raisons d’être content pour lui vu qu’il est toujours 2è au Championnat pilote. A leur décharge, saluons comme il se doit Lotus F1 Team, qui lui donne toujours une excellente voiture.
Massa. Le cas Massa. Ce petit bonhomme inodore et sans saveur est de retour, dirait-on. Je pense qu’il était sur cette course à 99,9% de ce qu’il peut donner, c’est à dire très bien, mais il n’arrivera jamais à la cheville de son coéquipier. C’est vraiment le frère jumeau de Rubens Barrichello. Vous me trouvez sévère à son encontre? Allons, voyons, la Ferrari était vraiment LA monoplace à battre aujourd’hui. Il aurait dû -au moins- finir deuxième. Donc on ne sait pas s’il doit être content de son résultat ou pas.
Grosse déception chez le Taureau Rouge, laminé, 4è (Vettel) et 5è (Webber). Tant mieux pour les fans de F1, ça évite la monotonie. Ça prolonge le suspense!
Enfin, si on parle de déception, il ne faisait aucun doute avant la course que les Mercedes -bon sang ce qu’elle sont rapides en qualification!- seraient à la ramasse en course. Alea Jacta Est! Le sort en est jeté. Leur saison sera un calvaire de ce type, quand bien même elle pourraient faire illusion à Monaco (voire gagner, je mets une -petite- pièce sur elles). 6è pour Rosberg, le Poleman, et 12è pour Hamilton, je pense que le grand patron de Mercedes, Dieter « Trucmunchen », présent au moins samedi dans le paddock, va vite se lasser.
Les McLaren 8è et 9è, ça ressemble quand même à un film d’horreur, non? J’espère pour Button que son équipe ne soit pas dans une mauvaise passe de X années, comme feu-BAR/honda F1, sinon son prochain titre, il l’aura en 2023 😉
Quelques satisfecit: Gutteriez, meilleur tour en course, et qui domine Hulkenberg, et DiResta qui domine Sutil, qui semble rentrer dans le rang.
Des déceptions? Quelques unes. Grosjean, victime du matériel, Vergne du chat noir, Williams, l’ombre d’elle-même.

Et vous vous en avez retenu quoi de cette course?

Podium_Barcelone_2013

EXCLUSIVE: The REAL podium in Sepang! // EXCLUSIF: le VRAI podium de Sepang!

Hahahaha, vous n’aviez osé l’imaginer et pourtant Cirebox vous l’apporte sur un plateau en EXCLUSIVITÉ MONDIALE: le cliché du VRAI podium de Sepang, tel qu’il aurait dû être et non tel qu’il fût. C’est à dire avec le vainqueur moral de l’épreuve, celui qui était en tête depuis le 5è tour et à qui l’équipe avait annoncé que les positions de course étaient gelées, et qui dû faire face à la fourberie de son équipier. J’ai nommé Mark Webber. En 2è position, son équipier, Sebastian Vettel, qui fait la gueule -évidemment- devant les consignes d’équipe qu’il a dû respecter à la lettre (sic). Enfin, en 3è position, nous retrouvons Nico Rosberg, tout sourire, qui était bien plus rapide que son équipier Hamilton et que son équipe a -largement- encouragé à délivrer le meilleur de lui-même (re-sic) pour obtenir ce résultat.
J’y pense, si d’aventure vous apercevez des photos du podium avec 1/ Vettel 2/ Webber 2Hamilton, il s’agit bien entendu d’un affreux montage…

Sepang2013_RealPodium!001 copie

Il n’y a pas que la Formule 1 dans la vie…

…eh non, mes amis, il y a aussi les wouatures de rallye! L’une d’entre elles, la Lancia Delta HF Integrale entre autres. D’ailleurs j’en ai dessiné pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps pour le site internet www.321turbo.com, dont le boss vous propose TOUTES les pièces de rechange pour votre turbo… Il est, en outre, un fan de cette fameuse Lancia et m’a demandé d’en faire figurer à côté de pièces mécaniques. C’est l’image ci-dessous qui a été utilisée.
J’ai donc pensé que, à une semaine du début du Championnat 2012 de F1, vous seriez content d’avoir un « nouveau sujet ». Ce sujet sera donc ouvert uniquement cette semaine, après place la F1! Il va falloir se lever tôt. Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux (Twitter et Facebook), nous allons essayer, en collaboration avec Lotus F1 Team de vous proposer… allez je ne vous dis rien pour le moment, mais on va essayer de vous faire « ket’chose » durant le « ouiken » de course.

Allez, patience, jeunes chevaliers intrépides, nous saurons trrrrès bientôt si Vettel est toujours le patron, si Webber est un has been, si Schumacher ferait mieux de raccrocher ses gants de boxe, si Rosberg n’est qu’une petite tapette blonde, si Raikkonen aurait mieux fait de rester à la maison, si Alonso a vraiment une caisse toute pourrite, si Hamilton a usurpé son titre de 2008, si Button est meilleur qu’Alonso vu qu’il a « dosé » Hamilton l’an dernier, si Grosjean, Vergne et Pic, les Frenchies vont redonner des couleurs à notre beau drapeau, et si, enfin, Karthikeyan et De La Rosa feraient mieux de faire valoir leur droit à la retraite (où Trulli les attend, au pied de ses vignes).

RedBull Racing dé-Corée?

Ah!
ZE Grand Prix que j’attendais depuis le début de la saison.
Nan je déconne…
Hormis le déluge de l’an dernier, les Safety Cars et les 2h 40 et des brouettes, il n’est pas terrible ce circuit,, non? Peut-être me trompé-je. Peut-être que cette année, sous le soleil, la course sera palpitante, qui sait?
D’ailleurs quels sont les enjeux? Alonso va-t’il enfin gagner (… à la régulière, sans aide du pouvoir sportif, rappelez-vous sa victoire à Silverstone cette année après la polémique des échappements soufflés…), Hamilton cesser de faire joujou avec Massa, Webber enfin montrer qu’il n’est pas fini, et Vettel qu’il mérite son titre? A propos de titre, je vous signale que RedBull a de très très grandes chances de remporter son deuxième titre de Champion du Monde des Constructeurs… Belle équipe anglo-autricho-allemano-française quand même qu’a réussi là à bâtir Dieter… Maastrich…
Donc savourons cette course qui annonce déjà (eh oui, déjà) la fin de saison qui sera là plus vite qu’on ne l’imagine… et puis cet hiver interminable pour tous les fans… mais je ne veux pas vous miner le moral, pas déjà. Donc saluons encore une fois ce beau Champion qu’est Sebastian Vettel qui aura conquit un titre acquis avec panache… d’où ce détournement de logo que vous voudrez bien me pardonner… Bon GP à vous!

Le dernier trappeur.

D’abord, bonjour. Bonjour à toi lecteur. Je ne parle évidemment pas à la programmation de TF1. Je les conchie. Oser me priver de MON GP du Canada. Heureusement qu’on peut facilement pirater Eurosport sur le Net. Ça leur apprendra à vouloir vendre des minutes de cerveau libre et dispo à Coca Cola.

Bon, bref. Et alors ce Grand Prix? J’espère que vous avez tous pu le voir. Ça en valait la peine! Quel course, mes aïeux! C’est quand même ‘achement bien quand il faut attendre le dernier tour pour connaître le vainqueur, non? Par contre si la pluie y a été pour beaucoup dans le résultat, ne comptez pas sur moi pour réclamer à Bernie d’arroser toutes les courses. Non, ce serait un non sens. Là, il y a quand même l’incertitude de la pluie: va-t’y tomber? Va-t’y pas? Quand? Où? Le hasard en un mot.

Revenons à la course… quelle course de ce tocard de Button, quand même. Je dis tocard car c’est à peu près ce que je pensais de lui à sa période Williams/Renault/Bar/Honda. C’est vrai qu’il a pris de l’épaisseur chez Brawn, bien aidé en cela par le double diffuseur qui lui a donné un avantage certain. Mais reconnaissons que si son pilotage et son sens de l’attaque ne le hisseront jamais à la cheville d’un Alonso ou d’un Hamilton, il y a un flair et une aptitude à sauter sur la moindre occasion qui est belle chez lui. On le dit tendre avec ses pneus; personnellement je n’en sais rien, mais il est vrai qu’il n’a pas un style de pilotage hyper spectaculaire. Force est de reconnaître qu’il a le mérite d’être efficace. Une belle victoire donc, qu’il est allé chercher et qui a le mérite de relancer le championnat (ou plutôt de suspendre l’hégémonie de Vettel). Le grand perdant de dimanche n’est pas Vettel qui est toujours confortablement en tête du championnat, mais Hamilton, dans l’œil du cyclone. Les journalistes le disent nerveux. Effectivement en piste c’est brouillon-brouillon. Quand on se met à prendre de la cocaïne avec ses amis du showbiz, faut pas s’attendre à des miracles (pure invention de ma part, ne spéculez donc pas là-dessus).

Fernando Alonso aussi a perdu gros. Très bon tout le week end, il a semblé limite en course par rapport à Massa. Enfin jusqu’à son abandon. Massa qui, justement est devenu transparent après le retrait de son coéquipier.

Schumacher m’a fait -une fois n’est pas coutume- plaisir à voir, en attaquant comme un jeune chien fou. Il a gagné 10 ans sur cette course. Webber, mine de rien a fait aussi une très jolie course, bien que peu passée à la TV. Kobayashi par contre, un moment deuxième, aurait pu espérer sans doute mieux. Que voulez-vous, il faut être patient. Petrov a bien tenu son rang sous ce déluge. Finalement, à défaut d’être foudroyant, il devient constant. Ce qui n’est déjà pas si mal.

Et vous vous en avez pensé quoi de ce WE québécois? Et Le Mans, vous vous y êtes intéressés? Belle bataille sarthoise, où le Lion n’a pas réussi à sauter les 4 anneaux. Peut-être faudrait-il penser à changer de dompteur?

Bref, en guise d’illustration, Button le trappeur Canadien nous montre sa belle prise du week end!

Le « 1 » rouge, impair et gagne?

Nous y voilà! Le grand prix de tous les superlatifs. Bourré de Yacht people, de stars z’en tous genres, de pseudo-vedettes du show-biz, de « m’as-tu-vu » de bas étage. Voilà en réalité tout ce que j’exècre en ce bas monde. Les paillettes. Mes poils se hérissent quand, invariablement, je m’aperçois qu’année après année, le GP de Monaco rime avec glamour. Alors que, pour moi, Monaco c’est d’abord une piste improbable qui, si elle n’est pas la plus rapide du calendrier, n’en reste pas moins celle qui nécessite le maximum de confiance, en soi évidemment, et dans sa machine pour tutoyer les barrières. Celle qui ne récompense que les « gros cœurs », les braves, les audacieux. Et qui ne pardonne rien. Je me rappelle encore d’une course quasi gagnée par Ayrton Senna sur sa McLaren (en 1988 je crois) où, à cause d’un moment d’inattention, ou de perte de concentration, il se met dans le rail à l’entrée du tunnel, offrant ainsi la victoire à Alain Prost. Bref, une course d’hommes, de vrais.
Alors, malgré l’archi-domination de Sebastian Vettel en ce début de saison, peut-on à coup sûr parier sur lui? Ou Webber, le vainqueur de l’an dernier, se rappelera-t’il au bon souvenir de tous? A moins que le valeureux Hamilton ne leur dame le pion? Ou alors ce diable d’Alonso (qui aurait sans doute pu gagner en 2010 s’il n’avait pas chiffonné sa monture aux essais) nous montrera-t’il qu’il faut toujours se méfier d’un ibère en colère? Ou Massa… nan j’déconne…

Quoi qu’il en soit, ce que je peux vous révéler en exclusivité mondiale, c’est qu’il risque d’y avoir du suspense, et ce n’est pas pour me déplaire… En attendant, n’oubliez pas que le vendredi (oui… c’est poisson à la cantoche) on ne roule pas à Monaco (circuit ouvert à la circulation) et que c’est donc demain, jeudi, que commencent les essais 1 et 2.

Pour illustrer cette part d’inconnu, un clin d’œil au fameux Casino de Monaco ou je risque de ne jamais mettre les pieds.

Vettel boira du RedBull jusqu’en 2014!

Sans doute le savez-vous déjà tant la Toile est réactive! Sebastian Vettel vient de signer pour 2012, 2013 et 2014 chez Red Bull Renault (ou.. -Racing?) .

C’est ce qu’on appelle un très très gros coup de la part du fondateur de l’équipe Dieter Mateschitz. Priver la concurrence, Ferrari et Mercedes en premier lieu de cette perle rare, est un (gros) point gagné dans la bataille psychologique que se livrent les équipes de F1 en coulisse. Au moins cela dissipera tout malentendu et la concurrence est prévenue. Assistera-t’on à une marche triomphale du jeune Vettel ces 4 prochaines années? Il est trop tôt pour le dire. En tous les cas, j’en connais un qui doit être heureux de cette nouvelle, c’est le jeune Felipe M. qui va pouvoir rouler en 2011 tranquilou! Pffffit, disparue l’épée de Damoclès. Au moins momentanément, me direz-vous. A contrario, voilà Mark Webber prévenu qu’il ne sera JAMAIS le patron dans cette équipe.

Bref, les dix et Jean Klemann, que la fête commence!

(clic to enlarge your pen… euh… l’image)

LE TRIOMPHE DU DOIGT VENGEUR.

« Voilà, c’est fini » comme dirait le chanteur Jean-Louis Aubert.

La saison de F1 2010, la plus longue de l’histoire et certainement une des plus passionnantes est terminée. Elle nous aura tenu en haleine jusqu’au bout. En ça, elle m’a beaucoup plu. Des 5 prétendants au titre (même si à la fin ils n’étaient plus que 4) je n’ai au final que du bien à dire (des réserves aussi parfois tout de même). Button, premier éliminé dans la course au titre a fait honneur je trouve à son titre: 2 victoires et quelques podiums dans cette nouvelle équipe où le chouchou s’appelle Hamilton, c’est très bien. Et dans un climat serein (n’est-ce pas monsieur Alonso?). Button a finalement été bien inspiré de quitter BrawnGP/ Mercedes. Son coéquipier, Hamilton, a encore montré tout au long de la saison son incroyable fougue. Un très grand qui aura en fin de carrière plusieurs titres n’en doutons pas.

Alonso: et bien on a retrouvé le grand Fernando. Le bagarreur. Celui qui ne lâche rien. Qui gagne le premier GP de la saison sur une nouvelle machine, dans un nouvel environnement et une nouvelle équipe. Et qui est en bataille jusqu’à la fin. Bien entendu l’histoire s’est mal terminée pour lui, mais sans doute plus suite à une erreur de stratégie de son équipe qu’à une faute lui incombant. Même s’il en a commis quelques unes au volant cette année. Malgré tout, au fil des années, j’ai un peu de mal avec son « tempérament » (« this is ridiculous », « I’m faster than him »…). Il n’en reste pas moins un formidable catalyseur d’hommes et d’énergie.

Chez RedBull Renault, mon favori, je l’avais déjà dit, était Webber dont j’apprécie la maturation lente (comme le bon vin). Quatre victoires magistrales cette année, mais hélàs! une fin de saison légèrement décevante. Bien sûr je dis cela en étant totalement étranger au Team, team dans lequel visiblement on lui a fait sentir à maintes reprises qu’il n’était pas le Messie. Mais, une fois passée la déception, Mark s’améliorant d’années en années, pourquoi ne reviendrait-il pas encore plus fort en 2011? Hein?

Au nom de l’Amitié Franco-Allemande, je tiens à féliciter Sebastian Vettel, Champion du Monde de F1 2010. Que dire? En toute objectivité, rien d’autre à mon sens que « Bravo ». Bon sang ne saurait mentir, dit-on. Un gars qui marque ses premiers points à son premier GP (ok, il y en a eu d’autres), qui signe sa première victoire lors de sa 1è saison complète de F1, sous le déluge de Monza, dans une Torro Rosso… là cela force le respect. Cette capacité qu’il a en outre de sortir ZE temps en qualifs sur un tour est incroyable. Ce type est une météorite. Rappelons qu’il était essayeur du vendredi chez BMW-Sauber à côté des titulaires Heidfield et Kubica. Dont on sait qu’ils ne sont pas manchots. Si on mettait en courbes leurs carrières respectives sur un même tableau cela donnerait un sacré graphique !!!

Alors comme beaucoup, je n’aime pas sa façon de montrer l’index quand il signe une prouesse, mais aujourd’hui je lui pardonne (comme s’il n’attendait que ça 😉 ). Habile transition pour parler d’index. Celui de Vettel vers le haut brille à présent et Alonso et la Scuderia Ferrari sont mis à l’index pour leur échec. La vie est parfois cruelle.

Je me pourlèche donc la babines en pensant à la saison 2011 qui devrait être de la même intensité… voire plus si Mercedes et Renault F1 arrivent à nous sortir de bonnes monoplaces. Le championnat de F1 2010 est mort, vive le championnat de F1 2011 !